Traductions2chansons.fr
Album Young Americans


Bookmark and Share


                                                    image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
Les titres
 
 
 
YOUNG AMERICANS
 
Ils ont rangé le frigo juste derrière
Il l'allonge, il fronce les sourcils
« Eh ! Ma vie est plutôt amusante, suis-je encore trop jeune ? »
Il l'embrassa un peu partout
Elle prit sa bague, ses bébés
Ça lui a pris quelques minutes, ça l'a mené nulle part
Dieu le sait bien, elle n'avait rien pris, mais
 
Toute la nuit
Elle convoite un jeune américain
Un jeune américain, jeune américain,
Elle convoite le jeune américain
Oh, oui,
Elle convoite le jeune américain.
 
En repensant à sa vie à travers les baies vitrées
Elle trouve un vagabond tout suintant
Il tousse en passant devant une Ford Mustang, mais
A Dieu ne plaise, elle prendra tout,
Sauf le monstre, et son type, tout ça pour rien
Il manque une marche et il se coupe la main, mais
Comme si de rien n'était, il fond (1) comme une chanson
Et, en pleurant, elle demande : « Où sont passés tous les héros de Papa ? »
 
Toute la nuit
Elle convoite jeune américain
Du jeune américain, jeune américain,
Elle convoite le jeune américain
Oh, oui,
Elle convoite le jeune américain.
 
Durant son périple depuis Washington,
Son soutien de famille quémande le sol de la salle de bains
« Nous vivons seulement pour ces vingt années
Devons-nous mourir pour les cinquante à venir? »
 
Toute la nuit
Il convoite le jeune américain
Le jeune américain, jeune américain,
Il convoite le jeune américain
Oh, oui,
Il convoite le jeune américain.
 
Te souviens-tu, de ton président Nixon ?
Te souviens-tu, des factures que tu as à payer ?
Ou même du récent passé ?
 
As-tu été un non-américain ?
Il n'y a que toi et ton idole qui chantent en falsetto à propos
Du cuir, du cuir partout, et
Pas un seul mythe abandonné au ghetto
Bon, bon, bon, amènerais-tu un rasoir
Au cas où, en cas de déprime ?
Tu t'assoies sur les mains dans un bus de survivants
Qui rougissent à la vue de toutes les afro-Sheilas
N'est-on pas proche de l'amour ?
Une sorte d'amour virtuel ?
Bon, il ne s'agit pas d'une poupée Barbie
Son cœur a été brisé, tout comme le tien.
 
Et, toute la nuit
Tu convoites le jeune américain
Le jeune américain, jeune américain,
Tu convoites le jeune américain
Oh, oui,
Tu convoites le jeune américain.
 
Tu n'es pas un mac et tu n'es pas une pute
Un mac, il a une Cadi(llac), et une gente dame, une Chrysler
Les noirs, ils ont du respect, et le blanc a son Soul Train
Maman a des crampes, et regarde tes trembler tes mains
J'ai entendu les infos aujourd'hui, oh, mec,
Moi, j'habite dans une suite et toi, tu es dans la mouise
Y-a-t-il quelqu'un pour dire jamais plus ?
Y-a-t-il une femme à qui je peux défoncer la mâchoire ?
Y-a-t-il un enfant que je puisse aimer sans juger ?
Y-a-t-il un stylo pour écrire avant qu'ils meurent ?
N'es-tu pas fier d'avoir frapper leurs visages ?
N'y-a-t-il pas une putain de chanson qui puisse
Me déprimer et me faire pleurer ?
 
