Traductions2chansons.fr
Album Easter

Bookmark and Share



 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

Les titres

Till Victory Space Monkey Because The Night Ghost Dance
Babelogue Rock'n'Roll Nigger Privilege (Set Me Free) We Three
25th Floor (& High on Rebellion) Easter  Godspeed (bonus track)

Textes du livret CD

Till Victory  Space Monkey  Ghost Dance  Rock'n'roll Nigger  Set me free  We three
25th floor  High on rebellion  Easter

TILL VICTORY
Jusqu'à la victoire

Soulevons le ciel.
Nous devons survoler la terre, la mer.
Le destin se déroule et quand on meurt, les âmes s'élèvent
Dieu, je t'en prie, ne t'empare pas de moi,
Jusqu'à la victoire.

Prenez les armes. Visez bien. N'ayez pas honte
Personne vers qui s'incliner, à qui se dévouer, à blâmer.
Des légions de lumière, un vol vertueux. Enflammez, titillez.

Et vous nous verrez arriver, en forme de V, traversant le ciel.
Le film survit. Les yeux pleurent.
Sur la colline, entendez nos appels, à travers un royaume de son.
Oh, oh-oh. Nous descendons encore et encore.
En tourbillon descendant, oh, en toubillon descendant.
Tourbillonnant encore, oh, encore et encore.

Déchire la voile, que nous puissions naviguer.
Le clou, le graal : tout est derrière toi (1)
Dans les actes, dans la foi, la courbe de notre précipitation.
Et nous croyons que nous atteindrons le ciel.
Le destin se déroule et quand on meurt, les âmes s'élèvent
Dieu, je t'en prie, ne t'empare pas de moi,
Jusqu'à la victoire.

Victoire. Jusqu'à la victoire ...


(1) toi = "thee" dans le texte, qui signifie "te". C'est l'ancien "you" qui est utilisé dans la Bible

Texte livret

 

a Vienne, se trouve la zone qui entoure et circule à travers l'hôtel de france. les cyclistes italiens. Les boutiques de prêtres. les vestes de cuir fabriquées au paradis et façonnées à partir de la peau d'alain delon. voici la route des camions. voici la rangée de lampadaires contre lesquels les mâles les plus durs s'appuient et s'entretoisent, et prennent la pause quand passe pasolini. voici également la rue des images fixes où bertolucci passe la main à travers le faisceau de la lampe. la lampe projette des ombres sur un écran. voici l'image de jean luc goddard en train d'offrir une bande celluloïd pour matérialiser la conscience de la dernière génération de guerre militaire. des images du futur vacillent. la mort de la mitrailleuse. la naissance et l'ascension de la guitare électrique.


SPACE MONKEY
Singe de l'espace

Il y a du sang à la télé, ce sont les infos de dix heures.
Les âmes sont envahies, le coeur est blasé.
Battant encore et toujours hors du temps.
Quel funeste sort pour les carillons de l'église ?
Un inconnu remonte la Neuvième Avenue.
Appuyé contre la tour verte, à la vue de tous.
Sur le nuage, sur le pont,
muscle sensible, crête sensible de mon singe de l'espace.
Signe du temps-temps. Le singe de l'espace, si marginal-marginal.
Le singe de l'espace, sorte de divin.
Il est à moi, à moi, tout à moi.

Pierre Clementi, la morve pleine de cocaïne.
Les rues pleines de sexe, pourquoi tout est si malsain.
Les humains courrent, pièce de lavande.
Liquide planant, surplombe la lune pour mon singe de l'espace.
Signe du temps-temps. Le singe de l'espace, sorte de divin-vin
Le singe de l'espace, si marginal et il est à moi, à moi, oh, à moi.

(parlé)
Un inconnu s'approche de lui ; lui tend un vieux Polaroid rouillé.
Qui s'effrite entre ses mains.
Il dit, "Oh, mec, je n'ai pas la photo. Ce n'est pas une photo.
C'est seulement....seulement .... seulement ..
C'est mon canif. C'est mon canif.
C'est mon canif.

Violente excavation, site d'atterissage.
Un garçon qui hésite, le canif.
Il lui ouvre la jambe, il est si inopportun.
Le sang et la lumière s'écoulent. Tout est comme dans un rêve.
La lumière de ma vie, il est flamboyant.
Tout est si prédestiné. Tout n'est qu'un jeu pour mon singe de l'espace. Signe du temps-temps.
Le singe de l'espace, sorte de divin-vin.
Le singe de l'espace, si marginal et tout n'est qu'espace, qu'espace.

