Traductions2chansons.fr
Album Precious Time


La traduction en français de l'autobiographie de Pat Benatar, sortie en 2010 aux Etats-Unis, vient de sortir, aux éditions Camion Blanc !!!

Pour vous la procurer, il vous suffit de vous transporter vers le lien suivant :




 
Une rockeuse engagée éditions Camion Blanc


Bookmark and Share
 


 
 
PROMISES IN THE DARK
Des promesses dans la nuit
 
« Plus jamais », n'est-ce pas ce que tu disais ?
C'était ton crédo avant
Et tu jurais que, cette fois, tu penserais avec ta tête
Personne ne t'attrapera plus jamais
Et si cela devait arriver
Tu déciderais où et quand
 
Juste au moment où tu pensais l'avoir dompté,
Ton cœur bien accroché (1)
Ils (elles) murmurent des promesses dans la nuit
 
Armé(e) et prêt(e) à tirer, tu menais les batailles de l'amour
dans la nuit
Mais trop d'opposants t'ont fait prendre conscience de
l'ampleur de cette lutte
Aveuglé(e) par la passion, tu as stupidement laissé quelqu'un entrer
Toutes les mises en garde ont quitté ton esprit
Jusqu'à ce que tu abdiques
 
Juste au moment où tu pensais l'avoir dompté
Ton cœur bien accroché (1)
Ils (elles) murmurent des promesses dans la nuit
 
Mais les promesses, tu sais à quoi elles servent
Ça semble si convaincant, mais ça , tu l'as déjà entendu
Car la parole ne vaut rien et tu dois te rassurer
Et donc tu montes la garde
Et essaie d'être dur(e)
Mais ton cœur te dis de réessayer
 
Tu cherches désespérément un moyen de combattre ta peur
Aucun plan d'attaque n'a été prévu pour refouler les larmes
Où les rêves agités et courageux sont gagnés et perdus en même temps
C'est sur le fil du rasoir que tout semble valoir le coup
Juste au moment où tu penses l'avoir vaincu
Ton cœur en miettes sur le sol
Ils (elles) murmurent des promesses dans la nuit
 
(1) Littéralement « tied and bound » = pieds et poings liés
 
 
FIRE AND ICE
De feu et de glace
 
Ooh, ce soir tu me donnes la fièvre
Je ne veux pas abdiquer
Ce serait jouer avec le feu
Tu oublies que je t'ai déjà vu à l'œuvre
Les emmener en haut du sommet
Puis les laisser pleurer d'envie
Je t'ai déjà vu les consumer
 
De feu et de glace
Tu arrives comme la flamme
Puis tu te la joues méprisant
De feu et de glace
Je veux te donner mon amour
Mais tu ne prendras qu'un petit bout de mon cœur
Tu ne feras que le briser
 
En te préparant pour la mise à mort ce soir
Tu as l'avantage quand elles éteignent les lumières
Ce n'est pas joli-joli quand tout est fini
Car seule reste l'illusion dans ce jeu de la passion
 
Je t'ai déjà vu les consumer
 
De feu et de glace
Tu arrives comme la flamme
Puis tu te la joues méprisant
De feu et de glace
Je veux te donner mon amour
Mais tu ne prendras qu'un petit bout de mon cœur
 
Et tu penses que tu as tout bien mené
Tu es un expert en ce domaine, sans aucun doute
Mais je connais tes méthodes par cœur
Et je ne veux pas être prise dans le feu et la glace
 
De feu et de glace
Tu arrives comme la flamme
Puis tu te la joues méprisant
De feu et de glace
Je veux te donner mon amour
Mais tu ne prendras qu'un petit bout de mon cœur
 
 
JUST LIKE ME
C'est bien mon genre
 
C'est bien mon genre
De te dire
Aime-moi chéri, et je serai fidèle
Et tout ce que je veux
Que tu dises
C'est « tu viendras chez moi
tous les jours »
 
Tu pourrais être mon amant
C'est tout ce que je veux
Rien que toi, en sécurité
Et à l'abri de toute douleur
C'est bien mon genre
De me sentir si bien
Et de tomber si amoureuse de toi
 
C'est bien mon genre
C'est bien mon genre
Je ne suis pas ton imbécile
C'est ce que je serai
C'est bien ton genre
De dire au revoir
Et de me laisser toute seule, je pleure
 
C'est bien mon genre
De te dire
Aime-moi, chéri, et je serai fidèle
Et tout ce que je veux
Que tu dises
C'est « tu viendras chez moi
tous les jours »
 
C'est bien mon genre
C'est bien mon genre
Je ne suis pas ton imbécile
C'est ce que je serai
C'est bien ton genre
De dire au revoir
Et de me laisser toute seule, je pleure
C'est bien mon genre
C'est bien ton genre
C'est bien mon genre
C'est bien ton genre
C'est bien mon genre
C'est bien ton genre
C'est bien mon genre
C'est bien ton genre
 