Toute la nuit
Je convoite le jeune américain
Le jeune américain, jeune américain,
Je convoite le jeune américain
Oh, oui,
Je convoite le jeune américain, le jeune américain.
Le jeune américain, jeune américain,
Je convoite le jeune américain
(Je le veux en même temps que toi, je le veux en même temps que toi)
Oh, oui,
(Tu le veux, je te veux à toi, à toi, je, je veux que tu le veuilles)
Jeune américain, jeune américain, je convoite le jeune américain
(J'ai envie de vouloir, de vouloir, de vouloir, de vouloir, je, je te veux)
Oh, oui,
(Seigneur, je convoitais le jeune américain)
(Le jeune américain)
Le jeune américain, le jeune américain
Je convoite le jeune américain
Mmmmmm mmm
 
(1) il fond dans le sens de « fondre sur sa proie »
 

WIN
Gagner
 
(Eh, ce n'est pas fini)
Moi, j'espère que je suis fou
J'ai l'impression que tu conduis et tu n'es que la roue
Ralentis, laisse-toi aimer
Oh, je ne t'ai jamais touché depuis que j'ai commencé à sentir
Que s'il n'y a rien pour me cacher
Alors tu ne m'as jamais vu errer nu et en phase
Quelqu'un a menti, mais moi je dis qu'être en vie
C'est branché.
 
Ton sourire s'étale tout mince
On dirait que tu essaies de ne pas perdre
Puisque je ne suis pas censé faire la grimace
Tout ce que tu dois faire, c'est gagner
(C'est tout ce que tu dois faire)
(Ooh, ce n'est pas fini).
 
Moi, je suis frais sur tes pages
Penseur secret qui parfois écoute à voix haute
La vie s'étale, étriquée, sur ses héros.
Porte tes blessures avec honneur, donne de la fierté
Quelqu'un comme toi ne devrait pas être autorisé
A allumer des feux.
 
Ton sourire s'étale tout mince
On dirait que tu essaies de ne pas perdre
Puisque je ne suis pas censé faire la grimace
Tout ce que tu dois faire, c'est gagner
(C'est tout ce que tu dois faire)
(Ooh, ce n'est pas fini).
 
Ton sourire s'étale tout mince
On dirait que tu essaies de ne pas perdre
Puisque je ne suis pas censé faire la grimace
Tout ce que tu dois faire, c'est gagner
(C'est tout ce que tu dois faire)
(Ooh, ce n'est pas fini).
 
Quand ton sourire s'étale tout mince
(Réfléchis et crois en toi)
Puisque tu essaies de ne pas perdre
(Ce n'est pas fini, non, non)
Puisque je ne suis pas censé faire la grimace
(C'est tout ce que tu dois faire)
Tout ce que tu dois faire, c'est gagner
(Ce n'est pas fini, non ...)
(Réfléchis et crois en toi)
Tout ce que tu dois faire, c'est gagner
(Ce n'est pas fini, non …)
Tout ce que tu as
C'est tout ce que tu as
(Ce n'est pas fini)
Ce n'est pas fini ...
 
FASCINATION
Fascination
 
Je dois me servir d'elle
 
Chaque fois que je ressens de la fascination
Je ne peux pas rester en place, il faut que je me serve d'elle
Chaque fois que je pense à ce que tu m'as fait traverser, chérie
La fascination s'affaire autour de moi
Je te prends encore.
 
(Fascination) la fascination
(C'est certain) la fascination
(M'enlève une part de moi-même) m'enlève une part de moi-même
(Un cœur peut-il) un cœur peut-il battre
(Et vivre dans la fièvre) et vivre dans la fièvre ?
(En faisant rage dans mes entrailles?)
(Fascination) la fascination
(Oh oui) Oh oui
(M'enlève une part de moi-même) Enlève une part de moi-même
(Je ne peux pas m'en empêcher) Je ne peux pas m'en empêcher
(Je dois me servir d'elle) Je dois me servir d'elle
 
(Chaque fois, ooh)
La fascination me taraude
(Ooh-oo-ooh)
 
(Fascination) Ton âme appelle
Comme quand je marche,
On dirait que partout où je regarde
J'espère que tu m'attends
Je sais que les gens pensent que je suis un peu fou
Ohh, le sexe de qualité, c'est mieux
Je crois que j'aime bien la fascination
Ça fait tic-tac (1)
 
