Traductions2chansons.fr

Album Screaming For My Supper photo album recto Screaming For My Supper - traductions2chansons.wifeo.com 

Bookmark and Share


                        image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

Les titres

Just A Little Hole  Delicious Surprise  LA Song  Is That Too Much To Ask ? 

JUST A LITTLE HOLE
Une petite cavité

Dans le souvenir ou dans l’oubli,

Comment peut-on pleurer et rire en même temps ?

Ça t’appartiendra et tu ne pourras pas lâcher

Quand ça te prend, tu ne peux même pas essayer.


Tu es si frustré

Tu es si pétrifié

Tu n’as plus rien

Non, tu n’as plus rien à prouver.


Une petite peine de cœur

Une petite cavité

Un doigt chatouilleux

Et personne ne le saura.

Une petite peine de cœur

Un remède pour son âme

Les doigts sur la gâchette

Et personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait,

Personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait.


Tu avais un secret, et ton effroi,

J’aurai dû le deviner à ton regard perdu

Tu as fait une promise que tu n'as jamais tenue

Tu ne m’as même pas dit au revoir.


Tu es si frustrée,

Plus de larmes à verser,

Tu n’as plus rien,

Non, tu n’as plus rien à prouver.


Une petite peine de cœur

Une petite cavité

Un doigt chatouilleux

Et personne ne le saura.

Une petite peine de cœur

Un remède pour son âme

Les doigts sur la gâchette

Et personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait.

Personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait.


En décembre, j’ai reçu ta lettre

Et au printemps, on m'a dit que tu étais parti

Si seulement je t’avais mieux aimée

Je te verrai encore sourire

Mais ce qui est fait est fait.

Une petite peine de cœur

Une petite cavité

Un doigt chatouilleux

Et personne ne le saura.

Une petite peine de cœur

Un remède pour son âme

Les doigts sur la gâchette

Et personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait.

Personne ne saura jamais

Ce qu’elle sait.

retour titres album

DELICIOUS SURPRISE

Une délicieuse surprise


Si je gagnais à la loterie

Je danserais nue dans la rue

Avec un haut-de-forme rempli d’argent

Et vous aimeriez me rencontrer

Si je gagnais à la loterie.


Et si j’étais une vedette de cinéma

J’extrairai du miel d’un pot de cornichons

A l’arrière de ma limousine

Et on me prendrait pour une icône

Je me retournerais pour vous regarder

Depuis la couverture d’un magazine people.


J’imagine qu’on obtient tout ce qu’on veut

J’imagine que tout t’appartient

Ma sœur me dit que je dois m’y voir et y croire

Et j’y crois, j’y crois.


Mais je ne suis qu’une anonyme

Qui vit dans un semi-remorque avec une télé en noir et blanc

Si seulement j’étais Présidente

Tu sais, je peindrais la Maison Blanche en rose

Et n’aurais pas à payer le loyer

Si seulement j’étais Présidente. 


J’imagine qu’on obtient tout ce qu’on veut

J’imagine que tout t’appartient

Mon prédicateur me dit que je dois m’y voir et y croire.


Et je crois que je ne m’endormirais pas tant que j'en aurais pas assez

Je crois que je ne siroterais pas mon vin dans un gobelet en papier

Et je crois que je ne m’endormirais pas tant que j'en aurais pas assez.

Tant que je ne serais pas lassée.


Une délicieuse surprise

A présent, j’y crois

Il n’y a plus de crainte dans mes yeux

Maintenant je le vois

Le paradis est en moi, en moi, en moi

Je l’ai toujours su.

Je me suis donné les moyens d’y croire

Mais tout ce que je veux à présent, c’est une poignée de salut

Et je crois que je ne m’endormiraiSpas tant que j'en aurais pas assez

Je crois que je ne siroterais pas mon vin dans un gobelet en papier

Et je crois que je ne m’endormirais pas tant que j'en aurais pas assez.

