Traductions2chansons.fr
Album Seasons End 


Bookmark and Share


 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
Les titres
 
 
 
 
THE KING OF SUNSET TOWN
Le roi de Sunset Town
 
Le 4 juin, un homme enragé est venu marcher
Sur un roi qu'on manipule tel une marionnette
Et tout autour des papillons
Se posèrent sur sa couronne de papier.
 
Un joli point de vue semblait-il,
Une avenue de paix éternelle
Mais il déclara : « ce qui se trouve ici peut bientôt être mis en cendres ... »
« Je suis le roi de Sunset Town »
 
Regardez une grande roue quand elle tourne,
Les uns sont en haut, et les autres sont en bas
Les uns ont soif, tandis que les autres se noient
« C'est la loi qui règne ici »
Déclarait le roi de Sunset Town ».
 
Et, pendant la nuit, il me rejoint
Et le carré devient un champ de bataille
D'yeux hagards incapables de comprendre
Ni la folie ni le jeu du plus fort
 
Regardez une grande roue quand elle tourne,
Les uns sont en haut, et les autres sont en bas
Les uns ont soif, tandis que les autres se noient
« C'est la loi qui règne ici »
Déclarait le roi de Sunset Town ».
 
Le 4 juin, un homme enragé a surgi en trombe
Dans les couloirs de cet endroit immaculé
Et, tandis qu'il s'y allongeait,
J'ai vu les cicatrices qui barraient son visage.
Et des âmes blessées vinrent jusqu’à son lit
Pour entendre ses récits
De papillons et d'étés passés.
Et tous ceux assemblés là,
Se souviennent comment c'était
Avant le 27,
Cet endroit ne sera plus jamais le même.
 
Il disait : « Je suis le roi de Sunset Town »
Regardez une grande roue quand elle tourne,
Les uns sont en haut, et les autres sont en bas
Les uns ont soif, tandis que les autres se noient
« C'est la loi qui règne ici »
Déclarait le roi de Sunset Town ».
 
 
EASTER
Pâques
 
Un fantôme de brouillard se trouvait dans le champ,
Le gris et le vert réunis,
Le bruit d'un engin agricole au loin
Surgit aux premières lueurs.
 
Un collier de haies et d'arbres, en lambeaux,
Au côté sud de la colline,
Trahit l'endroit où le garçon de Mary Dunoon est tombé,
A la frontière.
 
Revoici Pâques, le moment où les aveugles recouvrent la vue,
Pâques, nul doute à présent que vos cœurs seront libres.
 
Hors du port du Liverpool,
A la frontière du nord de l'Irlande,
Le sillage des gouttelettes et les vagues de prêle
Et en dessous, le roulis de la mer.
 
Revoici Pâques, le moment où les aveugles recouvrent la vue,
Pâques, nul doute à présent que vos cœurs seront libres.
 
Qu'allez-vous faire ?
Faire de votre cœur une pierre ?
Allez-vous tout arranger ?
Quand vous détruisez tout ?
Trouverez-vous le sommeil ?
Avec le labour et la lumière des étoiles ?
 
Qu'allez-vous faire ?
Avec le barbelé et les armes ?
Vont-ils tout régler
Au bout du compte ?
Trouverez-vous le sommeil ?
Y-a-t-il tant d'amour à cacher ?
 
Pardonnez, oubliez,
Chantez « Jamais plus ».
 
 
 
THE UNINVITED GUEST
L'indésirable
 
Tu ne te rappelles peut-être pas du moment où tu me l'as demandé,
Mais ton invitation était claire
Tu continues de prétendre que tu ne m'as jamais vu,
Mais c'est trop tard,
Maintenant je suis là.
 
Car je suis le seul à savoir ce qui t'effraie,
Je suis le seul qui sait le mieux t'aimer
Je suis le treizième à table
Je suis l'indésirable
Je suis le Banquo à ton banquet
Je suis le coucou dans ton nid
Je suis ton first-footer de 210 livres (1)
Je suis l'indésirable.
 
J'étais là quand tu énonçais tes insincères « je t'aime »
A une femme qui n'était pas ton épouse
Et je t'ai donné l'argent
Que tu as détourné et que tu as claqué
Sur le plus gros regret de ta vie.
 
Car je suis le seul à savoir ce qui t'effraie,
Je suis le seul qui sait le mieux t'aimer
Je suis le treizième à table
Je suis l'indésirable
Je suis le Banquo à ton banquet
Je suis le coucou dans ton nid
Je suis ta résolution de la nouvelle année
Je suis l'indésirable
 
Je suis le visage que tu espérais ne jamais voir
Tout en sachant que tu le reverrais.
Je suis l'unique chose que tu pensais ne jamais faire
Mais que tu as faite, car tu le pouvais.
 