(Fascination) la fascination
(C'est certain) la fascination
(M'enlève une part de moi-même) Enlève une part de moi-même
(Un cœur peut-il) Un cœur peut-il battre
(Et vivre dans la fièvre) et vivre dans la fièvre ?
(En faisant rage dans mes entrailles?)
(Fascination) la fascination
(Oh oui) Oh oui
(M'enlève une part de moi-même) Enlève une part de moi-même
(Je ne peux pas m'en empêcher) Je ne peux pas m'en empêcher
(Je dois me servir d'elle) Je dois me servir d'elle
 
(Fascination) C'est certain
(La fascination) Me prend une part de moi-même
(Enlève une part de moi-même) Un cœur peut-il battre
(Un cœur peut-il) battre et vivre dans la fièvre ?
(Vivre dans la fièvre) Qui fait rage
(Qui fait rage en moi?) MMM
La fascination
(Fascination) la fascination
(Oh oui) la fascination
(Enlève une partie de moi) Fascina Fa ah oui
(Je ne peux pas m'en empêcher) La fascination
(Je dois me servir d'elle) Je dois me servir d'elle
(Chaque fois, ooh) Chaque fois
La fascination me tourne autour (ahh)
Me tourne autour (la fascination)
C'est plus que certain
La fascination (oui oui)
Fais battre mon cœur
(La fascination)
Un rituel en moi
(La fascination) La fascination
(Oui oui) ho oui
(La fascination) La fascination
(Oui oui) ha oui
(Oui oui) ha oui
(La fascination) Elle m'enlève une partie de moi-même
(Oui oui) Je ne peux pas m'en empêcher
(La fascination) Je ne peux pas m'en empêcher
(Oui oui) Tu dois t'en servir
(La fascination) A chaque fois
(Oui oui) La fascination rôde
(Oui oui) La fascination est là
 
La fascination, pour me prendre une partie de moi
Est-ce que ton cœur peut battre et vivre en moi dans la vengeance pleine de terreur ?
La fascination, elle m'enlève une partie de moi
Une fois, une fois, une fois
La fascination rôde
La fascination
 
(1) traduction peut être inexacte
 
RIGHT
Tout va bien
 
Je prends tout du bon côté
Je laisse le passé de côté
Je prends tout du bon côté
Je ne regarde jamais vers le passé
Je n'en ai jamais besoin, non,
Je ne regarde jamais vers le passé.
 
Je trouve un paisible endroit
En pénétrant en toi
Je trouve un paisible endroit
On ne m'a jamais connu en perdant
Non, jamais,
On ne m'a jamais connu en perdant.
 
J'ai envie, j'ai envie, parfois (parfois)
De bien agir jusqu'à ce que le temps (une fois)
Te happe quand tu déprimes
(Personne, personne, recommence, tire-toi)
Ahh, parfois (le faire)
Je l'espère parfois (redonne-le)
Là haut, là haut (donne-le)
Oh, ma chérie
(Non) Ah, ma chérie (donne-le) ah (là haut) pourquoi ?
(Donne-m'en, donne -m'en) là-haut, (ouais) donne-m'en
Je le prends avec moi (parfois)
L'aimer, le faire jusqu'à (prend-le) une fois
Donne-moi, je le donne (je le redonne)
 
Je prends tout du bon côté
Je laisse le passé de côté
Je prends tout du bon côté
Je ne regarde jamais vers le passé (jamais jamais jamais jamais)
Je ne regarde jamais vers le passé.
 
Je prends tout du bon côté
Je le laisse au passé
Je prends tout du bon côté
Je ne regarde jamais vers le passé
Je n'en ai jamais besoin, non,
Je ne regarde jamais vers le passé.
 
Je prends tout du bon côté
Je le laisse au passé
Je prends tout du bon côté
Je ne regarde jamais vers le passé
Je n'en ai jamais besoin, non,
Je ne regarde jamais vers le passé.
 
Je trouve un paisible endroit
En pénétrant en toi
Je trouve un paisible endroit
On ne m'a jamais connu en perdant
Non, jamais,
On ne m'a jamais connu en perdant.
 