Le voilà, en haut d'un arbre.
Oh, je l'entends qui m'appelle.
L'objet en forme de banane n'est pas une banane.
C'est un O.V.N.I jaune éclatant.
Et il va venir me prendre. J'y vais.
Je monte, monte, monte, monte, monte, monte......
Oh, au revoir maman. Je ne ferai plus jamais la vaisselle.
Je quitte mon corps.
Ha.Ha.Ha.Ha.Ha.Ha. Au secours !

Texte livret


 
le territoire est l'aire qui encercle l'église d'arbres. une structure archaïque faite d'argile rouge-sinistre et en forme de dôme avec des tourelles d'émeraude. 42ème rue et 9ème avenue. un pion, un film porno et des nouvelles d'une soucoupe volante. le héro change et demeure inchangé. un ange célèbre et sans visage. l'époque c'est 74/78. elle frappe durement par la célébration de l'évanescente vieille gloire. enregistré dans le new jersey, dans un état de grand tourment le 16 août, via le rite de passage de la nuit du roi.
 

BECAUSE THE NIGHT
Parce-que la nuit

Prend-moi ici et maintenant, chéri, telle que je suis
Etreint-moi, essaie de comprendre
Que le désir, c'est la faim, c'est le feu que je respire
L'amour est le banquet dont on se nourrit

Viens à présent, essaie de comprendre
Ce que je ressents quand je suis dans tes mains
Prend-moi la main,  en clandestin
On ne peut pas te blesser à présent,
On ne peut pas te blesser à présent
On ne peut pas te blesser à présent
Car la nuit appartient aux amants
Car la nuit appartient à l'amour
Car la nuit appartient aux amants
Car la nuit nous appartient

Mais je doute quand je suis seule
L'amour est une sonnerie, le téléphone
L'amour est un ange déguisé en luxure
Là, dans notre lit, jusqu'à l'aube
Viens à présent, essaie de comprendre
Ce que je ressens sous ton commandement
Prend-moi la main tandis que le soleil se couche
On ne peut pas t'atteindre à présent,
On ne peut pas t'atteindre à présent,
On ne peut pas t'atteindre à présent,
Car la nuit appartient aux amants
Car la nuit appartient à l'amour
Car la nuit appartient aux amants
Car la nuit nous appartient

Avec l'amour, nous trouvons le sommeil
Avec le doute,  le cercle vicieux
Tourne et se consumme
Sans toi je ne peux pas vivre
Ni pardonner, le désir brûlant
Je pense qu'il est temps, vraiment, de ressentir
Alors touche-moi, touche-moi, touche-moi
Car la nuit appartient aux amants ....

Car ce soir, il y a deux amants
Si nous croyons en la nuit, nous pouvons avoir confiance
Car ce soir, il y a deux amants ....

GHOST DANCE
La danse des Esprits
 
Nous allons revivre, nous allons vivre.
 
Quelle est cette chose, les enfants, qui tombe du ciel ?
Tayi, taya, tayi, aye aye.
Mannah du Paradis, de l'endroit le plus haut,
La nourriture du père, tayi, taye aye.
 
Nous allons revivre, nous allons revivre,
Nous allons revivre, faire revivre la danse des Esprits.
 
Paix à ton frère, donne et prends la paix,
Tayi, taya, elle laisse deux pieds
Un pied tendu, un serpent à terre,
Elle fait trembler la Terre, une rotation.
 
Nous allons revivre, nous allons revivre,
Nous allons revivre, faire revivre la danse des Esprits.
 
Etirons les bras et à présent inclinons-nous et balançons-nous,
Brandis ton oiseau, tayi, tayi.
Tu as jetée ta chaussure au sol,
Dépoussière les mots façonnés par le récit.
 
Nous allons revivre, nous allons revivre,
Nous allons revivre, faire revivre la danse des Esprits.
 
Nous  voici, Père, Lord, Esprit Sacré,
Pain de ton pain, esprit de ton hôte,
Nous sommes les larmes qui coulent de tes yeux,
Le mot de ton mot, le cri de ton cri.
 
