Traductions2chansons.fr
Album Gravity's Rainbow



Bookmark and Share


 

 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com


La traduction en français de l'autobiographie de Pat Benatar, sortie en 2010 aux Etats-Unis, vient de sortir, aux éditions Camion Blanc !!!

Pour vous la procurer, il vous suffit de vous transporter vers le lien suivant :




 
Une rockeuse engagée éditions Camion Blanc



 
Les titres
 
 
 
PICTURES OF A GONE WORLD
Images d'un monde disparu
 
Instrumental
 
 
EVERYBODY LAY DOWN
Tout le monde se couche
 
Tout le monde tourne en rond, tourne en rond, tourne en rond
Tout le monde se couche, se couche, se couche
Personne ne fait un seul bruit,
Tout le monde se couche.
 
Toute le monde baisse les bras, baisse les bras, baisse les bras
Personne ne se bat, ne se bat, ne se bat
La vie est un peu trop dure
Tout le monde se couche.
 
Tout le monde dit eh !
Personne ne dit non ?
Tout le monde dit « attends ! »
Personne ne dit « on y va ! » ?
Tout le monde se couche.
 
Tout le monde pleurniche, pleurniche, pleurniche,
Personne, trop fiers, trop fiers, trop fiers
Pour vous parler de leurs impressions
Tout le monde se couche.
 
Tout le monde s'en fout, s'en fout, s'en fout
Personne n'est honnête, honnête, honnête
Tout le monde a peur, probablement.
Tout le monde se couche.
 
Tout le monde dit eh !
Personne ne dit non ?
Tout le monde dit « attends ! »
Personne ne dit « on y va ! » ?
Tout le monde se couche.
 
Tout le monde a de l'ambition
Tout le monde a envie de toucher le feu
Personne n'a envie de tout laisser tomber.
 
Tout le monde veut le paradis,
Tout le monde dit Amen
Une chose est certaine,
On doit tout laisser tomber.
 
Tout le monde dit eh !
Personne ne dit non ?
Tout le monde dit « attends ! »
Personne ne dit « on y va ! » ?
Tout le monde se couche.
 
 
SOMEBODY’S BABY
Le bébé de quelqu’un
 
Il était le bébé de quelqu’un
Il était câliné, doucement on le berçait,
Il était le soleil de la vie de quelqu’un
Il comptait beaucoup, il comptait beaucoup,
Il comptait beaucoup.
 
Quelqu’un se souciait de savoir s'il était vivant ou mort,
Quelqu’un le tenait dans ses bras quand il pleurait
Et quand il souffrait, quelqu’un le protégeait du monde
Quelqu’un l'aimait, quelqu’un l'aimait.
 
Il était le bébé de quelqu’un
Il était câliné, doucement on le berçait,
Il était le soleil de la vie de quelqu’un
Il comptait beaucoup, il comptait beaucoup,
Il comptait beaucoup.
 
C'était avant, c'était il y a si longtemps,
Il y a longtemps, ils sont venus lui prendre son âme
Il y a longtemps, il est devenu invisible
C'était avant, il n'était pas encore un déchet humain.
 
Il était le bébé de quelqu’un
Il était câliné, doucement on le berçait,
Il était le soleil de la vie de quelqu’un
Il comptait beaucoup, il comptait beaucoup,
Il comptait beaucoup.
 
 
 
 
TIES THAT BIND
Les liens qui nous unissent
 
La colère fait trembler le château de cartes.
En s'adonnant aux plaisirs de la boisson (1),
On déforme la vérité pour nous aider à passer la nuit.
Les humeurs sont jetées contre le mur,
Des éclats, tel un verre vide,
Ce soir, rien ne peut nous sauver de nous-mêmes.
 
La colère est une arme puissante
La vengeance est notre propre récompense
L'amour aveugle un seul œil à la fois
Et va couper les liens qui nous unissent.
Eh, eh.
 