Je prends tout du bon côté
Je le laisse au passé
Je prends tout du bon côté
Je ne regarde jamais vers le passé
Je n'en ai jamais besoin, non,
Je ne regarde jamais vers le passé....
 
 
SOMEBODY UP THERE LIKES ME
Quelqu'un là-haut m'aime bien
 
Laisser aller les mensonges,
Laisse …
 
Il est le témoignage du peuple, sur le mur du peuple
Qui bénit tous les journaux, qui remercie tout un chacun
Qui câline tous les bébés, embrasse toutes les jeunes filles
Qui sait tout ce que tu penses sur ce qui est écrit au mur.
 
Il est si divin, son âme irradie
Il brise la nuit, le sommeil profond
Son visage toujours aimant sourit à la race humaine
Il dit « je suis quelqu'un »
Il a les yeux posés sur ton âme, la main sur ton cœur
Il dit « ne te presse pas, chéri
Quelqu'un là-haut (quelqu'un) m'aime bien ».
 
Il est le fils sauvage du petit écran
Les planètes ont écrit que le jour était attendu
Tout les hommes les plus sages, alentour
Ont prédit qu'on a découvert un homme,
Et qu'il ressemblait beaucoup à nous
Toute personne sensée pouvait voir
Rien d'autre, son œil indifférent,
Il avait le projet, il devait s'en servir.
 
(Quelqu'un) Il est si divin (Oh oh) son âme irradie
(Quelqu'un) Il brise la nuit, le sommeil profond
(Quelqu'un là-haut, quelqu'un)
Son visage (oh oh) toujours aimant sourit à la race humaine
(Quelqu'un, quelqu'un là-haut)
(Quelqu'un)
Il a les yeux posés sur ton âme, (oh oh) la main sur ton cœur
Il dit « ne te presse pas, chéri
Quelqu'un là-haut (quelqu'un)
 
Quelqu'un chante ma chanson au diapason
Ça me rend, ça me rend, ça me rend plus fort pour toi, chérie
Quand nous étions jeunes,
Tout homme était jugé par ses actes
Mais à présent on les choisit sur l'écran (à quoi ils ressemblent),
Où ils se trouvaient.
 
Il a les yeux posés sur ton âme, la main sur ton cœur
Il dit « ne te presse pas, chéri) ne te presse pas, chéri
Quelqu'un là-haut (quelqu'un), je t'en prie va-t-en (Oh oh)
 
Les meneurs arrivent, ils détestent tout le monde
A un moment donné, les meneurs s'en vont
Dis-moi, peuvent-ils te garder sous leur emprise, (Oh oh)
Peuvent-ils marcher et te retenir aussi bien qu'un
Sourire comme Valentino ?
A-t-il pu te vendre quelque chose ?
(Quelqu'un quelqu'un)
Garde les yeux sur ton âme (Oh oh),
Garde la main sur ton cœur
(Ne me presse pas, bébé)
Ne te presse pas, bébé
Quelqu'un, là-haut, m'aime bien
(Quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un)
(Quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un)
(Quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un)
Je ne me rappelle pas si bien de la paix (quelqu'un)
Oh, divaguer dans l'espace, (quelqu'un, quelqu'un), l'espace à danser
 
L'âme qui irradie (Ooh-ooh)
Si divine
Quelqu'un (Ooh-ooh)
 
L'âme qui irradie (Ooh-ooh)
Si divine
Quelqu'un (Ooh-ooh)
 
Quelqu'un, quelqu'un, quelqu'un
Ouais, prend-moi mec, place ton homme
Prend-moi mec, place ton homme
Prend-moi mec, place ton homme
L'éclat de l'âme
L'éclat de l'äme
Si divine
Si divine
L'éclat de l'âme
Si divine
Si divine
 
ACROSS THE UNIVERSE
Dans l'univers
 
Les mots affluent tels une pluie sans fin dans un gobelet de carton
Ils ondulent, pêle-mêle, en s'éclipsant
Dans l'univers.
Des flaques de chagrin, des vagues de joie dérivent à travers mon esprit béant
Tout en me possédant et en me caressant.
 