Nous allons revivre, nous allons revivre,
Nous allons revivre, faire revivre la danse des Esprits.
 
Qu'est-ce qu'il y a, Père, dans ton œil,
Quelle est cette sagesse, yeux de Dieu,
Qui me fait ressentir juste ce dont j'ai besoin.
Tu me faisais si vite planer
 
Quelle est, Père, cette chose sacrée cette nuit ?
Quelle est, Père, cette chose qui bouge sur la droite ?
Quelle est, Père, cette chose qui attend au Paradis ?
Quelle est, Père, cette chose qui prend forme dans ta main ?
Quelle est, Père, cette chose qui me fait virevolter ?
Quelle est, Père, cette chose qui me fait tomber
De quoi s'agit-il, Père, tu ne peux pas t'imaginer à quoi je ressemble.
De quoi s'agit-il, Père, je me retrouve dans l'espace
De quoi s'agit-il, Père, je peux te raconter, une nuit
De quoi s'agit-il, Père, je peux dire à quoi je ressemble
De quoi s'agit-il, Père, prends-tu forme
De quoi s'agit-il, Père, lances-tu un appel à présent
De quoi s'agit-il, Père …

Texte livret

 
la danse des esprits était un mouvement initié par les indiens des plaines à la fin du dix-neuvième siècle, destiné à ressusciter leurs ancêtres, et qui ont quitté leur enveloppe charnelle. un système destiné à survivre-revivre et conquérir. la beauté de la danse résidait dans l'invocation. la communication avec le passé et le futur au moyen des sons et des rythmes du présent. le côté négatif de la danse relevait de son caractère racial. aucun esprit vivant ou transcendant n'était le bienvenu s'il n'était pas indien d'amérique. c'est alors que fut offerte la néo-danse des esprits. dédiée à l'union ; la communion du futur faisant de la place pour l'année à venir – 1979 l'année de l'enfant. que se développe la tribu ...

 
 
 
BABELOGUE
Bébélogue
 
Je n'ai pas beaucoup baisé avec le passé, mais j'ai pas mal baisé avec le futur
Sur la peau de soie restent les cicatrices des échardes des stations et des murs que j'ai caressés
Une scène, c'est comme chaque boulon de bois, comme une bûche d'Hélène, c'est mon plaisir.
De toutes façons, de toutes façons, je mesurais la réussite d'une nuit à la quantité de pisse et de semence que je pouvais extraire des colonnes qui abritaient P.A (1)
Certains soirs, je surprenais tout le monde en disparaissant, vêtue d'une jupe en filet vert, sur laquelle était cousue des cercles plats et métalliques qui éblouissaient et étincelaient
Les lumières étaient violettes et blanches. Je possédais un voile ornemental, mais je ne supportais pas  de le porter. Quand j'avais le crâne tondu, je crevais d'envie de me couvrir la tête, mais, à présent, mes cheveux forment ce voile, et le scalp intérieur est celui d'un  Comanche fou et endormi couché sous le grillage de la peau. Je me réveille. Je suis paisiblement allongée, je suis paisiblement allongée, et mes genoux s'ouvrent au soleil. Je le désire, et il est tout à fait prêt à me prendre. Je suis Musulmane de cœur ; je suis Américaine de coeur ; je suis Musulmane de cœur,
dans mon cœur, je suis une artiste américaine, et je ne ressens aucune culpabilité. Je recherche le plaisir. Je recherche les nerfs sous ta peau. L'arche étroit ; les strates ; le rouleau de laitue ancienne. Nous idolâtrons le vice, le ventre, le ventre, le grain de beauté sur le ventre d'une putain exquise. Il a partagé l'enfant et a souillé la tige. Je ne me suis pas vendue à Dieu.
 

(1) P.A = abréviation de Pennsylviana ?    

 

ROCK'N'ROLL  NIGER
Le nègre du rock'n'roll

Chéri (1) était un mouton noir. Chéri était une putain.
Chéri grandit et chéri devenait toujours plus grand.
Chéri obtint une chose. Chéri obtint davantage.
Chéri, chéri, chéri était un nègre du rock'n'roll.
Oh, regarde autour de toi, tout autour de toi,
quand tu surfes sur une vague de cuivre.
Aimes-tu le monde que tu vois ?
Est-tu prêt à agir ?

En marge de la société, on m'attend.
En marge de la société, c'est là que je veux être.

