Traductions2chansons.fr
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 

Cet album, sorti en 1980 aux Royaume Uni et aux Etats-Unis, est une compilation de chansons publiées sur l'album précédent, Three Imaginary Boys, et de morceaux inédits, indiqués dans cette page par un astérique. L'ordre des titres présenté ici est celui figurant sur l'album vinyl original.

Les titres

Jumpin' Someone else's train* Boys Don't Cry
Plastic Passion* 10:15 Saturday Night  Accuracy  Object 
Subway Song  Killing An ArabFire In Cairo  Another Day 
Grinding Halt  World WarThree Imaginary Boys


 
JUMPING SOMEONE ELSE'S TRAIN*
Tu suis toujours les autres
(littéralement : tu sautes dans le train des autres)
 
Tu ne dis pas ce que tu penses
Tu pourrais gâcher ton visage
Si tu marche parmi la foule
Tu ne veux laisser aucune trace
C'est toujours la même chose
Tu suis toujours les autres
 
Apprendre le nouveau sourire
Te prendra peu de temps
Tu devras t'adapter
Au risque d'être dépourvue de style
C'est toujours la même chose
Tu suis toujours les autres
 
Si tu parviens à attraper le train assez vite
Tu pourras dire que tu en étais
Encore encore et encore
Tu suis toujours les autres
 
C'est la toute dernière vague
A laquelle tu aspires ardemment
Le vieil idéal
Devient trop ennuyeux
Tu es à nouveau sur les rangs
En allant pas, pas si vite
Mais à mi-temps
Tout le monde est heureux
Finalement, ils sont tous pareils
Car tout le monde
Suit tout le monde
 
Suit tout le monde
Suit tout le monde
Suit tout le monde
 
 
 
BOYS DON'T CRY*
Les garçons ne pleurent pas
 
Je dirais que je suis désolé
Si je pensais que cela te ferait changer d'avis
Mais je sais que cette fois
J'en ai trop dit
J'ai été trop méchant
 
J'essaie d'en rire
De tout couvrir avec des mensonges
J'essaie d'en rire
En cachant les larmes dans mes yeux
Car les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas
 
Je me prosternerais à tes pieds
Et demanderais pardon
Je plaiderais ta cause
Mais je sais que c'est trop tard
Et que je ne peux plus rien y faire
 
Alors j'essaie d'en rire
De tout couvrir avec des mensonges
J'essaie d'en rire
En cachant les larmes dans mes yeux
Car les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas
 
Je te dirais
Que je t'ai aimé
Si je pensais que tu serais restée
Mais je sais que c'est inutile
Que tu es déjà partie
 
J'ai mal jugé tes limites
Je suis allé trop loin
Je te pensais acquise
Je pensais que tu avais davantage besoin de moi
 
Je devrais faire tout mon possible
Pour te faire revenir
Mais je me contente
De continuer à rire
En cachant les larmes dans mes yeux
Car les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas
Les garçons ne pleurent pas
 
 
PLASTIC PASSION*
Une passion plastique
 
La passion plastique est dure à manipuler
La passion plastique est un scandale à guichets fermés
Oh, c'est une passion plastique
Une passion plastique
La passion plastique est l'amant des demoiselles
La passion plastique est la mère de marbre
Oh, c'est une passion plastique
Une passion plastique
La passion plastique est un délice de diamant
La passion plastique est le nadir de la nuit
Oh, c'est une passion plastique
Une passion plastique
Une passion plastique
La passion plastique est un cœur d'hycoscine
La passion plastique est une pouffiasse transparente
Oh, c'est une passion plastique
Une passion plastique
La passion plastique est une garantie en or
La passion plastique m'assassine
Oh, c'est une passion plastique
Une passion plastique
Une passion plastique
 

10:25 SATURDAY NIGHT
22h15, samedi soir

22h15, samedi soir
Et le robinet goutte sous les néons
Et je suis assis dans l'évier de la cuisine
Et le robinet goutte
Goutte, goutte, goutte, goutte, goutte ...