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
 
Des images de lumière cassée qui dansent devant moi comme des millions d'yeux
Elles m'appellent, encore et encore,
A travers l'univers.
Un méandre de pensées comme un vent perpétuel dans une boîte aux lettres
Elles dégringolent aveuglément tout en poursuivant leur route
A travers l'univers.
 
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
 
Des échos de rires, des ombres de vie sonnent à travers mes oreilles ouvertes
En m'incitant et en m'invitant
Un amour sans limite, éternel, qui brille autour de moi comme des millions de soleils
M'appelle, encore et encore,
A travers l'univers.
 
 
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
Rien ne changera mon monde
 
Rien, rien, rien,
Rien ne
Rien ne changera mon monde
Rien, rien, rien,
Rien ne,
Rien, rien ne changera mon monde.
 
Rien ne le changera
Rien ne le changera
Eh ouais, rien ne le changera
Rien ne le changera
Rien ne le changera
Rien ne le changera
Rien ne changera mon monde.
 
Rien ne le changera (rien ne le changera)
Rien ne le changera (non non non non)
Rien ne changera mon monde (rien ne changera mon monde)
 
 
CAN YOU HEAR ME
Est-ce que tu m'entends ?
 
Avant, nous étions amants, peuvent-ils le comprendre ?
Plus proche que d'autres, j'étais ton, j'étais ton homme
Je ne parle pas des chagrins d'amour, (ohh), je me souviens de tous
Et un jour, je te ramènerai, pour voir si
Je fabule.
 
Est-ce que tu m'entends ?
Est-ce que tu me ressens ?
Montre ton amour, ton amour
Met toi bien ça dans la tête
Met toi bien ça dans la tête
 
Il y en a eu beaucoup d'autres, si souvent
Soixante nouvelles villes, et qu'est-ce que,
Qu'est-ce que je trouve ?
 
L'amour, j'en veux tellement, je te veux plus que tout
Tu sais, c'est de plus en plus dur d'en prendre à qui que ce soit
Tomber, c'est de plus en plus dur
M'entends-tu t'appeler ?
 
Est-ce que tu m'entends ?
Est-ce que tu me ressens ?
Montre ton amour, ton amour
Met toi bien ça dans la tête
Met toi bien ça dans la tête
 
Est-ce que tu m'entends ?
Est-ce que tu me ressens ? (Moi oui)
Montre ton amour, montre ton tendre, (ton amour) ton tendre amour
Montre-moi ton amour
 
FAME
La gloire
 
La gloire, (la gloire) fait voir les choses autrement
La gloire (la gloire) rend dissolu, dur à avaler
La gloire (la gloire) te place dans la vacuité
La gloire (la gloire).
 
La gloire, ce n'est pas ton cerveau, ce n'est que la flamme
Qui te consume pour te rendre fou (fou)
La gloire (la gloire).
 
La gloire (la gloire), ce que tu aimes est dans la limousine
La gloire (la gloire), ce que tu as, c'est ici et maintenant
La gloire (la gloire), ce qu'il te faut, tu dois l'emprunter
La gloire (la gloire)
 
La gloire, « Non ! C'est à moi », c'est son credo
Pour entraver ton temps, ça te mène au crime
La gloire (la gloire).
 
Est-ce que c'est ce qu'il y a de mieux, hein ?
Vraiment, vraiment, bébé ?
Hein, bébé, hein, bébé ?
Dis-moi, bébé ? Dis-moi, bébé ?
 
Est-il si étonnant de t'avoir d'abord rejeté ?
La gloire, la gloire, la gloire, la gloire
Est-ce si étonnant que tu sois trop cool pour rendre idiot ?
La gloire (la gloire)
 
La gloire, intimidante pour toi, excitante pour moi
Je dois réfléchir à la douleur (la douleur)
(La gloire)
 
Gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire,
Gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire, gloire,
Comment tu t'appelles ?
 
Je me sens gay, je me sens gay
 
WHO CAN I BE NOW
Qui puis-je devenir maintenant ?
 