C'est bien mon genre …
 
 
PRECIOUS TIME
Un temps précieux
 
Je ne veux pas débattre pour savoir qui est la victime
Car peut-être nous sommes-nous brûlés tous les deux
Je ne veux pas palabrer pour savoir qui est le traître
Car tous deux avons été déloyaux
Je ne veux pas me battre pour savoir qui est le menteur
Car il y a tant de façons de mentir
Je ne veux pas entendre qui est le gagnant
Car nous savons tous deux que c'est un match nul
Débranche, laisse tomber
Oublie-moi (1) , chéri arrête ça
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
 
Tu faisais un régime liquide, tu étais persuadé que tu devais l'essayer
Et tu y as laissé toutes tes livres (sterling)
Le docteur est en congés, tu as donc pris les médicaments
Et as fini aux objets trouvés
Nous avons donc fait ce voyage à Paris, car tu jurais qu'il
nous sauverait de notre rapide déclin
Tout ce dont je me souviens de ces jours de septembre
C'est le « merci » et le vin
 
Débranche, laisse tomber
Oublie-moi (1), chéri arrête ça
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
Temps précieux, temps précieux, oh, temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
 
Tu parles au téléphone,
Longue distance vers New York ou Rome
D'aucuns diraient que tu as réussi
Ta maison ressemble à une forteresse
Nul n'y rentre hormis le fleuriste
Le jardinier, et la bonne
Tu m'appelles au téléphone
Tu dis que tu te sens si seul
Trop fatigué pour t'habiller et sortir
Un coup tu es heureux, le coup d'après tu es triste
Quelque part quand tu raccroches tu es toujours mal
Excuse-moi si je hurle
 
Débranche, laisse tomber
Oublie-moi (1), chéri arrête ça
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
Temps précieux, temps précieux, oh, temps précieux
La vie est trop courte, alors pourquoi gaspiller un temps précieux
 
(1) au sens de « ne compte pas sur moi »

 
 
 
IT'S A TUFF LIFE
Une vie trépidante (1)
 
N'est-ce pas une vie trépidante ?
Tu rentres ta Mercedès Benz dans le parc après minuit
A la recherche d'une quelconque excitation
Il y a toujours quelqu'un dans les environs pour élever tes esprits
Et pour faire gonfler ton orgueil
Ne crois pas un mot de ce qu'ils disent
Car ce n'est jamais la vérité
 
N'est-ce pas une vie trépidante ?
Tu as une vie trépidante
Tu n'as pas d'envie pour ce que tu ne peux avoir
Tu n'as nul besoin d'un boulot stable
N'est-ce pas une vie trépidante ?
Tu as une vie trépidante
 
Tu pensais déménager en Jamaïque
Tu as donc fais tes bagages en direction du Sud
Pour avoir un teint hâlé
Mais, c'était sans compter avec la pluie
Tu étais « parfait » pour le scénario
Tu t'es donc procuré le best-seller,
Sachant que tu ne pouvais pas passer à côté
Mais, tu n'as jamais eu le rôle
 
N'est-ce pas une vie trépidante ?
Tu as une vie trépidante
Tu n'as pas d'envie pour ce que tu ne peux avoir
Tu n'as nul besoin d'un boulot stable
N'est-ce pas une vie trépidante ?
Tu as une vie trépidante
 
Ce n'est pas facile
Et tu sais, parfois, ça peut même devenir assez dur (2)
 
N'est-ce pas une vie trépidante ?
(Tu as une vie si trépidante)
 
(1) Tuff = tuf, pierre volcanique. En contexte, désigne une vie volcanique.
(2) Ironique
 
 
TAKE IT ANYWAY YOU WANT IT
Prend-le puisque tu le veux
 
Tu étais le seul à me faire sortir de mes gonds
Quand j'avais juste besoin d'être seule
Tu avais une réponse, mais aucun alibi
Tu te sens désolé car ce n'est pas le moment de mentir
Alors quoi ?
Tu mérites tout ce qui t'arrive
Tu crois que je serai là, mais non
Alors prend-le puisque tu le veux
Prend-le à ta guise
Prend-le puisque tu le veux
Mais je ne crois pas que tu veuilles me déranger
La course à la vieille routine ne te gêne pas
Tes mots sont pauvres et ne veulent rien dire
Tu as eu tes chances et tu ne les a pas saisies
Tu disais que la « volte-face » n'était que loyauté
Alors quoi ?
Tu mérites tout ce qui t'arrive
Tu crois que je serai là, mais non
Alors prend-le puisque tu le veux
Prend-le à ta guise
Prend-le puisque tu le veux
Mais je ne crois pas que tu veuilles me déranger
Je ne veux pas être celle qu'on accuse
Tu n'a jamais pensé qu'un jour
Tu aurais un retour de bâton
 
