Traductions2chansons.fr

Album The Sitting Room photo jaquette CD album The Sitting Room de Anne Clark
Bookmark and Share
                        image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com             

Les titres

Swimming  Short Story The Power Game All We Have To Be Thankful For  The Sitting Room 

An Ordinary Life  Shades

SWIMMING

Nager

 

Ton corps est le littoral

Parfois je suis la mer

Qui s’accroche désespérément,

Qui ressent les contours

En s’éclipsant,

Poussée par les marées,

La lune,

Et les horloges digitales.

Réceptifs à rien

En écartant les heures

Le temps file entre nos doigts

Comme le sable.

 

Retour titres album

 

SHORT STORY

Histoire courte

 

Il existe un petit endroit

Dans une petite pièce

Où un petit bonhomme

Se cache dans l’obscurité.

 

Il cale ses petites jambes

Sous une chaise très usée.

Il arrache une feuille de papier

Et s’attaque à son désespoir.

 

Un stylo à bille,

Qui gratte la couche des peurs

De chaque petite cruauté

Qui nous réduit aux larmes.

 

La mine est pointue,

Mais pénètrera-t-elle

Tous les coins et recoins

Que fabrique ce monde ?

 

On dispose de si peu de temps

Pour s’arrêter et le regarder

Il met la couverture

Par-dessus son petit livre.

 

Un jour viendra

Où ce petit homme mourra

Ils le mettront dans un petit trou

Sous les étoiles.

 

Son petit stylo-bille,

Son livre et sa chaise

Seront mis dans un sac en plastique

Et emmenés … Dieu sait où !

 

Retour titres album

 

THE POWER GAME

Le jeu de pouvoirs

 

Je reste assise toute la journée

A essayer de comprendre

Pourquoi les gens

Veulent se marcher les uns sur les autres

Quand le problème se trouve à proximité.

 

Un petit peu moins que ce dont tu as envie

Et davantage que ce que tu possèdes

Est suffisant pour continuer à te battre

Sans autre forme de complot.

 

« Mais justifiez-vous !

Pas de triomphalisme !

Vous devriez vous trouver là-bas, pour voter »

Clament, en liesse, les marchands de pouvoir.

 

Les riches de l’aile gauche,

Pour tenter de répandre leur culpabilité,

S’en vont abattre des rêves

Avant même de les construire.

 

Ne me dictez pas ma façon de vivre

Ne me dites pas ce que je doit faire

La répression est toujours dispensée

Par des personnes aux idéaux politiques et attitudes

Tels que les vôtres.

 

Retour titres album

 

ALL WE HAVE TO BE THANKFUL FOR

Etre reconnaissants de tout ça

 

Pour une vie misérable, elle s’accroche à ses hanches saillantes

En plongeant elle coule,

Elle espère de lui de la sensibilité

Ou du moins quelque chose qui s’apparente à de la tendresse

Dehors le climat bat un peu plus fort que son cœur.

 

Pas même ça ne les fera rester ensemble.

 

Elle fait l’amour

Il fait en sorte que le temps passe le moins douloureusement possible

C’est peut-être une seule et même chose.

 

Tout peut arriver cette fois.

 

C’est une raison suffisante pour rester

C’est suffisant pour te donner envie de mourir

Le plus dur, c’est de ne pas en faire toute une histoire

 

Nous devons être reconnaissants de tout ça.

 

Retour titres album

 

THE SITTING ROOM

Le salon

 

Tu dis que tu n’es que locataire ici

Que tu es à la fois dans et en dehors de cette vie

Aussi chichement que tu le peux.

 

Je suis assise là

Dans le noir

Gentiment

Comme une vieille femme.

 

Des pensées en sacs de nœuds

Tels des os fragiles,

Qui s’efforcent trop de tout remettre en question.

 

Qui s’efforcent d’effacer dans la noirceur

Toute la peur,

Toutes les larmes qui nous ont menés jusqu’ici.

 

Parfois, il vaut mieux s’assoir

Là, dans le silence.

Je ne te remarque pas,

Et tu ne sembles pas le remarquer.

 

Et les raisons,

Les raisons, il est impossible de les voir converger

Elles se réunissent comme la poussière

Sur une étagère.

 

Tu dis que tu n’es que locataire ici

Que tu es à la fois dans et en dehors de cette vie

Aussi chichement que tu le peux.
 

Retour titres album

 

AN ORDINARY LIFE

Une vie ordinaire

 

Le fou fixait le regard

Sur son visage, dans le miroir.

Dans un soupir, il déclara « on dirait que je perds pied de nouveau ».

Et, encore une fois, les larmes du témoin débutent leur descente

Vers une voie encore plus ténébreuse.

 

Sa femme pose une main sur son épaule,

Comme il a vieilli ces derniers mois !

Il donnerait sa vie pour revivre,

Il oserait davantage,

Il serait plus audacieux,

Mais il réfléchirait moins.

 

Mais c’est une chose dont il ne peut être sûr

Alors il reste dans la frustration et la douleur.

 

Au petit-déjeuner, il dépose un baiser sur son unique fille

Comme il se languit qu’elle accoure vers lui,

Comme elle le faisait quand elle était plus jeune !

Mais ses secrets à elle sont aussi devenus ses peurs

Elle demeure néanmoins son enfant.

 

Sa femme, encore belle, gère si bien !

Elle trouve des excuses à son absence

Elle s’efforce de découvrir sur quelle route il se trouve.

 

Le fou se recoiffe,

Son expression est presque redevenue normale

Et il se fond presque parfaitement parmi la foule

De retour vers une vie normale.

 

Retour titres album

 

SHADES

Des ombres

 

A travers les douces ombres de l’été,

Réunies par les étranges saisons de la cité,

Tous les papiers portent la souillure de mes échecs.

 

A présent le lit reste froid et vide tel un cercueil

Ton corps a laissé sa forme sur les draps et rien d’autre

Je devrais habiller ma chambre des couleurs de la tristesse.

 

Retour titres album

 
 



Créer un site
Créer un site