Traductions2chansons.fr
Album The Forgotten Arm *

* dans le jargon de la boxe, "le bras oublié" désigne le coup fatal.


Bookmark and Share



 
                                            image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
Les titres
 
 
 
 
CHAPTER ONE : DEAR JOHN
Chapitre 1 : cher John
 
 
La barbe à papa était reine à la fête foraine ce printemps-là
Quand je t'ai vu sur le ring de la pelouse – cher John.
Envoyer des baisers de sorte que les malchanceux de Richmond puissent continuer.
Oh, les leçons que j'ai données afin que les filles se tiennent bien
Pendant que le groupe jouait toutes tes chansons préférées ;
Cher John, envoyer des baisers de sorte que les malchanceux de Richmond
Puissent continuer.
Mais les numéros sont sortis et tu as été renvoyé au destin
(Bien que j'ai toujours pensé que tu étais l'un des meilleurs).
Une fois, quelqu'un, stationné à Kuala Lumpur, m'a dit
Qu'il pensait que tu étais parti, mais il n'en était pas sûr …
Et la fête foraine que je connaissais, où le ciel était bleu de ton souvenir,
A disparu.
Cher John – envoyer des baisers de sorte que les malchanceux de Richmond
Puissent continuer 
Envoyer des baisers de sorte que les malchanceux de Richmond
Puissent continuer 
Envoyer des baisers de sorte que les malchanceux de Richmond
Puissent continuer.
 
 
CHAPTER TWO : THE KING OF THE JAILHOUSE
Chapitre 2 : le roi de la prison
 
Le Roi de la Prison et la Reine de la Route pensent
Que le fait de partager le fardeau allégera le poids
Alors ils ont emballé leurs soucis dans une vieille Cadillac
- C'est elle dans le rétroviseur, assoupie à l'arrière.
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi -
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi -
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi, et je ne sais pas quoi.
Et, à la fin du test, on ne nous donne pas la réponse,
Il nous est alors impossible de rester là à attendre des jours meilleurs.
Alors réveille-moi à la frontière, quand on aura atteint le Mexique -
Je te dévoilerai un secret que je ne connais même pas
(Bébé, quelque chose ne va pas chez moi)
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi …
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi, et je ne sais pas quoi.
Chéri, je n'ai pas envie de tourner en rond et de retourner là-bas, et toi ?
Je crois que tu sais quelque chose que je ne sais pas, et dont j'ai besoin.
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi …
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi ;
Bébé, quelque chose ne va pas chez moi, et je ne sais pas quoi.
 
 
CHAPTER THREE : GOODBYE CAROLINE
Chapitre 3 : Au revoir Caroline
 
Met tes chaussures, ma fille
Je m'en vais vers la Côte, là où chaque perdant
Laisse de côté tout ce qui le fait le plus souffrir.
Et où l'on dit à tous ces types possédés, malchanceux,
Qui l'on recherche vraiment et qui on laisse sur le carreau.
Au revoir, Caroline – tu es mon remède préféré.
Au revoir à tout
 
J'ai fait parlé l'agent immobilier, (1)
Qui, vraiment, ne pouvait que te laisser tomber (1)
 
Met ton manteau, bébé – mes chances s'amenuisent
Je vais prendre ta valise et sortir la voiture.
Au revoir, Caroline.
Tu es mon remède préféré.
Au revoir à tout !
 
J'ai fait parlé l'agent immobilier, (1)
(Qui, vraiment, ne pouvait que te laisser tomber ) (1)
 
Là où se joue la nuit américaine (2)
Et où les horloges font la révérence.
Là où les mains et les poignets sont blancs immaculés
Suspendus à un nuage de nicotine …
 
Au revoir, Caroline
Tu es mon remède préféré.
Au revoir à tout !
 
J'ai fait parlé l'agent immobilier, (1)
Qui, vraiment, ne pouvait que te laisser tomber (1)
Qui, vraiment, ne pouvait que te laisser tomber (1)
Qui, vraiment, ne pouvait …. que te laisser tomber (1)
 
(1) attention, cette traduction n'est peut-être pas exacte.
(2) day for night : la nuit américaine est un procédé cinématographique qui consiste à simuler une scène nocturne, alors que le tournage se déroule en pleine journée.
 
 
CHAPTER FOUR : GOING THROUGH THE MOTIONS
Chapitre 4 : jouer la comédie
 
Quelque chose ne va pas – j'ignore comment je le sais ;
Mais, bébé, c'est malgré tout ton cinéma.
Je l'entends arriver – tu joues la comédie, bébé.
 