J'attends que le téléphone sonne
Et je me demande où elle est allée
Et je pleure sur le passé
Et le robinet goutte
Goutte, goutte, goutte, goutte, goutte ...

C'est toujours pareil ...
 
ACCURACY
Exactitude

Chéri ce moment, ressens-le

Nous nous asseyons dans la même pièce
Côte à côte
Je te donne les mauvaises lignes
Te nourris
Exactitude, exactitude

Regarde-moi dans les yeux
Nous sourions tous deux
Je pourrais te tuer
Sans même essayer
C'est de l'exactitude
Exactitude, exactitude

Exactitude, exactitude
Celui qui observe préfère l'exactitude
L'exactitude
Il pratique chaque jour l'exactitude
Miroir, miroir au mur

 
OBJECT
Objet
 
Tu sais que tu me m'excites
Tes yeux si blancs et tes si longues jambes
Mais n'essaie pas de m'adresser la parole
Je n'écouterai pas tes mensonges
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
 
Un sourire sophistiqué
Tu séduis de ton si gracieux style
Mais n'essaie pas de me rouler
Car je perçois tes faux-semblants
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
 
Mais ça m'est égal
Je m'en fiche
Je n'ai aucune objection
A ce que tu me touches là
 
Objet objet
Objet objet
Objet objet
Objet objet
 
Tu sais ce qu'il te reste à faire
Lècher tes lèvres
Et je te veux
Mais n'essaie pas de me retenir
Car je ne veux pas d'attache
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
Tu n'es qu'un objet à mes yeux
 
Mais ça m'est égal
Je m'en fiche
Je n'ai aucune objection
A ce que tu me touches là
Tu n'es qu'un objet, un objet
Un objet un objet
Tu n'es qu'un objet
 
SUBWAY SONG
La chanson du métro

Minuit dans le métro
Elle rentre chez elle
Elle s'efforce de ne pas courir
Mais elle sent qu'elle n'est pas seule
Des échos de pas
La suivent de près
Mais elle n'ose pas se retourner

Se retourner
 
KILLING AN ARAB*
En tuant un arabe
 
Je me trouve sur la plage
Un fusil à la main
Je fixe la mer
Je fixe le sable
Je regarde le barillet
Pointé sur l'arabe au sol
Je voie sa bouche ouverte
Mais n'entends aucun son
 
Je suis vivant
Je suis mort
Je suis l'étranger
En tuant un arabe
 
Je peux me retourner
Et partir
Ou je peux tirer
En fixant le ciel
En fixant le soleil
Quoique je décide
Cela revient au même
A absolument rien
 
Je suis vivant
Je suis mort
Je suis l'étranger
En tuant un arabe
 
Je voie sauter la crosse d'acier,
Douce dans ma main
En fixant la mer
En fixant le sable
Fixant mon visage
Qui se reflète dans les yeux
De l'homme mort sur la plage
L'homme mort sur la plage
 
Je suis vivant
Je suis mort
Je suis l'étranger
En tuant un arabe
 

FIRE IN CAIRO
Le feu au Caire

Se teintant lentement de bleu
Les falaises orientales captent
Le soleil mourant
L'obscurité suit
Le silence et le noir
Un miroir, une flaque, des miroirs
Le lieu solitaire
Où je te rencontre

Je vois ta tête
Dans la lumière tombante
Et, dans l'obscurité,
Tes yeux brillent, étincelants

Et brûlent comme le feu
Brûlent comme le feu au Caire
Brûlent comme le feu
Brûlent comme le feu au Caire

Un voile de pourpre changeant
Des hanches de soie glissent
Sous ma main
Des lèvres avalées chuchotent mon nom
Et j'aspire à ce que tu me prennes dans tes bras
Et te mette à brûler

FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
Puis la chaleur disparaît
Et le mirage s'estompe
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE
FEUAUCAIRE