Tu détestes dire que peut-être tu avais tort
Tu ne jures que par la satisfaction, mais
Tu ne peux pas être aussi fort
Tu voies l'ombre sur le store
Mais cette ombre-là ne sera jamais la mienne
Alors quoi ?
Tu mérites tout ce qui t'arrive
Tu crois que je serai là, mais non
Alors prend-le puisque tu le veux
Prend-le à ta guise
Prend-le puisque tu le veux
Mais je ne crois pas que tu veuilles me déranger
 
 
EVIL GENIUS
Mauvais génie
 
Ils étaient tellement en extase, lorsque la lettre est arrivée
Un génie notoire à l'âge de cinq ans
Ils planifiaient si soigneusement son avenir
Il comblait tous leurs espoirs
 
C'était un enfant modèle, un fils dévoué
Aimé et admiré de tous
Il endossait tous les rôles, un « héro de télé »
Il vivait sa vie dans un idéal de monde vidéo.
 
Il était bon à l'école, ne redoublait jamais
Ils lui offrirent espoirs et rêves
Et lui enseignèrent à ne pas haïr
Ses règles, il avait appris à les transgresser par jeu
A présent il se cache, car il y a des empreintes sur le fusil.
 
Pourquoi as-tu fais ça, mauvais génie ?
Était-ce justifié à tes yeux ?
Pourquoi nous mets-tu à l'épreuve, mauvais génie ?
Était-ce justifié à tes yeux, à un moment donné ?
Avais-tu de la rancœur ?
 
A t-on dit quelque chose qui t'as fait dépasser les limites ?
Nous ne voulions que le meilleur pour toi
Tu l'as si bien caché, nous n'avons rien su
Personne ne s'attendait à une telle chose de ta part
 
Pourquoi as-tu fais ça, mauvais génie ?
Était-ce justifié à tes yeux ?
Pourquoi nous mets-tu à l'épreuve, mauvais génie ?
Était-ce justifié à tes yeux, à un moment donné ?
Avais-tu de la rancœur ?
 
 
HARD TO BELIEVE
Dur de croire
 
Hier est une signature
Des mots posés sur une page
Demain est une impasse
Soudaine, et c'est étrange
 
Dur de croire
Que tu partirais, mais c'est vrai
Dur de croire
Que tu partirais
Nul part où aller
Je ne peux rester là, assise tranquillement
A la recherche d'un mobile dans le temps que je tue
Cherchant des moyens
De combler mes jours vides
De combler mes jours vides
 
Dur de croire
Que tu partirais, quand j'ai besoin de toi
J'ai tant besoin de toi
C'est dur de croire
Dur de croire
Que tu partirais quand j'ai besoin de toi
J'ai tant besoin de toi
C'est dur de croire
 
L'amour est une ligne si fragile
La plus fragile que je connaisse
Mais le chagrin n'est pas une planche de salut
Quand tu es tout seul
 
Dur de croire
Que tu partirais, mais c'est vrai
Dur de croire
Que tu partirais
 
Je ne dors pas de la nuit
Debout, toute la nuit
La vérité fait mal, tu sais, elle coupe comme un couteau
Je réfléchis à des moyens
De combler mes jours vides
De combler mes jours vides
 
Dur de croire
Que tu partirais, quand j'ai besoin de toi
J'ai tant besoin de toi
C'est dur de croire
Que tu partirais quand j'ai besoin de toi
J'ai tant besoin de toi
C'est dur de croire
 
 
HELTER SKELTER
N'importe quoi (1)
 
Quand j'arrive en bas
Je remonte en haut du toboggan
Et je m'arrête, et je me retourne, et je vais faire un tour
Jusqu'à arriver en bas
Et là, je te revoie
Ouais
 
Oui, non, veux-tu m'aimer ?
Je descends vite
Mais je suis à des kilomètres au dessus de toi
Dis-moi, dis-moi, dis-moi
Allez, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
Attention
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi, vraiment
 
Oui, non, veux-tu que je te drague ?
Je descends vite
Mais ne me laisse pas te briser
Donne-moi, donne-moi, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
 
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
Attention
Quand j'arrive en bas
Je remonte en haut du toboggan
Et je m'arrête, et je me retourne, et je vais faire un tour
Jusqu'à arriver en bas
Et là, je te revoie
Ouais
 
Oui, non, veux-tu que je te drague ?
Je descends vite
Mais ne me laisse pas te briser
Donne-moi, donne-moi, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
 
(1) Littéralement = la débandade
 
 
 
 
 
 
Bookmark and Share


 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
 
Une rockeuse engagée éditions Camion Blanc
 
 
 
 
 
 

 
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site