(Lenny !)

Chérie était un mouton noir. Chérie était une putain.
Tu sais, elle a grandi. Eh bien, elle grandira encore.
Chéri a sa main ; a un doigt sur la gâchette.
Chéri, chéri, chéri est un nègre du rock'n'roll.

En marge de la société, c'est là que je veux être.
En marge de la société, on m'attend.

(ceux qui ont souffert, comprenez-bien souffert,
et qui par conséquent tendent leur main
l'orage qui fait le mal
donne par ailleurs la fertilité
que la pelouse soit bénite
ainsi que l'herbe, et l'épine véritable ainsi que la lumière).

J'étais perdue dans un vallée de plaisir.
J'étais perdue dans la mer infinie.
J'étais perdue, et mesure pour mesure,(2)
l'amour a expulsé les crachats de mon cœur.
J'étais perdue, et le prix à payer
était de se retrouver en marge de la société.

Jimmy Hendrix était un nègre.
Jesus Christ et Grand-Mère, également.
Jackson Pollock était un nègre.
Nègre, Nègre, Nègre, Nègre, Nègre, Nègre, Nègre.

En marge de la société, on m'attend.
En marge de la société, si tu regardes bien,
c'est là que tu pourras me trouver.
En marge de la société, on m'attend.
En marge de la société ….

(1) Le terme « baby » étant unisexe, dans cette chanson, « chéri » peut tout aussi bien désigner une personne de sexe féminin.
(2) Allusion au titre d'une pièce de William Shakespeare

Texte livret

 
le mot nègre n'est pas inventé pour désigner la couleur il fut FACONNE POUR LA PESTE le mot (art) doit être redéfini - tous les mutants et les nouveaux-nés venus au monde sans(1) sourcils ni amygdale - en dehors de toute logique - par delà toute politique des mathématiques - le baptême et la maladie du mouvement - tout homme qui va au-delà de la forme classique est un nègre - un sans(1) peur ni désespoir - c'est quelqu'un qui s'élève comme rambaud en frappant un rythme d'or dur qui sort de la merde molle solide - langue légère qui s'enroule telle un serpent qui rejette de la vapeur d'épine dorsale avec(2) un pistolet-laser qui siffle qui scanne une tête de cuivre avec l'humidité de l'oeil à l'émail blanc et une couronne étincelante qui vacille dans la végétation miroitante l'habillage rubis de tes lèvres qui se plissent qui murmurent qui pressent fortement les genoux meurtris la marque prussienne de la route de la soie qui fait vibrer qui fait jaillir des gousses de lait de plaisir qui traduit de nouveaux langages un rock'n'roll inédit et maltraité et l'amour qui fouette avec ma langue nègre.

(1) "sans" en français dans le texte
(2) "avec" en français dans le texte

 

PRIVILEGE (SET ME FREE)
Privilège (libère-moi)

Devant mes yeux, je vois tout :
Les jours d'amour et de tourment ;
Les nuits de rock'n'roll.
Devant mes yeux, je vois tout.
Mon esprit est vide parfois ;
Sans volonté de continuer.
J'attends que quelqu'un m'insuffle de l'énergie.

Donne-moi quelque chose.
Donne-moi quelque chose à donner.
Oh, Dieu, donne-moi quelque chose :
Une raison de vivre.
Mon corps me fait mal.
Je ne veux pas de compassion.
Viens. Viens m'aimer.
Viens. Libère-moi.
Libère-moi.

Le Seigneur est mon berger. Je ne manquerai de rien.
Il me fait m'allonger dans les verts pâturages.
Il me conduit vers les eaux calmes.
Il soigne mon âme.
Il me guide sur la voie de la droiture , à cause de son nom.
Oui, tandis que je traverse la vallée de l'ombre de la mort,
Je ne craindrai rien, puisque tu es avec moi.(1)

Eh, Seigneur, je t'attends.
Oh, Dieu, je t'attends ;
J'attends d'ouvrir tes quatre-vingt-dix-huit blessures
et d'être Toi, d'être Toi.
Guide-moi, oh, guide-moi.

Laisse-moi quelque chose.
Laisse-moi quelque chose à donner.
Oh, Dieu, donne-moi quelque chose :
Une raison de vivre.
Je ne veux pas de charité ;
Non, pas de compassion.
Viens. Viens m'aimer.
Viens. Libère-moi.
Libère-moi.

