Traductions2chansons.fr
Album Join Hands


Bookmark and Share


 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
Les titres
 
 
 
 
POPPY DAY
Le jour du coquelicot
 
Dans les champs de Flander
Poussent les coquelicots
Entre les croix
En rangs
Qui délimitent le lieu
Nous sommes les morts …
 
 
 
REGAL ZONE
La zone régal
 
Des couronnes reposent sur un masque mortuaire
Personne n'est en sécurité quand dure le couvre-feu
Mais des orbes couverts de croûte scintillent, des spectres brillent
Tandis que des casques de sang emplissent l'écran.
 
Ils regardent au loin,
Et disent :
« Pour le bien de la patrie
Pour l'amour du genre humain »
Rester seul, s'asseoir seul
Sur le trône de la zone régal
 
De vieux restes humains restent pendus dans la salle de torture
Et les anciens rois restent suspendus dans la salle aux portraits
Leurs nobles yeux fixent la danse mal assurée
Du corps entortillé sur l'assiette de marbre.
 
Ils regardent au loin,
Et disent :
« Pour le bien de la patrie
Pour l'amour du genre humain »
Rester seul, s'asseoir seul
Sur le trône de la zone de régal
 
 
 
PLACEBO EFFECT
Effet placebo
 
Tu plonges tes mains dans ma chair
Et tu dis que tu ne laisseras aucune cicatrice
Je dois avoir confiance en cette procédure
C'est un miracle, c'est incroyable.
 
Un millier d'aiguilles cachées
Dans un millier de nerfs recouverts
De petites épingles dans mes réceptacles
Je regarde ta poupée vaudou, ton amulette.
 
En restant vivante à cinq heures
Pour que tu guérisses mes maux
Une âme de plus est sauvée
Grâce à tes médicaments bidons.
 
Quelle couleur aurons-nous aujourd'hui ?
Je dirais que ça dépend de comment on se sent.
Fais ta recherche sur les médias
La vision du bleu calmera mon hystérie.
 
En restant vivante à cinq heures
Pour que tu guérisses mes maux
Une âme de plus est sauvée
Grâce à tes médicaments bidons.
En restant vivante à cinq heures
Avec tes flacons vides
Un autre corps orne ta salle d'attente
Un effet placebo inversé.
 
Regretteras-tu un jour l'effet placebo ?
Peux-tu oublier un jour l'effet placebo ?
 
 
 
 
ICON
Une icône
 
Mes yeux sont montés au paradis
Tu ne m'as pas dit que sans eux
Je serais aveugle
 
Icônes, alimentez les flammes,
Icônes, qui tombez des clochers
 
Tes yeux pleuvent des cieux
Tu m'as toujours dit que sans eux
Je serais aveugle.
 
Icônes, alimentez les flammes,
Icônes, qui tombez des clochers
 
Ces mots sont suspendus tels de vicieux crachats
Qui dribblent de cette langue
Ferme les yeux sur tes mensonges
La force alimente plus de viande pieuse.
 
Ces nébuleux codes et disciplines
Percent dans cette toute nouvelle gorge
Instille un mensonge – un œil artificiel
Qui voit une terre parfaite.
 
Icônes, alimentez les flammes,
Icônes, qui tombez des clochers
 
Puis-je me planter des brochettes dans la peau,
Et les faire tourner comme un derviche ?
Puis-je me mettre au feu,
Pour faire preuve d'une sorte d'envie ?
 
Icônes, alimentez les flammes,
Icônes, qui tombez des clochers
 
La culpabilité est d'or
La culpabilité est d'or
Ces mensonges intemporels
Les yeux obturés
C'est le morceau de nuit
C'est l'icône
 
 
 
PREMATURE BURIAL
Obsèques prématurées
 
Cette catacombe me contraint,
En corrosion et inerte.
Elle pèse lourd et elle tente de me pousser
Dois-je résister, ou me montrer plus forte ?
 
Les inchangés et les inchangeables
Qui jouent à zombirama
Et qui chantent « oh, venez, et soyez comme moi,
Nous sommes tous frères et sœurs ».
 
Projeté dans cette condition
Ne m'enterre pas avec ça
Je suis dans un état de catalepsie
Est-ce que j'existe vraiment ?
 
En s'agrippant de l'intérieur,
En se noyant dans ton chant
Les pensées se répandent en moi
Au désespoir de l'unité.
 
Les inchangés et les inchangeables
Qui jouent à zombirama
Et qui chantent « oh, venez, et soyez comme moi,
Nous sommes tous frères et sœurs ».
 
