Traductions2chansons.fr

Album Give My Love To London

Bookmark and Share

                                                                     image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

Les titres

Give My Love To London  Sparrows Will Sing  True Lies  Love More Or Less  Late Victorian Holocaust The Price Of Love  Falling Back  Deep Water  Mother Wolf  Going Home I Get Along Without You Very Well

 

GIVE MY LOVE TO LONDON

Dites à Londres que je l'aime

 

Dites à Londres que je l'aime

Dites-lui que bientôt je serai là

Retrouvez-moi à Piccadilly,

Et nous danserons au clair de lune

Nous danserons au clair de lune, les garçons,

Nous danserons au clair de lune.

Je visiterai tous les endroits

Que je connaissais si bien avant

De Maida Vale à Chelsea

Du Paradis à l'Enfer

Du Paradis à l'Enfer, les garçons

Du Paradis à l'Enfer.


Les squelettes tournoient,

Tourbillonnent au vent

Qui fouette les drapeaux en lambeaux

Le long des rues de Kensington

L'enfer sur terre se consume

Dans les rues de Kensington.

 

La rivière vire au rouge sang

La Tour s'effondre

Et moi je chante « Pirate Jenny »

Tandis que le Black Ship qui pèse sur

Le cœur amer et brisé de Jenny

Produit un son solitaire, sûrement.

Ce soir je regarderai la ville

Se consumer d'un rouge flamboyant

Leur tendresse par pitié

Ne leur feront pas passer la nuit

Chiswick est plutôt joli

Dans la lumière sacrificielle.

 

Et si je devais mourir

Je ne m'en soucierais pas vraiment

Car je me réveillerais au petit matin

Et je ne serais pas là vraiment 

Oui, j'ouvrirais les yeux et découvrirais

Que je n'étais pas là vraiment .

 

Dites à Londres que je l'aime

Dites-lui que bientôt je serai là

Retrouvez-moi à Piccadilly,

Et nous danserons au clair de lune

Nous danserons au clair de lune, les garçons,

Nous danserons au clair de lune.

 

Nous danserons au clair de lune, les garçons,

Nous danserons au clair de lune.

retour titres album

SPARROWS WILL SING

Les moineaux chanteront


Un enfant brise la glace et scrute

Les profondeurs cachées,

Il tente de déchiffrer la totalité

De ce désordre impossible.

Il y parviendra un jour, je n'en doute pas.

Callooh, Callooh Callay

Callooh, Callooh Callay

 

Puis les moineaux se remettront à chanter sur les boulevards,

Et des hommes sensés fréquenteront les couloirs du pouvoir,

Les assassins et les prêtres tels des bêtes mythiques

Disparaîtront sûrement.

Callooh, Callooh Callay

Callooh, Callooh Callay

 

La nouvelle génération est impatiente de prendre les commandes

Elle ne peut pas être attirée par cet enfer de technologie de barbe à papa

Elle reprend les commandes et une brise fraîche emplit les voiles.

Callooh, Callooh Callay

Callooh, Callooh Callay

 

Un enfant brise la glace et scrute

Les profondeurs cachées

Pour essayer de démêler tout ce désordre impossible.

Oui, l y parviendra un jour, je n'en doute pas

Callooh, Callooh Callay

Callooh, Callooh Callay

retour titres album

TRUE LIES

De vrais mensonges

 

Tu as tissé tant de mensonges

Que tu croyais qu'ils étaient vrais.

Un voile sur mes yeux.

Je n'ai jamais su qui tu étais vraiment.

Oh, de vrais mensonges,

Issus de ton esprit tordu,

De vrais mensonges,

Tu m'as fait marché tant de fois.

 

L'araignée et la mouche.

Les mensonges m'ont coincée dans l'ombre.

Ton âme était morte

Quand tu mentais de tout ton cœur.

De vrais mensonges.

Tu m'as fait marché tant de fois.

 

Celui qui a été trompé

Est toujours le dernier informé.

Celui qui brise le lien

Est le premier à partir.

J'avais foi en toi et pourtant

L'endroit où tu vis est introuvable.

La peine que tu as causée.

On récolte ce qu'on sème.

 

Tu as tissé tant de mensonges

Que tu croyais qu'ils étaient vrais.

Un voile sur mes yeux.

Je n'ai jamais su qui tu étais vraiment.

 

De vrais mensonges

Issu de ton petit esprit tordu.

De vrais mensonges

Toujours plus cruels quand tu es charmant.

De vrais mensonges

Issus de ton petit esprit pervers

De vrais mensonges,

Tu m'as fait marché pour la dernière fois. 

retour titres album

 

LOVE MORE OR LESS

L'amour plus ou moins

 

J'ai frôlé la lune et les étoiles et

J'ai frôlé la rivière et les montagnes.

Je vois l'arche roman qui donne sur la ville

Et le secret que la terre sacré enferme.