Je suis le diable dans ton système sanguin
Je suis l'éruption sur ta peau
Et tu as vraiment fait une grosse erreur
Le jour où tu m'as laissé entrer
Et tu peux t'envoler à l'autre bout du monde,
Tu sais que tu trouveras toujours
Que j'ai réservé le siège derrière toi
Nous pouvons parler du bon vieux temps.
 
Car je suis le seul à savoir ce qui t'effraie,
Je suis le seul qui sait le mieux t'aimer
Je suis le treizième à table
Je suis l'indésirable
Je suis le Banquo à ton banquet
Je suis le coucou dans ton nid
Je suis ton first-footer de 210 livres (1)
Je suis l'indésirable.
Laisse-moi entrer !
Je suis ta résolution de la nouvelle année
Je suis l'indésirable
 
 
(1) First-footer : intraduisible en français. C'est la personne qui pénètre la première dans la maison d'une personne, après les 12 coups de minuit sonnant le 1er janvier. Cette personne, très grande, doit apporter un peu de charbon pour alimenter le chauffage de votre maison !
 
 
SEASONS END
La fin des saisons
 
M'approchant de la fin de saison,
J'ai entendu quelqu’un dire
Qu'il ne neigerait peut-être jamais plus
En Angleterre.
 
Des flocons de neige dans le poing d'un nouveau-né
Qui fait de la luge sur une colline,
Ce sont des choses que nous ne verrons jamais
En Angleterre.
 
Aux enfants de nos enfants, nous avons raconté pourquoi
Nous avons tant grandi et avons atteint tant de sommets
Nous avons laissé nos empreintes dans la terre,
Et formé avec le poing un trou dans le ciel.
 
Nous leur raconterons comment nous avons changé le monde
Et comment nous avons apprivoisé la mer
Et les saisons qu'ils ne connaîtront jamais
En Angleterre.
 
Alors regarde le vieux monde disparaître,
Une perte que les regrets n'ont jamais pu réparer
Il ne te manque jamais, il est pourtant disparu,
Alors dit au revoir, dit au revoir.
 
Aux enfants de nos enfants, nous avons raconté pourquoi
Nous avons tant grandi et avons atteint tant de sommets
Il ne te manque jamais, il est pourtant disparu,
Alors dit au revoir, dit au revoir
A la fin des saisons.
 
 
 
HOLLOWAY GIRL
La fille d'Holloway
 
J'étais dehors, dans le froid d'une rue du nord de Londres,
Un rouage dans ce monde pressant
Au-delà des murs et de la police des frontières,
Mon regard sur posa sur une fille d'Holloway.
 
Elle se penchait à une fenêtre
D'un espace étroit de quelques centimètres,
Jusqu’à ce que la main de la justice la tire vers l'arrière.
 
Un jour, la liberté déverrouillera ta porte,
Alors accroche-toi, crois
En ce que tu étais auparavant
Un jour, la liberté déverrouillera ta porte.
 
Je sais combien c'est dur d'attendre
La preuve qui t'innocentera
L'auto-destruction est facile pour toi
On sait de quoi tu es capable.
 
Mais telle une aiguille dans une meule de foin,
La vérité reste si déguisée
Dans un royaume construit sur la folie et les mensonges.
 
Un jour, la liberté déverrouillera ta porte,
Alors accroche-toi, crois
En ce que tu étais auparavant
Dans l'obscurité la plus noire, le plus petit trait de lumière semble étincelant,
Alors accroche-toi, accroche-toi
Tout va s'arranger.
 
Tu lèves les yeux vers la montagne
Entre toi et l'extérieur
Mais il n'y a pas une seule montagne en ce monde
Qui n'ait été escaladée.
 
Un jour, la liberté déverrouillera ta porte,
Alors accroche-toi, crois
En ce que tu étais auparavant
Dans l'obscurité la plus noire, le plus petit traitde lumière semble étincelant,
Alors accroche-toi, accroche-toi
Tout va s'arranger.
 
Un jour, la liberté,
Un jour, la liberté déverrouillera ta porte.
 
 
 
 
BERLIN
Berlin
 
La blonde fardée du bar berlinois
Se lève au crépuscule, s'habille dans un étourdissement
Le cuir noir craquelle et l'eau froide coule
Quand elle touche les murs du labyrinthe des souvenirs.
 
Et les ombres des hommes qu'elle a connus emplit sa journée
Elle a porté la moitié du monde dans ses bras comme on dit
Mais elle se réveille sans eux avec un trou dans le cœur
Et elle s'habille, vit sa vie derrière les comptoirs.
 
La blonde fardée du bar berlinois
Soupire à la lucarne, se perd dans le labyrinthe
Le cuir noir craquelle et l'eau froide coule
Quand elle touche les murs du labyrinthe de ses souvenirs.
 