Tant que je ne serais pas lassée.

retour titres album

LA SONG
La chanson de Los Angeles

Elle traîne autour du boulevard

C’est une fille du coin, avec les cicatrices du coin

Elle rentre tard chez elle, elle rentre tard chez elle

Elle a tellement bu que la bouteille lui fait mal

Et elle a essayé, encore et encore et encore et encore

Mais rien n’est clair dans un bar plein de mensonges

Alors elle boit, encore et encore et encore et encore

Elle ne comprend que quand elle arrête.


Elle dit : mec, il faut que je quitte cette ville

Mec, il faut que je quitte cette ville

Mec, il faut que je quitte cette ville

Quitter cette ville, et Los Angeles.


Elle est armée, elle est armée

Son arme, elle l’appelle la chanceuse

Elle a laissé un mot près du téléphone

Je ne laisse pas de message car je ne me sens pas chez moi ici

Et elle a pleuré, encore et encore et encore et encore

Elle a tant pleuré que ses larmes se sont asséchées

Puis elle a ri, encore et encore et encore et encore

Car elle savait qu’elle ne reviendrait jamais.


Elle disait : mec, il faut que je quitte cette ville

Mec, il faut que je quitte cette ville

Mec, il faut que je quitte cette ville

Quitter cette ville et Los Angeles.


C’est tout ce qu’elle aime

C’est tout ce qu’elle déteste

C’est trop lourd pour elle

Elle ne sait pas trop quand ça va finir

Ni où commence la belle vie.

Alors elle a pris un train, elle a pris un train

Vers un petit village ancien, sans nom

Elle a rencontré un homme qui s’est occupé d’elle

Mais il lui a servi toujours les mêmes conneries

Car il lui mentait tout le temps, tout le temps, tout le temps, tout le temps.

Il mentait comme un arracheur de dents (1)

Alors elle hurlait, encore et encore et encore et encore

L’endroit est différent, mais c’est la même rengaine.


C’est tout ce que j’aime

C’est tout ce que je déteste

C’est trop lourd pour moi

Je ne sais pas trop quand ça va finir

Ou si la belle vie se trouve quelque part.


Elle disait : mec, il faut que je quitte cette ville

Oui, il faut que je remonte dans ce train

Mec, il faut que je quitte cette ville

Je n’en peux plus,

Je retourne à Los Angeles.

Je quitte cette ville et Los Angeles.

  1. He lied like a salesman selling flies. Littéralement = il mentait comme un marchand de mouches


Retour titres album


IS THAT TOO MUCH TO ASK
Est-ce trop demander ?


Souhaitez-moi bonne chance

Donnez-moi quelque chose

Aidez-moi

Et je serai là.


Tout ce que je veux, c’est un camion flambant neuf

Les bonnes cartes (1),

Le valet de cœur et le valet de pique,

Et la chance du débutant

Le credo du docteur pour la drogue idéale :

Obtenir tout ce que l’on peut.


Mais je n’ai argent, ni amant

Et je conduis un fourgon tout cabossé

Je carbure au café et au Percodan

Je récolte ce que je peux.


Est-ce trop demander ?

Est-ce trop demander ?

Que ça se réalise, dans la durée ?


Les gens me disent de mettre de l’ordre dans mes affaires

Comme quand ma robe était sale, quand j’avais seize ans

Mais je me suis assagie aujourd’hui et je dois avouer

Que je récolte tout ce que je peux.


Est-ce trop demander ?

Est-ce trop demander ?

Que ça se réalise, dans la durée ?


Un jour peut-être je comprendrai

Que cette folle vie, c’est la mienne.

Un jour peut-être je m’en sortirai,

Que quelqu’un m’aidera

Que quelqu’un me le dira.


Souhaitez-moi bonne chance

Donnez-moi quelque chose

Aidez-moi

Et je serai là.

Donnez-moi quelque chose

Que ça se réalise, dans la durée.


retour titres album

 

<   Page précédente
 
 



Créer un site
Créer un site