Tu peux rouler des mécaniques, mais tu joues la comédie, bébé.
J'ai l'impression d'être en prison avec toi et Monsieur Hyde
(un type qui en fait des tonnes).
Ça recommence déjà – tu joues la comédie, bébé.
Tu peux toujours lancer des confettis, tu ne ne fais que jouer la comédie, bébé.
 
Ils défileront à grandes pompes pour chaque journée où tu restes clean,
Mais quand se taira le son des clairons, tu couleras comme un sous-marin
Et tu ne le verras pas venir.
Non, tu ne le verras pas venir.
 
Tu aurais pu t'en sortir là-bas à Saint Raphaël,
Mais, bébé, j'ai bien peur de ne jamais te voir tout à fait bien.
Parce-que j'ai vu le résultat, et tu ne fais que jouer la comédie, bébé.
Tu joueras la comédie jusqu'au grand final.
Tu joues la comédie, bébé.
Tu ne fais que jouer la comédie, bébé.
 
 
CHAPTER FIVE : I CAN'T GET MY HEAD AROUND IT
Chapitre 5 : je n'arrive pas à comprendre
 
 
Je veux y croire, si tu me le dis.
Je veux y croire, parce-que tu devrais le savoir :
Que l'habitude est tenace, mais plus dure sera la chute.
Alors je prends ta carte, mais je n'arrive pas à comprendre, chéri.
Je n'arrive pas à comprendre, chéri.
Parce-que ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais.
J'ai envie d'y croire,
Mais, bébé, je suis sèche ;
J'ai envie d'y croire, mais tu sers de témoin.
Et je verserai les breuvages comme une vraie croyante
A qui Dieu ne fait jamais de clins d'yeux,
Mais je n'arrive pas à comprendre, bébé.
Je n'arrive pas à comprendre, chéri.
Parce-que ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais.
Non, ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais ….
C'est plus vrai que nature,
La façon dont le monde à l'intérieur du verre
Lutte pour dissimuler le naufrage sur le viaduc.
 
Et je n'arrive pas, et je n'arrive pas, et je n'arrive pas à comprendre, bébé ;
Parce-que ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais.
Non, ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais.
Non, ce n'est tout simplement pas l'effet que tu me fais.
 
 
CHAPTER SIX : SHE REALLY WANTS YOU
Chapitre 6 : elle te veut vraiment
 
Assise dans le sous-sol de ton père, attendant que le téléphone sonne
Encore en pyjama, bébé.
 
Elle a fomenté une excuse pour te voir, tu disais que tu ne ressentais rien.
Las de tous ces drames, peut-être.
Mais pourtant, au moment où tu entends,
Au moment où tu le sais, je suis sûre, bébé, que tu vas arriver en courant.
Tandis que tu lâches ton vieil appartement,
Que tu fermes un autre carton, en te demandant pourquoi
C'est elle que tu as choisie.
Et le fait de déménager quand tu es un drogué,
Te donne l'impression de tout traverser comme un perdant.
Et pourtant – au moment où tu entends, au moment où tu le sais,
Je suis sûre, bébé, que tu vas arriver en courant.
J'en suis sûre… le moment où tu entendras qu'elle te veut vraiment.
Parce-que la chatte errante que tu as trouvée si adorable à la fourrière,
A présent tu l'as laissée pour enragée.
Si elle était plutôt bien que mal (1) ;
Eh bien … alors tu devrais être heureux
De pouvoir t'en défaire, comme de toute autre habitude.
Mais pourtant - au moment où tu entends, au moment où tu le sais,
Je suis sûre que tu vas arriver en courant bébé.
Je suis sûre … le moment où tu entendras qu'elle te veut vraiment.
Oh, j'en suis sûre … au moment où tu entends, au moment où tu le sais,
Je suis sûre, bébé, que tu vas arriver en courant.
Je suis sûre … le moment où tu entendras qu'elle te veut vraiment.
 
 
(1) traduction approximative – le terme « it », article impersonnel, fait sans doute référence à l'animal (la chatte) abandonnée. Mais, en réalité, il désigne une personne, la fille que le protagoniste a rencontrée.
 
