Traductions2chansons.fr
 
Bookmark and Share


 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 



>>
BLISS
Félicité
 
Père, j'ai tué mon singe
Je l'ai laissé sortir
Goûter la douceur du printemps
Je me demande si je vais aller flâner
Pour tester ma laisse
Et voir si je suis toujours libérée de toi
 
Pour toi, le cap est maintenu
J'ai tout dit
Alors peut-être sommes-nous une Félicité
D'un autre genre
 
Récemment, je suis dans un court-circuit
Qu'est ce que cela signifie d'être
Façonnée par toi mais sans te suffire
Et je me demande si ce que tu peux dupliquer,
C'est ce que je goûte,
Ton jus de supernova
Tu sais que c'est vrai, je fais partie de toi
 
Pour toi, le cap est maintenu
J'ai tout dit
Alors peut-être sommes-nous un moteur de 4 CV
Avec un groupe moteur
Un ardent katchina qui veut s'emparer de moi
Prend-le avec ton terracide
Nous sommes une Félicité
D'un autre genre
 
 
JUAREZ
Juarez
 
Encore au bord du précipice, à Juarez
« Ne sourcille même pas
Si l'aigle pleure », dit le rasta
C'est juste parce-que le désert aime
La chair des jeunes filles et
Qu'aucun ange n'est apparu.
 
Je ne crois pas que tu saches seulement
Ce que tu penses avoir seulement dit
Alors continue de répandre ta semence
Brandis ton arme à la tête des rastas
Et le désert – elle doit être bénite
Et aucun ange n'est apparu.
 
Il y a un temps pour continuer
Un temps pour se reposer
On dit à l'Indien
Que le cowboy est son ami
Tu sais que je suis capable de respirer
Même quand je fais semblant
Ça aurait du, ça aurait du être la fin pour moi
Aucun ange n'est apparu.
 
 
CONCERTINA
Concertina
 
Des nuages descendent
Je ne régule pas tes pensées et tes rêves
Je pénètre ta pensée depuis l'autre bout de la pièce
Encore un tour de passe-passe
Puis-je surmonter ça
J'ai la fièvre au-dessus de la taille
Tu as un accordéon sur les genoux
Je sais que la vérité se trouve entre
Le premier et le quarantième verre
Concertina, concertina
Un frisson qui se plie
Je jure que tu es le calme
Le plus féroce dans lequel j'ai été
Concertina, concertina
Essaie l'infrarouge
Je le jure,
Je jure que tu es le calme
Le plus féroce dans lequel j'ai été
Le remue-méninges s'est produit ici
Dans un monde de verre
Particule par particule,
Lentement elle change
Elle aime bien suspendre des origami chinois
Juste un petit leurre
Puis-je surmonter ça
J'ai donné mes duvets en pourboire pour jouer
J'ai une copie de ton paysage
Et puis arrive ta manie
De remuer la sauce sans scrupules
Trop loin, trop loin
Trop loin...
Tout pourrait devenir plus gai, Concertina
Je sais que la vérité se trouve entre
Le premier et le quarantième verre
Des nuages descendent
 
 
 
GLORY OF THE 80'S
L'âge d'or des années 80
 
J'ai pris un taxi depuis L.A. jusqu'à Vénus
En 1985 je fus de nouveau aspirée électromagnétiquement
Dans une fête cette nuit-là
C'était l'âge d'or des années 80
Le karma était dessiné dans les lignes
Et deux mannequins éméchés me disaient :
« C'est un petit supplément gratuit, tu as l'air
Si déprimée »
J'avais Histoire d'Ô posé sur le siège-baquet
De ma prétendue Mustang
Auditionnant pour des reptiles pour
leur spot télé Raquel Weilsh
Pendant l'âge d'or des années 80
On disait « je n'ai pas peur de mourir »
Moi, je disais : avec le recul, je ne trouve pas
Ça drôle, même du haut de ce space cake »
Et puis quand tout semblait s'éclaircir
Alors tu as tout simplement disparu
Avec des barbies de silicone superficielles à gauche
Et Jeanne d'Arc à droite
Personne ne se sentait en danger
Nous étions tous beaux et célèbres dans nos vies antérieures
Dans les heures de gloire des années 80
Tu disais : « il ne faut pas craindre la fin »
Et moi je répondais : « Au diable la fin,
Écoute, chéri, avec qui dois-je baiser
Pour me sortir de là ? »
Et puis quand tout semblait s'éclaircir
Alors tu as tout simplement disparu
 
C'est sûr, tu es par là, en orbite
Dommage que tu ne sois pas là à présent
J'ai rencontré un drag king du nom de Vénus
Elle portait un hologramme de velours,
Et disait : « mon mari s'est enfui avec
Mon chaman, mais ils m'aiment telle que je suis »
Dans les heures de gloire des années 80
Je peux ne pas mourir
Je me clonerai
Comme cette nana blonde
Qui chante Bette Davis Eyes
Et puis quand tout semblait s'éclaircir
Alors tu as tout simplement disparu
 