Et j'ai toujours pensé que l'amour doit clairement

Être visible en noir et blanc.

Et nous devons en faire ce que nous voulons

.. ou bien le changer si besoin du jour au lendemain.

Nord, sud, est, ouest

Quoique je choisisse, c'est le mieux

Et c'est tout simple, je dois l'avouer

C'est l'amour, c'est tout,

Plus ou moins. 

 

Et je t'ai tant aimé, oh, pendant si longtemps

puis notre amour a changé,

Il a changé de jour en jour.

Je sais que je ne peux pas te faire changer d'avis

s'il te plaît ne hausse pas les épaules,

Ne gâche pas tout.

 

Nord, sud, est, ouest

Quoique je choisisse, c'est le mieux

Et c'est tout simple, je dois l'avouer

C'est l'amour, c'est tout,

Plus ou moins. 

 

Je regarde tout ce que j'ai fait

Les années, les jours, les heures

La vie, elle ne triomphe pas,

Mais elle s'ouvre comme une fleur.

 

Nord, sud, est, ouest

Quoique je choisisse, c'est le mieux

Et c'est tout simple, je dois l'avouer

C'est l'amour, c'est tout,

Plus ou moins. 

 

C'est l'amour, c'est tout

Oh … Nord, sud, est, ouest

Quoique je choisisse, c'est le mieux

Et c'est tout simple je dois l'avouer

C'est l'amour, c'est tout,

Plus ou moins. 

retour titres album

LATE VICTORIAN HOLOCAUST

L'holocauste de feu l'époque victorienne
 

En haut de  Golborne Road, le firmament dans le sang,

Sur le pont et le long du canal,

C'était un holocauste de feu l'époque victorienne, mec.

Nous étions des bébés-étoiles dans la nuit

Qui vomissaient dans Meanwhile Park

Nous dormions dans les bras l'un de l'autre

Nous étions tellement heureux, invincibles.

 

Dors, mon tout petit

Mes rêves, tu peux les prendre,

Après l'école, le feu de la lune dans nos cœurs,

Près de la vache,

C'était un holocauste de feu l'époque victorienne, mais, waouh

Nous étions des bébés-étoiles au lever du jour,

Tout en haut, et en courant

Nous dormions dans les bras l'un de l'autre

Nous étions tellement heureux, invincibles.

Dors, mon tout petit

Mes rêves, tu peux les prendre.

 

En bas de Golborne Road, le soleil dans les os,

Année après année,

C'était un holocauste de feu l'époque victorienne, mon cher.

Nous étions des bébés-étoiles, pour un instant,

Allongés dans Meanwhile Park,

Nous dormions dans les bras l'un de l'autre

Puis soudain, d'un bond d'un seul

Nous nous retrouvions dans Golborne Road

 

Mais plus personne ne se réveillera,

Et jamais nous nous relèverons,

Et jamais nous nous rendrons

Le long du canal et en haut de Golborne Road.

Dors, mon tout petit,

Mes rêves, tu peux les prendre,

Dors, mon tout petit

Mes rêves, tu peux les prendre.

retour titres album

THE PRICE OF LOVE

Le prix de l'amour

 

Le vin est doux et le gin est amer

Tu peux boire autant que tu veux, mais tu ne l'oublieras pas.

Tu parles trop, tu ris trop fort,

Tu vois son visage parmi la foule.

C'est le prix de l'amour, le prix de l'amour.

Une dette que tu paies avec les larmes et la douleur

Le prix de l'amour, le prix de l'amour.

Tu dépenses plus quand tu es coupable

Tu embrasses une fille – tu en embrasses une autre

Tu peux toutes les embrasser, mais tu ne guériras pas.

Tu danses doucement, tu danses vite,

Tu es heureux maintenant, mais ça ne durera pas.

C'est le prix de l'amour, le prix de l'amour

Une dette que tu paies avec les larmes et la douleur

Le prix de l'amour, le prix de l'amour.

Tu dépenses plus quand tu es coupable.

retour titres album

FALLING BACK

Retomber

 

Combien de fois me suis-je retrouvée ici ?

Diverses raisons et excuses,

Tant de fois à tourner, et à tourner encore dans l'espace,

A la recherche de quelque chose, à la recherche de quelqu'un

Pour te chercher, pour te chercher, pour te chercher.

 

Je retombe dans moi-même

Je retombe dans l'espace que j'adore

Je retombe dans moi-même

Et, encore une fois, dans tes bras.

 

Dans ce jardin, j'ai trouvé mon cœur

Sans raison, ni excuses

Peu de cœurs peuvent encore ressentir l'endroit

Trop de cœurs n'ont jamais vu le visage de l'amour

A la recherche de quelque chose, à la recherche de quelqu'un

Et de toi.

A la recherche de quelque chose, à la recherche de quelqu'un

Et de toi.