Tout le monde s'est élevé dans l'aveuglement
Tout le monde croit que c'est vrai
Tout le monde a l'impression que c'est la réalité
Que c'est le point de vue de tous.
 
Nul ne peut échapper à sa servitude
Tout le monde peut sentir ses chaînes
Mais même dans ma vie, j'ai su que tu avais trouvé ta ligne de mire
Et que rien ne serait comme avant.
 
Je t'en prie, aide-moi.
Qui puis-je devenir maintenant ? Tu m'as trouvé
Qui puis-je être ? Je me suis effondré, tu m'as trouvé
Qui puis-je être à présent ? Tu m'as trouvé
Puis-je être réel à présent ?
Puis-je être réel ?
(Quelqu'un de réel)
 
Hmm, si tout est une vaste création
Qui revêt un tout nouveau visage
Quelqu'un doit y voir un rôle pour lui et moi
Ce quelqu'un, ce pourrait aussi bien être toi.
 
Là-haut, dans le ciel, n'importe quel ange
Conçoit un nouveau jeu
Oh, oh, pourrions-nous faire en sorte
Qu'une étoile se saisisse de leurs anges, mec ?
Ils ont joué ton rôle pour chaque jour.
 
Je t'en prie, aide-moi.
Qui puis-je devenir maintenant ? Tu m'as trouvé
Qui puis-je être ? Je me suis effondré, tu m'as trouvé
Qui puis-je être à présent ? Tu m'as trouvé
Puis-je être réel à présent ?
Puis-je être réel ?
 
Je t'en prie, aide-moi.
Qui puis-je devenir maintenant ? Tu m'as trouvé
Qui puis-je être ? Je me suis effondré, tu m'as trouvé
Qui puis-je être à présent ? Tu m'as trouvé
Puis-je être réel à présent ?
Puis-je être réel ?

IT'S GONNA BE ME
Ce sera moi
 
Eh, Jack, je ferais mieux d'oublier tout ça.
De la sortir de ma tête.
Quand je pense que j'ai encore baisé une jeune fille cette nuit
Oh, mon frère!
J'ai laissé une femme dans mon lit ce matin
Ce trip, je l'ai eu tant de fois !
Seigneur ! C'est bien hier que ça s'est produit ?
 
J'ai essayé maintes et maintes fois,
J'ai menti et me suis encore éclipsé au petit matin
En laissant une fille pleurer par-dessus le plateau du petit déjeuner
Lui faisant l'amour avant même de savoir comment elle s'appelait
Pince-moi Jack, car je vais me mettre à l'aimer.
 
(Reviens, bébé)
Reviens, bébé
Soit bénite, je lui ai donné
(Je lui ai donné) Oh, peut-être, peut-être
(Oh, peut-être) J'ai du lui donner, oh, bébé, bébé …
Ce genre d'amour
Qui ne peut que détruire, je le lui ai donné
(Je lui ai donné) Ooh, oui, peut-être, peut-être,
(Oui, peut-être) (….) 1 si je deviens son amoureux, car
(Oh, bébé)
Ce sera moi
(Ce sera moi).
 
Je n'avais aucune rêne pour me brider
Quand toutes ces petites choses franchissaient mon palier
Oh, mais je n'ai pas pu prononcer un seul mot
Quand cet ange est entré dans ma tête
Oh, rechercher l'amour ne me retiendra pas
(Non!) Car je vais me mettre à l'aimer.
 
(Reviens, bébé)
Reviens, bébé
Soit bénite, je lui ai donné
(Je lui ai donné) Oh, peut-être, peut-être
(Oh, peut-être) J'ai du lui donner, oh, bébé, bébé …
Ce genre d'amour
Qui ne peut que détruire, je le lui ai donné
(Je lui ai donné) Ooh, oui, peut-être, peut-être,
(Oui, peut-être) (….) 1 si je deviens son amoureux, car
(Oh, bébé)
Ce sera moi
(Ce sera moi).
 
Elle écoute ce tout dernier disque
En attendant que le téléphone sonne
Anéantie et amère, un sac serré dans la main
Le son des voitures comme engluées dans la circulation.
 