J'ai du tranchant dans la voix
Qui m'aide à gagner quand je devrais perdre
Nos armes, nous les choisissons avec soin.
 
Les mots se retournent comme le poing
Dans notre dos, pas de caresses,
Aucun baiser ne vient à bout d'un combat.
 
La colère est une arme puissante
La vengeance est notre propre récompense
L'amour aveugle un seul œil à la fois
Et va couper les liens qui nous unissent.
Eh, eh.
 
La colère fait trembler le château de cartes
En s'adonnant aux plaisirs de la boisson (1),
La nuit, on déforme la vérité pour nous aider à surmonter.
 
 
  1. Cette traduction n'est peut-être pas exacte.
     
 
 
YOU AND I
Toi et moi
 
Es-tu seul ce soir ?
Penses-tu à moi ?
T'es-tu déjà demandé comment je vais ?
Ferme les yeux et imagine-moi.
Tu peux nous séparer,
Tu peux nous déchirer,
Cela ne change rien à mes sentiments.
Ferme les yeux à présent, et tu me verras
Près de toi, c'est mal, mais c'est si bon.
Le temps passant,
On fait des choix
Mais rien n'est plus important
Que toi et moi
La perle rare,
Les deux font la paire,
Toi et moi.
 
C'était tout ce que nous pouvions endurer,
C'était le paradis et l'enfer
C'était tout et rien à la fois
Peut-être que les choses doivent être ce qu'elles sont
Si proches, si lointaines.
 
Le temps passant,
On fait des choix
Mais rien n'est plus important
Que toi et moi.
La perle rare,
Les deux font la paire,
Toi et moi.
 
Tu sais que je t'aime,
J'ai envie de toi
Mais que puis-je faire ?
Je ne peux pas lutter,
Je ne peux pas continuer sans toi
Bébé, c'est toi que je veux.
 
Es-tu seul ce soir ?
Penses-tu à moi ?
T'es-tu déjà demandé comme je vais ?
Peut-être que les choses doivent être ainsi.
 
Le temps passant,
On fait des choix
Mais rien n'est plus important
Que toi et moi.
La perle rare,
Les deux font la paire,
Toi et moi.
 
 
DISCONNECTED
Déconnectés
 
Le marteau frappe
Le verdict tombe
Les murs s'écroulent.
Le code couleur,
La règle générale,
Des ombres sur le soleil.
 
Peux-tu me dire ?
Où est l'essentiel ?
 
Ce soir, partout dans le monde
Les gens regardent,
Les gens attendent
Ce soir, partout dans le monde
Les gens se sentent
Déconnectés
(On ferait mieux de me réveiller)
 
Le jukebox joue
Une valse toxique,
Une usine crache de la fumée
Un trottoir se termine dans les pas d'un bébé
Le faiseur de veuves pleure
(Et ça ressemble à ça)
 
Je l'entends qui t'appelle
 
Ce soir, partout dans le monde
Les gens regardent,
Les gens attendent
Ce soir, partout dans le monde
Les gens se sentent
Déconnectés.
 
La page est tournée
Une ville brûle
Le monde entier s'écroule.
Le câble est débranché
La vérité s'échappe,
L'espace entre nos cœurs,
L'espace entre nos cœurs,
L'espace entre nos cœurs,
 
Ce soir, partout dans le monde...
 
 
CRAZY
Fou
 
Les gens aiment bien t'ébranler et t'écraser,
Te tourner autour,
Te rendre fou.
Ils aiment bien te mettre des bâtons dans les roues,
Rentrer dans ta tête,
Te rendre fou.
Je n'ai jamais vraiment su à quoi ressemblait l'amour, yeh
Je n'ai jamais vraiment pensé à toi et moi, yeh
 
Cinglée,
Je veux vraiment devenir cinglée
Tu sais, je vais devenir cinglée.
Cinglée,
Je veux vraiment devenir cinglée
Tu sais, je vais devenir cinglée.
 