Les carnations rouges et blanches
Ne peuvent intoxiquer mon cerveau
Cet étouffement plein de béatitude
Me conduit jusqu'à la douleur
Oh, quelle putain de honte !
 
Les inchangés et les inchangeables
Qui jouent à zombirama
Et qui chantent « oh, venez, et soyez comme moi,
Nous sommes tous frères et sœurs ».
 
Je ne suis ni ta sœur, ni ton frère
Ne m'enterre pas avec cette idée
Joignez vos mains, joignez vos mains
Nous sommes tous frères et sœurs
Je ne peux pas me relier à toi
Tu ne fais pas partie de ma famille.
 
 
 
 
PLAYGROUND TWIST
Le tourbillon de la cour de récréation
 
Suspendus …
Suspendus à vos chaînes de pâquerettes
Tourbillonnant dans les arbres
Échappant à vos ennemis
Et tombant à genoux
A genoux
Vous vous mettez à genoux.
 
Jetez le dé
Vous, les trois souris aveugles
Avez-vous déjà vu
Dans votre vie une chose pareille  ?
Vous avalez la piste
Mais arrivez pourtant
A l'intérieur de vos entrailles.
Occupés …
Occupés à vos jeux
Dansant dans les ombres
Vous remettez les pendules à l'heure
Vous êtes ivres
Et pourtant, vous remettez les pendules à l'heure.
 
Quelqu'un sur qui rejeter la faute
Quelqu'un sur qui rejeter la honte
Quelqu'un à qui on peut demander
De revenir pour passer le colis (1)
Et suivre le meneur.
 
Suspendus …
Suspendus à vos portiques
Vous vous balancez aux potences
Vous rigolez avec vos petits camarades
Mais vous pouvez vous noyer quand vous êtes faibles
Vous pouvez vous noyer ...
 
 
 
(1) Pass-the-parcel : Jeu américain qui consiste à passer un colis à son adversaire, contenant soit un gage, soit un cadeau
 
 
 
MOTHER
Mère
 
Le mot qu'on apprend à aimer
La désapprobation qu'on déteste
C'est la mère, de la bouche de la mère (1)
On t'apprend le respect
Ça te donne envie de toujours faire plaisir à maman, à maman
 
C'est elle qui te couve, c'est elle qui te couve
Et te protège du mal, et te protège du mal
Prend garde, elle te bridera l'esprit,
Elle t'ouvrira l'esprit afin que tu prennes exemple sur elle
Pour que tu sois bon et gentil
C'est ça une mère ?
Une mère.
 
En bas je ne sais pas, en bas je ne sais pas
Si ce sont les ressorts de son lit
Pourquoi je me sens en sécurité dans mon lit,
Ou si ce sont ses articulations que j'entends
Quand je sais que je suis seule,
Qui craquent au-dessus de ma tête
Elle doit sûrement veiller sur moi, penchée au-dessus de moi
Maman, maman
 
Elle déformera les mots que tu prononces
Elle te dira au revoir d'un baiser,
Si elle pense que tu es sur le point de t'échapper
Si tu veux t'éloigner,
Maman, maman.
Alors elle s'accroche à sa portée, elle rassemble ses petits
Et s'assoit en face d'elle (1)
Et lui sourit
Elle lui pompe toute son énergie
Elle insuffle l'énergie vitale
Et réprime leur dernier souffle
Elle nous a donné notre premier souffle
Oh, mère, mère
 
La chose que tu détesteras, l'amour que tu n'oublieras pas
La prière de Dieu.
 
 
 
  1. cette traduction n'est peut-être pas exacte
 

THE LORD'S PRAYER
Le Notre Père
 
 
Prête ? (Je suis prête!)
Oh ! Je finirai pas t'attraper !
Par t'attraper ! T'attraper ! T'attraper !
 
Notre père qui es aux cieux.
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne.
Que le sexe soit fait sur la terre
Comme au ciel.
Comme au ciel.
Et ne nous soumets pas à la tentation.
Mais délivre-nous du mal.
Car c'est à toi qu'appartient le royaume
De la puissance et de la gloire
Pour les siècles des siècles, amen.
 
La colère, la chasteté, le fardeau,
Le sacrifice, me déclarent coupable.
La peau blanche de Burt
Qui devient rouge, du rouge sur du blanc
Un juge, une icône, une icône.
 
Je vais t'attraper.
Vengeance, vengeance,
Ne me raconte pas d'histoires.
Une vengeance sanglante.
Une vengeance, je vais avoir ma vengeance.
Ne me raconte pas d'histoires.
Shalalalal... Oh, non, non ….......
 