Oh, je suis si jeune, si jeune, bon sang !
Oh, je suis si jeune, si jeune, bon sang !
Oh, je suis si jeune, si … bon sang !
Libère-moi.

En présence de mes ennemies,
Tu oins d'huile ma tête (1)
Mon bonheur est complet.
Sans doute, la bonté et la grâce me suivront
Chaque jour de ma vie.
Et je résiderai dans la maison du Seigneur pour l'éternité.

Ah, bon sang, bon sang, bon sang, bon sang !
Me voici.

(1) Psaumes bibliques

texte livret

 
chanson-titre de la production de john hayman et peter watkins du film privilège. un film qui évoque le martyr du rock (paul jones) avec toutes les images sacristales des années soixante ... la croix ... le christ ... le fouet et les flagellations qui servirent à voiler les boules de velours sanglotantes - les yeux de jean shrimpton

WE THREE
Nous trois

(Tous les dimanches, je descendrai au bar et lui laisserai la guitare).

Tu dis que tu me veux.
J'en veux un autre.
Tu dis que tu rêves de moi.
Je rêve de ton frère.
Oh, les étoiles brillent de manière si suspicieuse
Pour nous trois.

Tu disais que, lorsque tu étais avec moi, rien d'autre ne comptait.
Toute la nuit, nous avons bu, et tu t'es mis à pleurer à corps perdu.
Chéri, je t'en prie, ne m'ôte pas mes espoirs.

Tu dis que tu me veux.
C'est un autre que je veux, chéri.
Tu dis que tu me désires.
C'est ton frère que je désire.
Oh, les dés sont pipés
Pour nous trois.

Ce n'était qu'un autre samedi de plus
Et tout était dans la clé de sol.
Et, pour ton frère, j'ai allumé une cigarette.
Il se retourna et m'entendit dire, désespérée
« Chéri, je t'en prie, ne m'ôte pas mes espoirs ».

Tu dis que tu me veux.
C'est un autre que je veux.
Tu dis que tu pries pour moi.
C'est pour ton frère que je prie.
Oh, je le vois tel que je me vois.
Alors, je t'en prie, va-t-en à présent et laisse faire le temps.
Oh, ne vois-tu pas que le temps est la clé qui ouvrira notre destinée,
A nous trois ?

Chaque soir, sur des étoiles séparées, avant de nous endormir, nous prions
à en prendre haleine.
Chéri, je t'en prie, ne m'ôte pas mes espoirs.

Texte livret

pâques. 1974. mesdames et messieurs : les rolling stones jouent pour la première fois à new york. quelqu'un m'a donné une guirlande de lys tigrés. des toutes petites fleurs adorables. je me souviens de leur parfum et de mon bonheur et de mon excitation en regardant le film. c'était une belle nuit. une nuit de promesse. je me souviens j'étais vêtue comme baudelaire. c'était le dernier souffle d'une vieille vie et le début d'une ère nouvelle. je me souviens être sortie du théâtre et moi et lenny avions hélé un taxi et nous étions dirigés vers un endroit qui s'appelait le cbgb. j'ai conservé la ficelle qui attachait les fleurs ainsi que le frisson de l'accomplissement d'une certaine promesse. une mélodie. un souvenir. et une poitrine de souvenirs... la ficelle...un symbole et une langue argentée d'amour.

 

25TH FLOOR/HIGH ON REBELLION
25ème étage /Au paroxysme de la rébellion

Nous explorons la place des hommes.
Nous n'en avons rien à foutre.
Les pannes d'électricité des jeunes filles ;
Je prononce mes vœux.

Désir de danser.
Trop timide pour essayer.
Enveloppe mes jambes autour de toi,
pour t'envoler.

Allons explorer là-haut, là-haut, là-haut,
le vingt-cinquième étage.

Je suis complètement encerclée
Ils viennent pour tuer, tuer, tuer
Oh, tue-moi chéri
Tel un kamikaze
Prêt à verser le sang
Mais, pour moi, tout ça n'est qu'un coup d'épée dans l'eau.

Désir de danser.
Trop timide pour essayer.
Enveloppe mes jambes autour de toi,
pour t'envoler.

Propulsons-nous là-haut, là-haut, là-haut
au vingt-cinquième étage.