 
 
 
 
LUST
Luxure
 
Eh ! Toi, le nectar de genre masculin (1)
Qui s'immisce dans le grain d'or
Qui trébuche à ta porte
Est-ce toi, alpha dans son sang
Et quand la femme te ment
Ne la crois pas...
Qui s'enroule et se déroule
Qui serpente qui émerge
Qui ressort libre
Qui court à travers le monde souterrain
Dans ta chambre
 
Est-ce réel ou est-ce un fantôme
Elle sent qu'elle n'est pas entendue
Et le voile se déchire et enrage
Jusqu'à ce qu'on se souvienne de ses voix
Et que ses (2) secrets puissent être révélés
 
Eh ! Toi, le nectar de sexe (1)
Cristallin qui provient du vin
Tu sais que tu vas la boire...
Qui s'enroule et se déroule
Qui serpente qui émerge
Qui ressort libre
Qui court à travers la vie après la mort
Dans ta chambre
Alors elle prie pour un farceur
Et pour de la luxure dans le lit conjugal
Et il attend jusqu'à ce qu'elle puisse donner
Et il attend et il attend
 
(1) Renvoie ici à l'expression utilisée sur les pièces d'identité, à savoir, si la personne est du sexe masculin ou féminin. On aurait aussi bien pu traduire par le mot « genre » (genre « masculin » ou « féminin »). Dans le contexte, on suppose (sous toutes réserves) que le nectar dont il est question évoque le nectar masculin, et donc, le liquide séminal.
(2) L'adjectif possessif « ses » est masculin dans le contexte (ses secrets « à lui »).
 
 
SUEDE
Daim
 
Du daim, tu t'es toujours senti comme le daim
Certains jours, je ressens ta jumelle
Les jets(1) accélèrent, oui, accélèrent
Venant d'une source centrale et ceci
Me donne de la puissance
Non pas parce-que tu ressens quelque chose ou pas
Mais parce-que la masse, si grosse, peut avaler,
Intacte, son étoile tout entière
Appelle-moi « sorcière »
Appelle-moi « la chance est de ton côté »
Tout ce que tu veux,
Tout le monde sait que tu peux conjurer
N'importe quoi avec le côté sombre de la lune, mec
Et si tu gardes ton silence en sourdine
Tu te laisseras entraîner dans un boulot
Pour te sortir de ce trou
Et rejoindre mon bayou
Je suis sûre que tu as été informé
Mes limites d’absorption ont été dépassées
Et j'ai peur,
Ma crainte est plus grande que ma foi
Mais je marche à la missionnaire
Tu t'es toujours senti comme du daim
Certains jours, je suis ta jumelle
Coucou !
Qui se cache sous ta peau
Les jets (1) accélèrent, oui, accélèrent
Jaillissant en tourbillon d'éther
Appelle-moi « sorcière »
Petite sœur, je suppose que je ferai la même chose
Petite sœur, tu me pardonneras un jour.
 
(1) Jets = avions
 
 
 
JOSEPHINE
Joséphine
 
Pas ce soir, Joséphine.
 
Dans une force militaire,
Le dénouement est latent.
D'ici, tu me hantes.
Près de la Seine, si belle.
Seulement pas pour servir – impossible.
 
Si étrange, la victoire
1 200 flèches, le seul bruit
Moscou qui brûle
Vide comme les Tuileries
Comme un rêve,
Vienne semble
Seulement ne plus servir – impossible.
 
Dans la dernière extrémité
Avancer ou ne pas avancer
Je t'entends rire
 
Même si tu m'appelles encore
pas ce soir, pas ce soir.
Pas ce soir
 
Joséphine.
 
 
 
RIOT POOF
Le pédé déchaîné
 
Tu sais ce que tu sais
Alors tu t'en vas briser la terreur
Du sortilège urbain, cette alliance
Tu dis « je suis à la limite de la grandeur, ma fille »
Alors tu brûles ta pagode au Congo
Jusqu'à en rompre un lien
A l'aulne de la recherche, la saleté blanche
Mon fils natif
 
Tout rentrera dans l'ordre en temps voulu
 
La fleur, le pédé déchaîné
 
Tu sais ce que tu sais
Alors tu vas l'enchaîner à ton flot
Pendant qu'elle se rend à une émission sur le cinéma
Dans un bain de paillettes et un petit
Frisson, elle se fraie un passage
Vers ta mer de java
Le Sahara noir, je marche sur ton odyssée de l'espace
 
Tout rentrera dans l'ordre en temps voulu
 
La fleur, le pédé déchaîné
 
Le soleil réchauffe, mon homme s'humidifie
Dans la bombe, dans le lien, dans la bombe
 