Je la vois à présent,
Une petite larme roule sur sa joue
Perdue, abandonnée.
Les gens me regardent.
J'ai envie de rejoindre en courant sa rue
Et de frapper fort, fort, fort, à sa porte, jusqu'à
Jusqu'à ce qu'elle me tombe dans les bras
Comme un précieux jouet et sentir son chagrin
Je serai très fort, encore et encore.
 
Reviens mon amour,
Je te serre dans mes bras, je te prendrai
(Je te prendrai) Oh, mon amour, mon amour, mon amour
(Je te prendrai) On va y arriver
Mon style d'amour
Ne peut que t'apporter de la joie
Oui, je te donnerai de l'amour, bébé,
Car ce sera moi (ce sera moi).
 
(1) Le symbole (….) exprime une expression non traduite ici. Il s'agit de Get it Down »
 
JOHN I'M ONLY DANCING
John, je danse, c'est tout
 
Anna est bien élevée, elle mange toujours sa viande
Joe est incroyablement fort, je te parie qu'il nous fait marcher
Oh, Seigneur, seigneur, tu sais que j'ai besoin d'aimer
Émeut-moi, touche-moi !
 
John, je danse, c'est tout
Elle me trouble, mais je ne fais que danser
Elle me trouble, ne te méprends pas
Je danse, c'est tout.
 
Ah l'amour dans l'ombre a été rapide et bien fait, la vie est une machine bien huilée
Je t'ai vu regarder du haut des escaliers, tu es du genre jaloux (1)
Oh, Seigneur, seigneur, tu sais que j'ai besoin d'aimer
Émeut-moi, touche-moi !
 
John, je danse, c'est tout
Elle me trouble, mais je ne fais que danser
Elle me trouble, ne te méprends pas
Je danse, c'est tout.
 
John, je danse, c'est tout
Elle me trouble, mais je ne fais que danser
Elle me trouble, ne te méprends pas
Je danse, c'est tout.
 
Danser, quelqu'un veut-il danser avec moi ?
Touche-moi !
 
(1) traduction approximative
 
JOHN I'M ONLY DANCING (AGAIN)
John, je danse, c'est tout (encore)
 
J'ai tant d'amour
Dommage, mon dos m'a lâché
Je me trémousse avec papa, maintenant
Je donnerais ma maison à la campagne
Si tu as dormi, c'est vraiment super
Je danse dans la rue
J'ai arraché mes chaussures de mes pieds
Ça me salit et ça m'apaise
Ça te fait te trémousser et danser
Me laisseras-tu m'éclater ?
 
Je crois que c'est tout ce que je peux faire
Laisse-moi à mes sensations
Lâche un peu du lest, John
La grande greluche s'est envolée
J'ai un lion dans les mains, un Charlie dans le dos.
 
John, je danse, c'est tout
Elle me trouble, mais je ne fais que danser
Elle me trouble, mais elle m'émeut
Ne te méprends pas
Je danse, c'est tout
Je danse, c'est tout, je danse, c'est tout.
 
Tu as entendu les infos ?
Le Président a le blues
Entre nous, je te le dis,
S'il te le transmets, à moi, il vaut mieux qu'il le soustrait.
 
Je te rongerai les os
Laisserai seuls les numéros
Raccroche ton téléphone
Quand tu regardes les gens dans les yeux, dis-leur « Mon Dieu, oh, mon Dieu »
Détends-toi quand tu siffles et que tu pleures
 
(John)
(Elle me trouble)
(Elle me trouble)
(Ne te méprends pas)
Je danse, c'est tout ….
Je ne sens plus mes pieds
Je ne suis plus où j'en suis
Danse avec moi, danse avec moi
Je danse, c'est tout ….
Je ne peux plus chanter, je n'entends plus rien
Je n''ai plus peur de rien
On a de la lumière blanche
On a de la lumière noire
On a de la lumière blanche
Viens danser avec moi …...........
 
 
Bookmark and Share



 
                                                        image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
 
 

 

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site