Nous ne mangeons pas
la fleur de la création.
Nous ne mangeons pas,
nous ne mangeons rien du tout.
L'amour est, l'amour était, l'amour est une manifestation.
J'attends qu'un contact m'appelle.
L'amour, c'est la guerre. L'amour est cruel.
L'amour est plutôt, l'amour est plutôt cruel ce soir.
Ici, j'attends de me ravitailler.
Ce soir, je vais entrer en contact.
L'amour dans mon cœur.
La nuit pour exploiter.
Vingt-cinq histoires sur Détroit,
et davantage encore
là-haut, là-haut, là-haut.

défoncé dans l'espace. zeus. christ. il en a toujours été ainsi du rock, et c'est comme ça, et cela ne changera jamais. Dans le contexte du néo-rock, nous devons ouvrir les yeux , et saisir, et déchirer le voile de fumée que l'homme appelle l'ordre. La pollution est la conséquence nécessaire de l'incapacité humaine à réformer et à transformer le gaspillage.
La transformation du gaspillage. La transformation du gaspillage. La transformation du gaspillage.
La transformation du gaspillage est peut-être la plus ancienne des pré-occupations de l'homme. L'homme étant l'alliage désigné. Il doit se reconnecter à la merde, à tout prix. En nous, germe le rêve de la tâche du chimiste, qui consiste à créer à partir de l'argile humaine.
Et à re-créer, avec les excréments de l'homme, de l'or pur, puis de l'or flexible, puis de l'or solide.

L'art ne doit pas être partout. Nous devons désintégrer une certaine forme d'art. Positif (l'anarchie doit exister).

(je le sens me tourbillonner autour
je le sens, ne ressentir aucune douleur
je j'attends, en apesanteur, chéri
je sais que je te verrai là-haut
je flotte à reculons sur une porte
aux frontières par-delà ce monde
j'attends, en apesanteur dans le ciel, chéri
sur un (…)

Texte livret

sur la scène elle le ressentait
sculpté comme le score
que les gens conservaient
maniaques et douloureux
il pénétra sur scène
il bougea vers la droite
en se courbant et en riant
oblitéré par la lumière
viens spasme sacré
viens coeur comique
instantané/simultané
gémissement d'un pet
notre odeur s'élève
notre amour est exotique
j'ai ma FDS
fender duo sonic (1)

(1) modèle de guitare électrique

planètes électriques nous glisserons
nous irons vers tout ce qui en vaut la peine
oh chéri ici là-bas
sur une autre planète appelé la terre
... j'ai foi en ma guitare etc...




 

EASTER
Pâques

Dimanche de Pâques, nous marchions.
Dimanche de Pâques, nous discutions.
Isabelle, ma petite, prend-moi la main. Le moment est venu.

Isabelle, tout est brillance.
Isabelle, tout est connaissance.
Et moi coeur, Isabelle.
Et ma tête, Isabelle.

Fredéric et Vitalie, en toi demeure le sauveur.
Oh, la voie mène au soleil. Frère, soeur, le moment est venu.

Isabelle, tout est brillance.
Isabelle, tout est connaissance.
Isabelle, nous mourons.
Isabelle, nous nous élevons.

Je suis le printemps, la terre sacrée,
la graine infinie du mystère,
l'épine, le voile, le visage de la grâce,
l'image effrontée, le voleur de sommeil,
l'ambassadeur des rêves, le prince de la paix.
Je suis l'épée, la blessure, la souillure.
L'enfant de Caïn transfiguré, méprisé.
Je rompt, je termine, je me retourne.
Encore une fois, je suis le sel, le rire amer.
Je suis le gaz dans un utérus de lumière, l'étoile du soir,
la boule de vue qui guide, qui fait couler les larmes du Christ
qui agonise et qui s'assèche, alors que ce soir, je m'élève.

Isabelle, nous nous élevons.
Isabelle, nous nous élevons ....

