Traductions2chansons.fr
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

 
Les titres
 
 
 
PURE
Pur
 
 
Instrumental
 
 

JIGSAW FEELING
Un sentiment d'embarras
 
Mon cœur me dit d'aller de l'avant
Mais tous les signaux m'envoient valser
C'est un sentiment d'embarras
 
Un jour, je me sens entière
Puis un autre jour, je suis coupée en deux
Mes yeux font des soubresauts
Quand ils fixent ma chaussure.
 
Mon cerveau n'est plus à ma portée
Rien ne peut l'en empêcher
L'impulsion ne signifie rien
Dans un non-événement cérébral.
 
Mon cœur me dit d'aller de l'avant
Mais tous les signaux m'envoient valser
C'est un sentiment d'embarras
 
Cinq doigts me font marcher
Dix orteils défont des « Nœuds »
Des pièces d'un puzzle amorphe
Tombent en morceaux.
 
Mon cœur me dit d'aller de l'avant
Mais tous les signaux m'envoient valser
C'est un sentiment d'embarras
 
Alors je me contente de m' asseoir, en rêvant
Les nerfs en pelote
Les liens intangibles qui me maintiennent
Assise au bord …
D'une rupture,
D'une réaction,
D'un résultat
 
M'achèvent … et peut-être … me laissent KO.
 
 
 
OVERGROUND
En surface
 
 
Il faut que je quitte cette vie, cet enfer
Il faut que j'aille là où l'air est confiné
Pour vivre une vie de plaisirs
Me mélanger dans les familles modernes.
 
En surface, fuir l'anormalité
Par-dessus bord, pour une identité
En surface, pour la normalité
Par-dessus bord, pour une identité.
 
Ces limbes ne sont pas un endroit
Où n'être qu'un numéro, dans une autre dimension
Parmi d'autres gens
Je suis un lien sans nom.
 
En surface, fuir l'anormalité
Par-dessus bord, pour une identité
En surface, pour la normalité
Par-dessus bord, pour une identité.
 
En surface, je serai pire que ce que je suis
En surface, c'est clair pour moi
Je serai pire que ce que je suis.
 
 
 
CARCASS
Carcasse
 
Quelqu'un dans la chambre froide
Est à la recherche de son repas
Est avide d'un amour cru
Il te mettra à l'abri du couperet
Il se suspendra avec toi pour l'éternité
Il se languit de viande fraîche.
 
Coûte que coûte
Tu seras la vedette de son livre
Narrant une romance empalée.
Coûte que coûte
Tu seras la dernière dans son livre
De la chair, oh, si rare !
 
Etre une carcasse – être un porc crevé
Etre démembrement amoureux (1)
Etre une carcasse – être un porc crevé
Etre démembrement amoureux (1)
 
Quelqu'un a été abandonné dans une chambre froide
Décongelé dans quelque plat principal
Retaillé pour entrer dans une boîte neuve
Il t'a eu avec son couperet
Il t'a suspendue pour l'éternité
En prévision d'une nouvelle peau.
 
Tombée de Charybde en Scylla (2)
La 58ème variété.
Tombée de Charybde en Scylla (2)
La mère a reçu son fils pour le thé.
 
Etre une carcasse – être un porc crevé
Etre démembrement amoureux
Etre une carcasse – être un porc crevé
Etre démembrement amoureux (1)
 
Amoureux des moignons
Amoureux du sang qui coule
Amoureux de la douleur
Que tu ressens à présent
En devenant carcasse
Nous sommes devenus carcasse
 
Carcasse
Tu t'attires tes ennuis
Mais arrête de pleurnicher, espèce de porc !
 
Carcasse,
Tu es devenu une carcasse.
 
 
 
(1) Jeu de mots avec l'expression « to be endlessly in love » = être éperdument amoureux.
 
(2) Littéralement : elle a échappé à la poêle à frire, pour se retrouver finalement dans le feu. L'expression traduite signifie que l'on échappe d'un danger pour en tomber dans un plus grand.
 
 
 
HELTER SKELTER
N'importe quoi (1)
 
Quand j'arrive en bas
Je remonte en haut du toboggan
Et je m'arrête, et je me retourne, et je vais faire un tour
Jusqu'à arriver en bas
Et là, je te revoie
Ouais
 
Oui, non, veux-tu m'aimer ?
Je descends vite
Mais je suis à des kilomètres au dessus de toi
Dis-moi, dis-moi, dis-moi
Allez, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
Attention
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi, vraiment
 
Oui, non, veux-tu que je te drague ?
Je descends vite
Mais ne me laisse pas te briser
Donne-moi, donne-moi, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
 
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
Attention
Quand j'arrive en bas
Je remonte en haut du toboggan
Et je m'arrête, et je me retourne, et je vais faire un tour
Jusqu'à arriver en bas
Et là, je te revoie
Ouais
 
Oui, non, veux-tu que je te drague ?
Je descends vite
Mais ne me laisse pas te briser
Donne-moi, donne-moi, donne-moi la réponse
Bon, tu peux être amant
Mais tu n'es pas danseur
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
C'est n'importe quoi
 
(1) Littéralement = la débandadeWhen I get to the bottom I go back to the top of the slide
 
 
Chanson écrite par Lennon et McCartney et figurant sur l'album « The Beattles »- 1968
Reprise également par Pat Benatar sur l'album Precious Time
 
 
 
MIRAGE
Mirage
 
Je ne suis qu'une vision sur ton écran de télévision
Juste une chose conjurée partie d'un rêve
Vue à travers des yeux aux rayons X
Une scène virtuelle.
 