Brûle comme un feu au Caire
Brûle comme un feu
S'embrase comme un feu au Caire
S'embrase comme un feu
S'enflamme
Brûle comme un feu
Brûle comme un feu au Caire

 
 
 
ANOTHER DAY
Un autre jour

Le soleil se lève lentement
Sur un autre jour
Le ciel d'orient se refroidit de plus en plus
Le printemps dans les couleurs de l'eau
Se nuance de gris

Quelque chose, quelque chose me retient
Me retiens hypnotisé

Je fixe mon regard sur la fenêtre
Fixe la fenêtre
J'attends que le jour s'en aille
Le printemps dans les couleurs de l'eau
Se nuance de gris

 

GRINDING HALT
Arrêt net

Pas de lumière
Pas de gens
Pas de discours
Pas de gens
Pas de voitures
Pas de gens
Pas de nourriture
Pas de gens

Stoppé, écourté, arrêt net
Tout s'arrête net

Pas de son
Pas de gens
Pas d'horloges
Pas de gens
Rien de beau
Pas de gens
Pas de moi
Pas de gens

Stoppé, écourté, arrêt net
Tout s'arrête net
Tout s'arrête net

Ralentissement, ralentissement
Pas de gens, ralentissement
Tout s'a ...
Tout s'a ...
Tout s'a ...
Tout s'a ...

 
 
WORLD WAR*
Guerre mondiale
 
Vêtu de noir Berlin
Je ne faisais que jouer
A déguiser mes mots pour te tromper
Sur le sens de mes paroles
Une tranchée boueuse
Un relent de viande
La mère patrie te regarde
Saisir le cran de sureté
Ce sera LA grande guerre
 
La guerre mondiale,
Personne ne me croit
Nul ne gagne
Nul ne perd,
C'est juste la mort d'un ami
 
Paradis paradis
Rend-moi fier
Donne-moi un main en or
Ecrase-les d'une règle d'acier
Recrache-les comme du sable
Assis-toi, attends
Puis court comme l'enfer
Court comme l'enfer, encore une fois
Sème les graines de haine
Sous la destruction
 
La guerre mondiale,
Personne ne me croit
Nul ne gagne
Nul ne perd,
C'est juste la mort d'un ami
La guerre mondiale,
Personne ne me croit
Nul ne gagne
Nul ne perd
 
 
THREE IMAGINARY BOYS
Trois garçons imaginaires

Je traverse le jardin
Dans les pas de mon ombre
Je vois les lumières éteintes
Il n'y a personne à la maison
Parmi les statues
J'écarquille les yeux rien dans 
Le jardin ne bouge
Peux-tu m'aider ?

Je ferme les yeux
Et me cramponne si fort
Effrayé par ce que peut engendrer le matin
Attendant le lendemain
Qui jamais ne vient
Au plus profond de moi
Le sentiment de vacuité
Toute la nuit ne me laisse
Que trois garçons imaginaires

Me glissant à travers la porte
J'entends mon coeur qui bat dans l'entrée
Des échos autour de moi
Dans ma tête
Courant dans les escaliers
Je vois les pas derrière moi
Qui disparaissent
Peux-tu m'aider ?


Je ferme les yeux
Et me cramponne si fort

Effrayé par ce que peut engendrer le matin
Attendant le lendemain
Qui jamais ne vient
Au plus profond de moi
Le sentiment de vacuité
Toute la nuit me laisse
Trois garçons imaginaires chantent dans mon
Doux enfant endormi
La lune te fera changer d'avis

Je vois le reflet fissuré
Qui se tient là, tranquille
Devant le miroir de la chambre
Par dessus mon épaule
Mais  personne ici
Ne murmure dans le silence
Ne me serre tout contre lui
Ne me serre tout contre lui
Peux-tu m'aider ?

Peux-tu m'aider ?
Peux-tu m'aider ?
 
 
 

Bookmark and Share       image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com



 
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site