Texte livret

le mot caïn signifie l'ouvrier...le meurtrier...dupont (1).un dupont est le plus miséreux et le plus béni. imagine toi ces deux dupont avec les visages de arthur et frédéric. l'un un va-nu-pieds et l'autre un vagabond.tous deux condamnés à balbutier et à lutter.dans le coeur d'une carte ou l'arrêt d'une bouteille.
un matin une centaine d'années auparavant little richard baptisa l'amérique avec le rock'n'roll, arthur et frédéric ainsi que leurs soeurs, isabelle et vitalie se suaient au travail dans les rues de charleville en rubans blancs et tissu bleu afin de recevoir leur première communion.près de l'église se tenait arthur qui dispersait le groupe et appelait les autres enfants de rimbaud à venir courir à travers champ;devant la chapelle après un pont dans les eaux froides et inépuisables d'une rivière qui menait au sang chaud et infini du christ.

(la résurrection)

la fleur et le coeur sont identiques. tandis que l'une se déploie l'autre se ferme.le poignet de breloques.la danse des brasses.des vides.des voiles.strate après strate.mur après mur.on découvre toujours plus.on découvre toujours davantage.

les bords festonnés de plus grande valeur.
les gardiens des soldats.à pied et en rond.
les terreurs ondulantes de vides guerriers.
une épine dans la blessure d'amour.de torture.
encore une incommensurable douleur  à supporter.

affrontant d'abord l'entrée dans l'esprit.
le mur est percé et la volonté assiégée est voûtée.
est entremêlée.est barricadée.clôturant défendant les draps de chair qui s'enroulent et s'attachent et puis se détendent.

les secondes de suspension dans le passage de la douleur
hurlant, exhalant, sont passées par l'étrange.
c'est ça la formule.la force du père.la main qui se tend.le coeur qui saigne.durement puis plus durement encore puis en silence et en battant.

dans un espace chaud et rougeoyant.infini et pourtant dense.la mélodie de la chaîne capturée puis étirée.c'est ça la communication du futur.la mort est une danse.une salle de bal.un gant.une extension de l'abandon total en l'amour.




(1) "smith" dans le texte original. Nom de famille le plus courant dans les pays anglophones, tout comme en France "Durand" ou "Dupont".
 

GODSPEED
Bonne chance
 
Tu es l'adrénaline
Qui circule dans mes veines
Stimule mon cœur
Lourd cristallin
Tu es le souffre
Éteint par la flamme
Tu es tout pour moi
Tout ceci en ton nom
 
Oh, avançant dans ton manteau bleu
L'amiral en pleurs
Toutes les caves biscornues
Doivent donner ton nom
Tout ce qui est statique est terminé
Dans un mythe de péché
Statique mineure du miroir
Pâle adrénaline
 
Prend-le, ah, prend-le,
Ce jour-là où tu m'as dis,
« Cela ne pourra jamais se faire »
Dis à l'heure de la mer de s'infiltrer
« As-tu dis bonne chance ? »
 
L'amour est un vampire
L'énergie des morts
L'amour est tel un boomerang
Qui revient toujours
Sur un râtelier de cuir rouge
Sur un râtelier de peau et de péché
Dis-moi comment blêmir
Dans l'adrénaline
 
Et tu m'as dit que
« Cela ne pourra jamais se faire »
Dis à l'heure de la mer de s'infiltrer
Et tu me l'as dit,
« As-tu dis bonne chance ? »
 
J'ai été capable de tout fabriquer
Tout le sable et la mousse difformes
Jamais, jamais je ne reviendrai
J'ai été capable de tout fabriquer
De tout faire
 
Je marche, 
Descend avec moi l'escalier qui tourne
Coincé dans un souvenir
De nouveau fusillé
La main sur la balustrade
Courtisant encore et encore le destin
Nous naviguons, naviguons, naviguons, naviguons
Sur une noire, une rivière noire
Et je plonge droit
Et je plonge droit
Dans l'adrénaline
Dans l'adrénaline
 
Je bouge à l'intérieur de ma veine
Ah, tu es l'énergie dont j'ai besoin
Jette-y le pistolet
Oh, ton amour est un vampire
Qui vient pour sucer
Arrête, arrête, arrête, arrête
Oh, je suis tombée, tombée, tombée
Je vais plonger
 
 
 
Bookmark and Share



Till Victory Space Monkey Because The Night Ghost Dance
Babelogue Rock'n'Roll Nigger Privilege (Set Me Free) We Three
25th Floor (& High on Rebellion) Easter  Godspeed (bonus track)




Textes du livret CD

Till Victory  Space Monkey  Ghost Dance  Rock'n'roll Nigger  Set me free  We three
25th floor  High on rebellion  Easter

     






 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com



















 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site