 
DATURA
Datura
 
(Je) Sors de mon jardin
 
Passiflore
Sauge du Texas
Sauge Indigo
Jasmin étoilé
Plumbago royal du Cap
Palmier Areca
Dattier pygmé
Fleur des montagnes
Fleur à houppette rose
Datura
Lys crinoline
Lys de Saint Christophe
Eucalyptus dollar argenté
Iris blanc d'Afrique
Pétunia au charme de Katie
Gingembre à la coquille bigarrée
Cycadophite de Floride
Datura
Fougère Ming
Fougère Polystichum
Dianella
Iris grimpant
Allamanda cerises-chocolat
Awabuki Viburnum
 
Y-a-t-il de la place dans mon cœur
Pour que tu suives ton cœur
Et pour ne pas avoir besoin de plus de sang
Du haut de ton étoile
 
Iris grimpant
Allamanda cerises-chocolat
Awabuki Viburnum
Prunier du Natal
Magie Noire
Sauge-buisson du Mexique
Gommier rouge
Panache d'Officier
Panache de Belize
Séné
Saule pleureur
Pleureur d'or
Tabebuia Chrysantha
Oiseau de Paradis
Qui fleurit
Gingembre à la coquille bigarrée
Datura
Chèvrefeuille
Costus rouge velours
Philodendron Xanadu
Hibiscus reine des neiges
Frangipanier
Lamprocapnos Spectabilis (1)
Persique Shield
Orthosiphon Stamineus (2)
Palmier royal
Douce alizé
Bambou pelote
Jasmin orange
Pois bleu
Jasmin cotonneux
Datura
Frangipanier
 
En divisant Canaan
Morceau par morceau
Oh, laisse-moi voir
En divisant Canaan …..
 
 
 
(1) en anglais dans le texte : bleeding heart (cœur qui saigne). Ici, le terme est traduit par le nom savant.
 
(2) en anglais dans le texte : cat's whiskers (les vibrisses du chat – moustaches). Plante produisant des fleurs avec des moustaches telles celles des chats. Ici, le terme est traduit par le nom savant.
 
 
SPRING HAZE
Une brume printanière
 
Oui, je sais que ce n'est qu'une brume printanière
Mais je n'aime pas beaucoup l'allure qu'elle a
Et si les présages sont un dieu, envoyés, comme les hommes,
Entrés en coup de vent,
Sûr, ces nuages vont quelque part
En ondulant vers quelque part
A bord d'un cesna à unique moteur
Tu disais que jamais nous n'y arriverions
Alors nous ne faisons que tourner autour
 
Uh oh, vas-y, suis ma trajectoire
Invisible, cet éternel désir
Vas-y, prépare-toi
Que l'on me batte à plate couture
Dans l'attente de dimanche, pour me noyer
Dans l'attente de dimanche, pour me noyer
 
 
Et je sais que ce n'est qu'une brume printanière
Mais je n'aime pas beaucoup l'allure qu'elle a
Mais tout ce que nous faisons, c'est l'encercler
Et j'ai trouvé ma limite
Et elle saigne là où tu résistes
Et ma seule issue
Est de partir si loin
En ondulant vers luna riviera
Dans l'attente de voir dimanche atterrir
Dans l'attente de voir dimanche se noyer
Pourquoi est-ce que ça finit toujours ainsi
Dans l'attente de dimanche
Que l'on me batte à plate couture
Dans l'attente que dimanche se noie
 
 
1000 OCEANS
(Mille océans)
 
Ces larmes que j'ai versées
J'ai pleuré 1000 océans
Et si j'ai l'impression de flotter
Dans l'obscurité
Eh bien, je ne pense pas
Que je t'empêcherai,
T'empêcherai de t'envoler
Et j'en pleurerai 1000 autres
Si c'est ce qu'il faut pour te ramener
A la maison
Te ramener à la maison,
Te ramener à la maison.
 
J'ai bien conscience des règles,
Mais tu sais que je m’enfuirai
Tu sais que je te suivrai
Jusqu'à Silbery Hill
A travers le champ solaire
Tu sais que je te suivrai
 
Et si je te retrouve, te souviendras-tu encore
Quand tu jouais aux trains
Ou avec cette petite balle bleue
Si tu disparais par-delà Silbery Hill
A travers le champ solaire
Tu sais que je te suivrai
J'ai bien conscience des règles,
Mais tu sais que je m’enfuirai
Tu sais que je te suivrai.
 
Ces larmes que j'ai versées
J'ai pleuré 1000 océans
Et si j'ai l'impression de flotter
Dans l'obscurité
Eh bien, je ne pense pas
Que je t'empêcherai,
T'empêcherai de t'envoler
Et j'en pleurerai 1000 autres
Si c'est ce qu'il faut pour te ramener
A la maison
Te ramener à la maison,
Te ramener à la maison.
 
 
 
 
 
 
 
Bookmark and Share



 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site