Quelqu’un a fait naufrage sur une terre déserte
En dansant dans les projecteurs au son des applaudissements
Nul ne sait de quel côté il était
C'est un risque que tu prends sur une terre déserte
Nul ne sait ce qui l'a motivé
A courir vers la liberté et vers un indubitable suicide
Quand ils posent les armes et que leurs doigts se déplient
Il prend une photo d'une fêtarde de Berlin.
 
Quittez les postes de contrôle de vos routes isolées, et entrez
Quittez les tranchées de vos champs silencieux et entrez
Là où la lumière intensifiée par la vue d'un pistolet
Fait le jour de l'obscurité,
Et le jour trop illuminé.
 
Et on se réveille sans toi
On se réveille sans toi
Avec un trou au cœur
 
Vous, les chiens fous, les ivrognes monstrueux à la tête rasée
Dans leurs Martens et leurs treillis, imbibés de saké,
Dans la cruelle lueur de l'aube, vous vous regardez
Terrifiés, les yeux creux, émaciés et tirés,
Le boucher, le boulanger, le fabricant de munitions
Le surdoué, le briseur d'armistice
L'instructeur de la base libre, le technicien de lumière
Le psycho, le marin, le pétrolier, le tailleur
L'expéditeur du marché noir
Les vivants et les morts
Le danseur des projecteurs
Les vivants et les morts
On se réveille sans vous,
Avec un trou au cœur
 
La blonde fardée du bar berlinois
Se lève au crépuscule, s'habille dans un étourdissement
 
 
 
 
AFTER ME
En souvenir de moi.
 
Sur ton jean, il y a un trait fait un stylo à bille
Par une faute d'inattention qu'elle ne peut effacer
Et un cœur s'est formé sur sa manche, avec des gouttes de vin rouge
Dans le bleu de ses yeux, il y a un peu de vert
Elle l'a baptisé en souvenir de moi.
 
Elle nourrit un chien errant qu'elle a trouvé dans la rue
Il adore quand elle le cajole, mais il ne la laissera pas le garder
Et il gratte à la porte pour sortir la nuit
Et elle arrive à se passer de lui, mais se fait du souci pour lui
Elle l'a baptisé en souvenir de moi.
 
Alors si un jour tu décides de t'enfuir,
Et de parcourir le monde, sans pouvoir trouver d'endroit,
Alors, tu pourrais finir par croire
Que le paradis n'est rien d'autre de plus qu'une sensation
Qui entre dans ton esprit
Si tu découvres un jour ce que c'est,
Il y a une chose que tu pourrais faire
 
Car si un jour je détiens de nouveau ce rêve doré,
J'aurais envie de te dire
Que je vais le baptisé en souvenir de toi.
 
 
 
 
HOOKS IN YOU
Des griffes en toi
 
 
Je me sens très bizarre, qu'est-ce qui ne va pas chez moi ?
Tu as un problème que tu es incapable de voir
Mais j'ai le sentiment que toutes les rumeurs sont vraies
Je vois bien que cette fille a incrusté sa griffe en toi.
 
Tu persistes à croire
Que tu peux prendre ou laisser
Mais qui trompes-tu à présent,
Car au dernier moment
Elle surgit dans ton esprit.
Elle a ancré ses griffes en toi.
Tu disais que ça n'arriverait jamais plus
Tu dépenses ton argent et tu t'enfonces de plus en plus
Tes bienveillants amis t'appellent deux par deux
Pour te faire savoir ce qui ne va pas chez toi.
 
Mais maintenant ton cœur cogne
Tu regardes tes nerfs tressaillir
Mais je peux te dire quelque chose,
Quand ce sera le moment,
Tu éluderas la question.
 
Elle a ancré ses griffes en toi
Elle a ancré ses griffes en moi également.
 
 
 
THE SPACE
L'espace
 
Au sommet du monde, tel un drapeau sur une montagne
En se sentant si haut, on peut se sentir si seul
Incapable de respirer à cette hauteur
Fixant les nuages sans aucune vision du monde d'en bas
 
Au sommet d'une fille, comme un rêve dans un hôtel
Tombant vers quelque chose d’incontrôlable,
Incapable de manquer, comme l'homme dans le tramway
Qui percute ta voiture à Amsterdam.
 
Il l'a fait sans le savoir, il n'a rien senti
Il en a fait un tas de ferraille, et a continué sa route.
 
L'espace interstellaire
Est une chose que tu connais
Un milliard de kilomètres d'obscurité
Qui t'a déprimé
L'espace interstellaire
Est une chose que tu connais
 
Tout ce qui te concerne
Est si parfaitement mesuré
Mais chaque chose en toi
Te mord.
 
Tout le monde, dans le monde entier
Ressent la même chose
Tout le monde, dans le monde entier
 
Chaque personne n'en est qu'une autre
Tout le monde doit le savoir
Tout le monde vit, aime, rie et pleure
Mange, dort, grandit et meurt.
Tout le monde, dans le monde entier
Se ressemble cette fois
En leur for intérieur se ressemble
Dans le monde entier.
 
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site