L'image ne contient pas d'images
Elle est factice.
 
Mes membres ressemblent à des palmiers
Qui se balancent sans brise.
Mon corps est un oasis
Auquel tu peux boire à ta guise.
Je ne vois pas ce que je suis censée croire
Ta non excuse pour l'humanité.
 
Il n'est pas évident de voir
Que je joue avec moi-même
Un portrait-robot à peaufiner, dessiné en 3-D
Vu à travers tes yeux aux rayons X,
Une scène virtuelle.
 
L'image ne contient pas d'images
Elle est factice.
 
 
METAL POSTCARD (MITTAGEINSEN)
Une carte postale de métal
 
En hommage à John Heartfield
La réunion commence
Avec un verre de mercure.
Tandis que la télévision scintille
En diffusant un nouveau flash d'informations
Les silex illuminent les yeux
De la famille rassemblée autour de la table.
 
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal ne rouillera jamais s'il est huilé et nettoyé
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal règnera toujours en maître dans mon schéma directeur.
 
Par un tour de mécanisme,
Les rouages s'arrachent des montres goussets
Pour sortir dans les dîners du vendredi.
Puis, avec un mouvement de recul, disent/il dit
« Excusez-moi, je dois recycler ma précieuse machinerie ».
 
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal ne rouillera jamais s'il est huilé et nettoyé
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal règnera toujours en maître dans mon schéma directeur.
 
Il régente nos vies
Il n'y a pas d'espoir
Je pensais avoir laissé un message.
Le temps ici est clément
Mais jour et nuit il beugle
En lançant ses ordres dans les hauts-parleurs.
 
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal ne rouillera jamais s'il est huilé et nettoyé
Le métal est solide, le métal étincelera toujours
Le métal règnera toujours en maître dans mon schéma directeur.
 
Le métal est solide, le métal est propre.
 
 
 
NICOTINE STAIN
Une trace de nicotine
 
C'est une habitude :
Quand j'attrape le paquet
Pour prendre ma dernière cigarette
De la journée.
Mes mains ensuite tremblent
Mais ça, ça me rend folle
Ce moment où la fumée penètre mon cerveau,
Je ne peux y résister.
 
Je m'immerge dans ce bain de cendres
En absorbant les volutes
Et je vois les traces de nicotines
Qui se répandent.
 
Je suis encombrée
Car le nord, le sud, l'est et l'ouest
Et le rhume me reste sur la poitrine
Congelée et recroquevillée
Je crache et j'en prends une autre (1)
Mais je sens mes poumons s'effondrer
Tomber jusque sur mes genoux
Je me sens si inutile.
 
Je m'immerge dans ce bain de cendres
En absorbant les volutes
Et je vois les traces de nicotines
Qui se répandent.
 
Je peux t'être tellement utile
Si tu n'as pas envie de te battre
Au moins fait peur à ton ennemi
Tu dis que tu viendras me voir
Partout où j'irai
Tu verras que tout sera raide mort
Quand les traces de nicotine se répandront
Tu n'auras qu'à m'éclairer.
 
Je m'immerge dans ce bain de cendres
En absorbant les volutes
Et je vois les traces de nicotines
Qui se répandent.
 
 
(1) traduction approximative
 
 
SUBURBAN RELAPSE
La rechute de banlieue
 
Je suis désolée de t'avoir frappé
Mais j'ai une corde qui a sauté
Je suis désolée d'avoir troublé ta sieste
Mais, tandis que je finissais une corvée
Je me suis dit « à quoi bon ? »
Alors quelque chose a sauté,
J'ai eu une rechute … une rechute de banlieue.
 
J'étais en train de faire la vaisselle
Vaquant à mes occupations
Quand j'ai une corde qui a sauté
J'ai eu une rechute … une rechute de banlieue
 
(Le devrais-je ?)
Jeter des objets chez les voisins ?
M'exposer à des inconnus ?
Me tuer moi …. ou toi ?
Est-ce que ma mémoire est floue ?
Je crois que je deviens folle
Mais j'ai une corde qui a sauté
J'ai eu une rechute …
Une rechute de banlieue.
 
 
SWITCH
Le changement
 
Des vies diverses,
En divers endroits.
Des ennuis familiers,
Toujours les mêmes visages.
 
Des vies qui traînent
Dans les mauvaises catégories
Traversent les câbles
Et fusionnent les humanités diverses.
 
Regarde les muscles qui s'agitent
Pour un tout nouveau changement.
 
Les médecins scientifiques
Avec leurs patients cobayes
Qui soignent les migraines
Avec de sévères effets secondaires.
 
Regarde les muscles qui s'agitent
Pour un tout nouveau changement.
 
Le docteur fait le recteur
Condescendant, du haut de son piédestal (1)
Pour tous les hallucinés
Qui dans les cieux voient le pharmacien.
 
Le vicaire fait des expériences
Mais c'est un blasphème
Il rejette l'idée du progrès
Tandis que bascule la marque de la perversité.
 
Les gens marchent,
Et ils parlent également
Les gens écoutent
Puis ils s'arrêtent.
 
Quelque chose explose
Ne redescendra pas
Des muscles épars s'agitent
Trop tard pour le changement.
 
 
(1) traduction approximative
 
 
 
Bookmark and Share
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site