 
CHAPTER SEVEN : VIDEO
Chapitre 7 : vidéo
 
Dis-moi pourquoi je me sens si mal, mon amour
La télé est ennuyeuse et rien n'est distrayant.
Je suis triste et coincée dans un cône de silence.
Tel un gros ballon sans ballast, étiqueté comme une bouteille pour Alice
Bois-moi, ou je me noierai dans une mer de géants.
Et dis-moi : « bébé, bébé je t'aime
Ce sont des souvenirs incessants de toi.
C'est comme une vidéo qui te montre en train de jouer.
(Ça tourne en boucles de baisers qui durent sept heures
Entrecoupé de quelques coups ratés de justesse.
Retour à la scène où l'acteur dit :
Dis-moi bébé, bébé
Pourquoi je me sens si mal ? »
Dis-moi pourquoi je me sens si mal, mon amour.
Le combat m'a fait gagné plein d'argent,
Mais n'a pas tenu la promesse des trous de mémoire.
Comme un immeuble qu'on a prévu de faire exploser,
Je suis la preuve que rien ne dure jamais ….
Compter jusqu'à onze pendant sa démolition.
Et dis-le moi mon amour : bébé, je t'aime.
Ce sont des souvenirs incessants de toi.
C'est comme une vidéo qui te montre en train de jouer,
Qui tourne en boucles de baisers de sept heures,
Entrecoupé de quelques coups ratés de justesse
Retour à la scène où l'acteur dit :
Dis-moi bébé, bébé
Pourquoi je me sens si mal ? »
Et bébé, bébé, je t'aime.
Mais, bébé, je me sens si mal.
 
 
CHAPTER EIGHT : LITTLE BOMBS
Chapitre 8 : des petites bombes
 
Au 22ième étage, en descendant le couloir,
Un regard par la baie vitrée sur la vue de Sycamore.
Tandis que convergent les lignes de la perspective,
Fusionnent des rangées de voitures et de bus.
Tous les arbres d'un vert doux d'Atlanta explosent,
Ébranlés par une main négligente qui les assèche
Puis qui repart.
La vie ressemble à des bouteilles vides
Moins un déluge qu'une sécheresse,
Moins un nuage de champignon géant qu'une coquille
Explosée au sein d'une cellule du Lennox Hôtel.
 
Au 22ième étage – j'ai trouvé un mot sur ma porte.
Tandis que dehors, le soleil brille sur ces petites bombes,
Ces petits pompons.
La vie ressemble à des bouteilles vides
Moins un déluge qu'une sécheresse,
Moins un nuage de champignon géant qu'une coquille ;
Explosée au sein d'une cellule du Lennox Hôtel.
 
 
CHAPTER NINE : THAT'S HOW I KNEW THIS STORY WOULK BREAK MY HEART
Chapitre 9 : c'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur
 
J'ai dessiné ton portrait, je t'ai dessiné toi et ton ancre tatouée :
Et j'ai vu couvert de honte le visage que je connaissais.
Tu as dessiné un oiseau qui se trouvait là, une espèce de chantecler
Mais avec la peur terrible que la cage ne pourrait pas l'apprivoiser.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur,
Quand tu l'as écrite.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur.
Ainsi, tel un fantôme dans la neige, je m'apprête à partir.
Parce-que chéri, c'est tout ce que je sais faire -
Je sais comment ouvrir la porte.
Et la sortie a beau être peu sûre, elle m'empêchera
De perdre la raison quand tu n'es pas d'humeur
Pour les gants et pour le parterre de toile.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur....
Quand tu l'as écrite.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur....
Quand tu l'as écrite.
C'est ainsi que j'ai su que cette histoire me briserait le cœur.
 
 
CHAPTER TEN : I CAN'T HELP YOU ANYMORE
Chapitre 10 : je ne peux plus t'aider
 
Cet été - là fut excessivement chaud.
Nous arpentions le parking de la fête foraine,
Et, de nos poignées de mains secrètes, nous avons définitivement scellé notre pacte.
Mais je suis trop proche pour savoir ce qui maintiendra fermée la boîte de Pandore,
Et, quand tu avais vraiment besoin de moi, je t'ai cruellement fait défaut.
Car j'ignore ce que je devrais savoir – que je ne peux plus t'aider.
Non, je ne peux plus t'aider.
Non, je ne peux plus t'aider.
Je prendrai un stylo, je dresserai une liste,
Et te rendrai mon analyse.
Mais je ne peux pas écrire une fin heureuse à cette histoire.
Etais-je la balle ou le revolver ?
Ou juste une cible dessinée sur un mur
Que tu as jugée inutile de défendre ?
Et je devrais le savoir -
Mais ce n'est pas le cas : je ne peux plus t'aider.
Non, je ne peux plus t'aider.
Non, je ne peux plus t'aider, non, non.
Non, je ne peux pas t'aider.
Car, bébé, regarde ce que j'ai fait :
Les ruines ne cessent de tomber.
Il faut que je laisse couler maintenant, sinon je vais m'enfoncer.
Non, je ne peux plus t'aider.
Non, je ne peux plus t'aider, plus t'aider, non
Je ne peux plus t'aider.
 