Je frappe, frappe, frappe,
Je frappe, frappe, frappe, aux portes de l'enfer.
Laissez-moi entrer ! Ô laissez-moi entrer !
La la la Ooh-oo-oo !
Qui frappe à ma porte ?
 
Il flotte comme un papillon,
Pique comme une abeille
Il flotte comme un papillon mais
Il pique comme une abeille.
 
Yedelay shedelay.
Dring, dring dring, dring.
Dring, dring, dring, putain de dring-dring !
A la porte, aux portes de l'enfer.
 
Cac cac cac
Cac cac cac CAC !
Cac cac cac cac cac CAC ! (1)
 
Mon petit poussin, continue.
Continue.
 
Notre père qui es aux cieux.
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite,
Sur la terre comme au ciel.
Comme au ciel.
Ahhh! Ah! Ah!

 
Je vais finir par t'attraper !
T'attraper, je vais t'attraper.
C'est ça, raconte-moi tes salades.
Je vais t'attraper.

 
Quand tu seras intelligent
Je finirai par t'attraper.
Je t'attraperai.
Oh ! Oh ! Secoue-toi, secoue-toi, bébé,
Secoue-toi, secoue-toi, bébé,
Danse et chante !
Un couteau, une fouchette, une bouteille, et un bouchon
C'est ainsi qu'on épelle New York.

 
Yodelay-hee-he!
Yedelay-hee-hee!
Yodelay-yodelay-yodelay-hee-hee!
Yodelay-yodelay-yodelay-hee-hee!
Demain m'appartient.

 
Laisse-moi l'ouvrir.
Laisse-moi l'ouvrir.
Laisse-le moi.

 
La-de-la-de-la-de-lalalala... Au clair de la lune
Mon ami Pierrot
Prête-moi ta plume
Pour écrire un mot
Ma chandelle est morte
Je n'ai plus de feu
Ouvre-moi ta porte
Pour l'amour de Dieu... (2)

 
Plus que marre (3)
Vache sacrée. Vache sacrée.
Secoue-toi, secoue-toi, bébé,
Secoue-toi, secoue-toi, bébé,
Oh, tu te déhanches, petite fille,
Tu sais, tu te déhanches si bien
Viens, et approche-toi de plus près
Et fais-moi voir que tu es à moi.
Et fais-moi voir que tu es à moi.
A moi, à moi, à moi, à moi.
 
Notre père qui es aux cieux.
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite,
Sur la terre comme au ciel.
Comme au ciel.
 
Devenir rouge, devenir rouge, du rouge sur du blanc.
Devenir rouge. Du rouge sur du blanc.
Cours, cours, cours, cours, cours,
Cours, cours, cours, cours, cours,
Cours, cours, cours, cours, cours, et va te cacher.
Cours te cacher.
Laisse-moi tranquille.
Cours te cacher.
Mais je trouverai ta cachette.
Cours te cacher.
Mais je trouverai ta cachette.
Cours te cacher.
Je trouverai ta cachette.
 
O-Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha! Ha!
Irai-je au paradis ?
Tout ça est merveilleux,
Mais irai-je au paradis ?
Est-ce que tous les enfants de dieu iront au paradis ?

Si vous êtes bons, si vous êtes bons,
Non, vous n'irez jamais au paradis
Même si vous êtes bons
Il n'y a jamais eu de paradis.
Il n'y a jamais eu de paradis.
Sur la terre comme au ciel.
Sur la terre comme au ciel.
C'est ce qui se dit.
La terre n'est pas un paradis.
Sur la terre comme au ciel.
Sur la terre comme au ciel.
Sur la terre comme au ciel.
Sur la terre comme au ciel.

Je cours me cacher.
Pas d'échappatoire.
Je cours me cacher.
Vos bienfaiteurs n'iront jamais au paradis.
Vos bienfaiteurs n'iront jamais au paradis.
Toujours sauve dans ton
Toujours sauve dans ton foyer
Oh, seigneur, mais jamais,
Jamais, jamais, vous n'irez au paradis.
Vous ne grimperez jamais l'échelle du paradis.
Alors secoue-toi, secoue-toi, secoue-toi,
Secoue-toi bébé, danse et chante.

 
Notre père qui es aux cieux.
Que ton nom soit sanctifié.
Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite.
Cette prière continue, encore et encore.

 
(1) imitation du cri de la poule
(2) chanson « Au clair de la lune » chantée en français.
(3) cette traduction n'est peut-être pas exacte
 
 
Bookmark and Share

 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site