Traductions2chansons.fr

Album Whatever     Photo album Whatever de Aimée Mann

                
Les titres

I SHOULD'VE KNOWN  FIFTY YEARS AFTER THE FAIR  4TH OF JULY  COULD HAVE BEEN ANYONE

I SHOULD'VE KNOWN

J'aurais dû le savoir


Je devrais presque te dire merci

Car nul autre que toi ne pouvait le faire creuver

Jusqu'à ce que tu le fasses saigner.

Mais je suis débarrassée de ce fantôme,

Même si certaines habitudes restent imprégnées

De l'ombre du doute

Mais, mon amour, ce doute, tu l'as nourri 

Et je n'ai rien à rajouter,

Je crois que tu as gagné.


J'aurais dû savoir

Que ça allait finir ainsi

J'aurais du savoir

Que tu me trahirais, mais sans ce baiser

J'aurais dû savoir

Ce qui nous attendait.


Et toujours n'est pas synonyme d'éternité

Quand ce n'est pas ta photo que je regarde

Tu vis toujours au temps

Où je restais éveillée pour te regarder dormir,

Où j'écoutais ton souffle

Qui a laissé sur moi une marque que tu ne voies pas

Et j'ignore ce que tu entends

Mais ce n'est pas moi en train de pleurer.


J'aurais dû savoir

Que ça allait finir ainsi

J'aurais du savoir

Que tu me trahirais, mais sans ce baiser

J'aurais dû savoir

Ce à quoi on s'exposait.


J'aurais dû voir les fentes au plafond

Et la poussière sur le miroir

Mais j'étais occupée au téléphone

J'aurais dû voir les obstacles mais je disais

Que cette maison était faite pour nous,

Eh oh !

Y-a-t-il quelqu'un ?


J'aurais dû savoir,

A la minute où nous avons heurté le mur,

J'aurais dû savoir,

Que l'heure était grave

J'aurais dû le savoir,

Car Rome commençait à s'effondrer


Et je devrais te dire merci, presque.


retour titres album
 

FIFTY YEARS AFTER THE FAIR

Cinquante ans après la cérémonie


Cinquante ans après la cérémonie,

L'image que je garde est si nette

Sous les nuages dans l'atmosphère

Roses sont le Trylon et le Perisphère.

Et c'était pour moi la vue la plus réjouissante

Ce monde parfait, de l'autre côté de la rivière,

Dans le Queens.


Cinquante ans après la cérémonie,

Je bois dans une tasse différente,

Mais ce n'est vraiment pas pareil

Car rien ne peut surpasser ces moments.

Je crois que, pendant un court instant, on pensait

Que toutes les meilleures choses

C'était ici et maintenant.


Comme c'était beau - « demain »

Nous n'aurons jamais un seul jour de chagrin

Nous avons traversé les années 30,

Nos ceintures bien attachées

En imaginant un futur sans espoir.


Il nous reste des dizaines d'années pour y arriver,

Je te le jure – cinquante ans après l'euphorie.


Cinquante ans après la cérémonie,

Je vis dans une ville du futur.

Même au petit bonheur la chance,

L'avenir n'est jamais venu.

Penser à cette époque est douloureux,

Les dégâts que nous créons

Avec les espoirs que nous caressons.
 

Comme c'était beau - « demain »

Nous n'aurons jamais un seul jour de chagrin

Nous avons traversé les années 30,

Nos ceintures bien attachées

En imaginant un futur sans espoir.


Nous avons des décennies devant nous pour y parvenir,

Je le jure – cinquante ans après l'euphorie.
 

retour titres album

4TH OF JULY

Le 4 juillet


Aujourd'hui c'est le quatre juillet

Encore un mois de juin achevé.

Quand ils allument notre ville

Je me dis quel gaspillage de poudre et de ciel !

Je suis sûre d'être la seule

A abriter les pensées de notre foyer.

Je ne peux pas oublier mon passé,

C'est l'un de mes défauts,

Je devrais lâcher prise.


Bébé, je me demande,

Si, quand tu seras plus vieux,

Si un jour, tu te réveilleras en te disant

« Mon Dieu, j'aurais dû lui dire,

Qu'est-ce que ça coûte ?

Mais je suis là, ici et maintenant,
Le monde devient plus froid.

Et elle supporte ma trahison ».


Et cette allée de commémorations

Avec tout ce pathos et ces larmes

L'autre chapitre d'un livre où les chapitres n'en finissent pas

Et qui se répètent

Un couplet, puis un couplet, et un refrain.
 

Bébé, je me demande,

Si, quand tu seras plus vieux,

Si un jour, tu te réveilleras en te disant

« Mon Dieu, j'aurais dû lui dire,

Qu'est-ce que ça coûte ?

Mais je suis là, ici et maintenant,
Le monde devient plus froid.

Et elle supporte ma trahison ».
 

retour titres album
 

COULD HAVE BEEN ANYONE

Ca pourrait être n'importe qui


C'est si dur de ne pas te blâmer

Si difficile de ne pas te blâmer.


Car dès le début tu savais

Qu'il y aurait des choses

Que tu ne laisserais pas passer.


Je suis sûre que, par moments,

Tu pensais qu'il faudrait finir

Ce que tu avais commencé.


Ca pourrait être n'importe qui

Ca pourrait être n'importe qui

J'ai perdu ma place au soleil

Bon, peu importe,

Ce pourrait être n'importe qui.


Nous faisons tous des erreurs,

Mais il s'avère que toi,

Tu as fait la plus grosse.


J'économisais,

Mais maintenant, tout est dépensé

Et je ne sais pas

Ce pour quoi j'ai dépensé.


Mais maintenant je m'aperçois

Que si tu t'en donnes la peine,

Tu peux ronger la corde

Jusqu'à l'user.


Tu pourrais être n'importe qui

Tu pourrais être n'importe qui

Tu as perdu ta place au soleil.


Bon, peu importe,

Tu pourrais être n'importe qui.


Ton modèle différe

De ce qu'il veut dire.

Les mots peuvent être authentiques

Mais je me rends compte

Que ce n'est pas de la description

Mais plutôt du déguisement.


Ne t'inquiète pas, tu peux apprendre

A vivre sans.

Tu as toute la vie pour en faire usage

Et, de toutes façons,


Ca pourrait être n'importe qui

Ca pourrait être n'importe qui

J'ai perdu ma place au soleil

Bon, peu importe,

Ce pourrait être n'importe qui.


J'ai perdu ma place au soleil

Peu importe, peu importe,

Ce pourrait être n'importe qui,

Ce pourrait être n'importe qui,

Mais peu importe,


Tu as perdu ta place au soleil

Je pense que ça suffit à présent

Tu as perdu ta place au soleil.
 

retour titres album

<   Page précédente
 
 



Créer un site
Créer un site