 
CHAPTER ELEVEN : I WAS THINKING I COULD CLEAN UP FOR CHRISTMAS
Chapitre onze : je pensais pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
 
 
Je pensais pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Eh, bien, bébé, je suis en passe d'y arriver.
Quatre semaines supplémentaires qui ne pourraient
Pas changer grand chose, sauf peut-être pour toi.
Mais j'ai tenté d'utiliser cette astuce, comme la carotte sur un bâton.
Je pensais alors pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Et, bébé, je m'y attelle.
Je pensais alors pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Et donc, bébé, j'ai fini.
Une connasse de moins qui essaie de se mêler des affaires
Du fils prodige, quand je sais que je ne peux pas rivaliser
(Une fois que je suis sortie de Hastings Street)
Je pensais alors pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Et donc, bébé, j'ai fini.
Parce-que je ne peux pas vivre chargée et je ne peux pas vivre dans la sobriété,
Et ce, depuis la fin du mois d'octobre
Et j'en sais suffisamment pour le savoir :
Que quand c'est fini, bébé, c'est fini.
Et c'est fini.
Car, bébé, j'en ai terminé.
Je pensais pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Et ça suffit pour aujourd'hui.
Je te dis que je suis désolée de t'avoir fait le témoin
De ma décadence morale.
Et je pensais autrefois que ça, c'était un crime sans victime.
Je pensais alors pouvoir tout remettre en ordre pour Noël
Et ça suffit pour aujourd'hui.
 
 
CHAPTER TWELVE : BEAUTIFUL
Chapitre 12 : beau
 
Tu as arrêté et garé ton Eldorado.
Nous nous sommes dit « salut » !
Et nous nous sommes embrassés avec bravoure.
J'ai sorti mon appareil photo,
Et c'était très gai et joyeux
C'était toi que je photographiais.
Et nous avons été jusqu'au ferry, tels le chat et le canari.
J'ai dit : « chéri, ça fait peur quand c'est trop beau.
Pourquoi j'ai si mal de ressentir tant de tendresse ?
C'est beau – toi, tu es une petite merveille ».
 
Peut-être qu'ensuite j'ai levé la main et que je t'ai embrassé.
Je sais qu'autrefois je te traînais et te bottais les fesses.
Parce-que je ne peux même pas le supporter.
Parce-que je n'ai pas envie d'y mettre un terme.
Pour être tout à fait naïve – mon amour, tu es beau.
Parfois j'ai mal de ressentir autant de tendresse.
Tu es beau – et j'espère que tu a pu t'en rendre compte toi aussi.
Et tout ce que je veux aujourd'hui, c'est te rendre heureux.
La seule chose que tu as à dire c'est :
« Tout est si agréable, mon amour ».
Plus tard, nous sommes descendus sur Bellevue.
Je te tenais tout près de moi ; mais, bébé
Je n'ai pas pu te le dire.
Et nous sommes restés dans nos Calvins,
Jurant de rester bons amis,
Puis j'ai regardé à travers le zoom,
Et je t'ai trouvé beau …
J'ai mal parfois de ressentir tant de douceur.
C'est beau, mon amour
Je suis bouleversée par la vue
C'est beau … tu n'as pas besoin de le dire,
Je suis complètement démunie.
C'est beau … j'espère que tu t'en rends compte toi aussi.
J'espère que tu t'en rends compte toi aussi.
J'espère que tu te rends compte toi aussi...
De la façon dont je te vois.
 
 

Bookmark and Share

                                                   image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

Dear John  The King of the Jailhouse  Goobye Caroline  Going Through the Motions  I Can't Get My Head Around It She Really Wants You  Video  Little Bombs  That's How I Knew This Story Would Break My Heart 
 I Can't Help You Anymore  I Was Thinking I Could Clean Up For Christmas  Beautiful

 

accueil artistes contact

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site