Tout le monde te dit comment tu dois être
Ce qu'ils croient percevoir.
Ils ne peuvent rien t'apprendre, non.
L'univers sur les épaules, ça ne veut rien dire
Si la chanson qu'ils chantent
Ne te touche pas.
Je n'ai jamais vraiment su à quoi ressemble l'amour, yeh
Je veux seulement penser à toi et moi, yeh
 
Cinglée,
Je veux vraiment devenir cinglée
Je crois que je vais devenir cinglée.
Cinglée,
Tu sais, je vais devenir cinglée,
Je sens que je vais devenir cinglée,
 
Cinglée, cinglée,
Chéri, chéri, oh oh oh
 
Cinglée,
Je veux vraiment devenir cinglée
Je crois que je vais devenir cinglée.
Cinglée,
Tu sais, je vais devenir cinglée,
Je sens que je vais devenir cinglée,
Cinglée,
Je veux vraiment devenir cinglée
Je sens que je vais devenir cinglée
 
 
 
 
 
EVERY TIME I FALL BACK
Chaque fois que je succombe
 
Je ne sais pas si c'est moi,
Ou juste un signe des temps,
Mais j'ai envie d'une vie meilleure
Que celle que je vis.
 
 
Personne n'affirme
Que tu ne peux pas changer ce que tu es,
Aucune loi n'interdit
De reprendre ce que tu as donné.
 
Je veux trouver un endroit
Où les nuits sont chaudes,
Et où le vent ne me cingle pas la peau.
 
Je veux trouver refuge
Dans les bras de quelqu’un
Quand je vais aussi loin,
Je sais que ….
 
Chaque fois que je succombe,
Tu me rattrapes par l'épaule,
Pour m'empêcher de tomber,
Chaque fois que je succombe,
Tu ouvres les bras,
Je t'entends m'appeler.
 
Je crois que les gens sont partout les mêmes,
Où qu'on aille,
Tout le monde a vu son propre reflet.
Le visage que nous portons n'est pas du tout le nôtre,
Nous avons perdu tout repère.
Je ne veux plus danser
La danse de l'imbécile,
Je ne veux pas donner mon âme pour rien,
Je ne veux pas me vendre en porte-à-porte,
J'ai juste envie de savoir que ….
 
Chaque fois que je succombe,
Tu me rattrapes par l'épaule,
Pour m'empêcher de tomber,
Chaque fois que je succombe,
Tu ouvres les bras,
Je t'entends m'appeler.
 
 
 
SANCTUARY
Sanctuaire
 
Les sages disent que la vie est ainsi faite,
Ce que tu ne peux lire, tu dois l'écrire
Ce que tu ignores peut te blesser,
Bienvenue dans le Désert.
 
Ave Maria, écoute-moi !
J'ai besoin d'un sanctuaire,
Oui, les temps sont durs à vivre,
Dans le Désert.
L'amour est un cadeau
Je tombe à plat ventre, tel un rebelle dans la crasse.
 
Sanctuaire,
Donne-moi une protection,
Bébé, bébé, couvre-moi !
Sanctuaire,
Donne-moi quelque affection,
Bébé, bébé, abrite-moi !
 
Mes peines de cœur vont me tourmenter,
Je n'aime pas ça !
 
Montre-moi ta miséricorde, la paix de l'esprit,
Reste à mes côtés, en ces temps troublés.
Donne-moi une raison de croire aujourd’hui
En l'amour et en l'affection,
Ils semblent si loin, si loin,
Tout ce que je peux faire pour surmonter la nuit.
 
Sanctuaire,
Donne-moi une protection,
Donne-moi quelque affection,
Bébé, bébé, couvre-moi !
Sanctuaire, Sanctuaire …..
 
 
RISE (PART 2)
Ouvre-toi
 
 
On dit que la main est plus leste que l’œil
Et que deux maux ne font pas un bien
Je me sens rayonner quand tu es dans le coin
Tu as le pouvoir de m'élever, yeh
 
Ecoute-moi quand je te dis...
Ouvre-toi !
Allez !
Sois plus optimiste !
 
On dit que c'est la faute à l'amour,
Le temps s'arrête quand je prononce ton nom
Tu es le seul, à jamais,
Les rayons de l'amour irradient pour toujours .
 
Ouvre-toi !
Ecoute-moi quand je te dis...
Viens !
Le ressens-tu ?
Ouvre-toi !
Sois plus optimiste !
Allez !!!
 
On dit que le pouvoir de l'amour, c'est comme le soleil
Qui brille sur tout le monde
(Hey), n'ai pas peur de ce que tu ressens,
Il faut que tu saches que le pouvoir de l'amour est réel.
 
Ecoute-moi quand je te dis...
Ouvre-toi !
Sois plus optimiste,
Allez !
Ressens-tu le pouvoir de l'amour ?
 
 
KINGDOM KEY
La clé du royaume
 
Tout comme chaque croix que tu as portée
Chaque insigne que tu as porté,
Chaque vœu que tu as formulé,
Chaque serment que tu as fait,
Chaque baiser que tu as volé,
Chaque moment que tu gaspilles
Chaque chose que tu as aimée
Et tout ce que tu finis par détester …...
 
La tentation est grande, parmi tes besoins
Mais il n'y a pas de raccourci vers le salut
Quand on cherche la clé du Royaume.
 
Tout comme chaque vision que tu as négligée,
Chaque rêve que tu as laissé mourir,
Chaque espoir que tu as rejeté, chaque vérité mensongère
Chaque route que tu as parcourue, tous ceux dont tu t'es détourné,
Tout ce que tu as déjà aimé, et tout ce que tu as trahi.
 
La tentation est grande, parmi tes besoins
Mais il n'y a pas de raccourci vers le salut
Quand on cherche la clé du Royaume.
 
Et la lumière devant lui, c'est tout ce qu'il a vu 
Comme des empreintes de doigts dans les mains de la gloire,
Enroulées autour du chapelet.
Son amour est comme une chaîne
Qui ne le libérera pas, ne le libérera pas,
Âme seule dans une mission de miséricorde ….
Tout comme chaque croix que tu as portée
Chaque insigne que tu as porté,
Chaque vœu que tu as formulé,
Chaque serment que tu as fait,
Chaque chose que tu as aimée
Et tout ce que tu finis par détester.

 
La tentation est grande, dans tes besoins
Mais il n'y a pas de raccourci vers le salut
Quand on cherche la clé du Royaume.

 
La tentation est grande, dans tes besoins
Mais il n'y a pas de raccourci vers le salut
Quand on cherche la clé du Royaume.

 
TRADIN DOWN
Exploiter

 
On peint cette ville dans des tons de gris
Et les murs paraissent hauts, quand on a aucun recul,
C'est drôle comme on peut regarder autour de soi
Et ne jamais voir la vérité, jusqu’à ce qu'elle nous frappe,
De ne jamais voir la lumière jusqu’à ce qu'on t'exploite.

 
Tu travailles dur pour gagner ta croûte
Pendant que le rêve doré te trotte dans la tête
Le temps, c'est de l'argent, et l'argent achète le temps
Pour les broutilles que tu as laissées derrière toi.
Tu travailles tout le temps,
Et on t'exploite.

 
« Ça va aller », il disait
« Ça va aller »
Il n'y a rien pour nous ici,
Que nous allons regretter.

 
Tu n'as jamais vu la lumière jusqu’à ce qu'on t'exploite.
Il n'y a pas d'avenir pour l'homme qui trime
Regarde-le vieillir sur la terre promise
Rien à montrer pour les années gâchées
Sinon un cœur plein de vide et un goût de larmes.

 
Rien d'autre à faire le lundi que d'aller trimer, et
Se faire exploiter.
Se faire exploiter.
Se faire exploiter.

 
 
 
 
 
 
Bookmark and Share




 
 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site