A ta recherche, à ta recherche, à ta recherche

retour titres album

DEEP WATER

Eau profonde

 

Je traverse l'eau profonde

C'est tout ce que je peux faire

Je traverse l'eau profonde

En essayant de t'atteindre.

 

Ton visage m'est dérobé

Mais pas ton amour

Je ne demanderai pas d'autres choses

Jusqu'à ce que je sache ce que possède déjà

Je traverse l'eau profonde

En essayant de t'atteindre.

 

Je traverse l'eau profonde

Je n'ai pas de temps à perdre

Je traverse l'eau profonde

Je n'ai pas d'autre choix.

 

Ce petit cœur qui est le mien

Est bardé de chaînes

Le monde tourbillonne autour de moi

La mer revendique

Je traverse l'eau profonde

En essayant de t'atteindre.

 

Qui apaisera mes peurs ?

Qui essuiera mes larmes ?

Qui apaisera mes peurs ?

Qui essuiera mes larmes ?

 

Je traverse l'eau profonde

Plus près de la mer

Je demande à l'eau profonde

De ne pas me prendre mon amour.

 

Je danserai avec des petites dames

Avec une centaine, tout comme moi

Elles retiennent leur souffle et hésitent

Et dansent sous la mer

Je traverse l'eau profonde

En essayant de te rejoindre.

retour titres album

MOTHER WOLF

La mère loup


Mère loup, où vas-tu ?

Ce louveteau dans ta gueule, ce n'est pas le tien

il l'est maintenant, et je combattrai à mort celui qui dira le contraire.

 

Cette saleté qui sort de ta bouche,

Je ne veux pas l'écouter.

Tu traites mieux tes chiens que tu ne traites ton prochain,

Les mots qui sortent de ta bouche me dégoûtent.

Les pensées dans ton cœur me rendent malades.

Nous sommes des gens libres

Qui ne tuent pas pour le plaisir

Nous ressemblons à une nuit étoilée

Nous scrutons le monde

Par des milliers d'yeux.

Vous, vous ne tuez que par plaisir

Vous n'avez aucun besoin et pourtant

Rien ne vous arrête.

Vous vous entre-tuez pour vous distraire

Avec des excuses absurdes et abstraites

Mon Dieu,

Comme vous me dégoûtez !

retour titres album

GOING HOME

Je rentre chez moi

 

J'adore parler avec Léonard

C'est un sportif et un berger

C'est un paresseux connard

Qui vit en costard

Mais il répète toujours ce que je lui raconte

Même si ce n'est pas bienvenu

Il n'a tout simplement pas le loisir de refuser.

 

Il prononce ces mots de sagesse

Tel un sage, un homme visionnaire

Bien qu'il sache qu'il n'est vraiment rien d'autre

Que la brève élaboration d'une mélodie.

 

Je rentre chez moi sans mon chagrin

Je rentre chez moi, quelquefois, demain

Je rentre chez moi, là où c'est mieux qu'avant

Je rentre chez moi, sans mon fardeau

Je rentre chez moi, derrière le rideau

Je rentre chez moi, sans le costume que je portais.

 

Il veut écrire une chanson d'amour,

Un hymne au pardon,

Un manuel pour vivre avec l'échec

Un cri au-delà de la souffrance,

Un sacrifice retrouvé,

Mais je n'ai pas besoin que ce soit ça qu'il achève,

Je veux qu'il soit sûr de lui.

 

Qu'il ne porte pas de fardeau

Qu'il n'ait pas besoin d'y voir clair

Qu'il ait seulement la permission

D'exécuter à l'instant mes ordres

C'est-à-dire qu'il répète exactement ce que je lui ai dit.

 

Je rentre chez moi sans mon chagrin

Je rentre chez moi, quelquefois, demain

Je rentre chez moi, là où c'est mieux qu'avant

Je rentre chez moi, sans mon fardeau

Je rentre chez moi, derrière le rideau

Je rentre chez moi, sans le costume que je portais.

 

Je rentre chez moi sans mon chagrin

Je rentre chez moi, quelquefois, demain

Je rentre chez moi, là où c'est mieux qu'avant

Je rentre chez moi, sans mon fardeau

Je rentre chez moi, derrière le rideau

Je rentre chez moi, sans le costume que je portais.

 

J'adore parler avec Léonard

C'est un sportif et un berger

C'est un paresseux connard

Qui vit en costard

retour titres album

I GET ALONG WITHOUT YOU VERY WELL

Je me porte très bien sans toi

 

Je me porte très bien sans toi

Je me porte très bien sans toi,

Évidemment, c'est sûr,

Sauf quand une douce pluie tombe

Et ruisselle des feuilles, alors je me rappelle

Du frisson de l'abri dans tes bras,

Évidemment, c'est le cas.

 

Je me porte très bien sans toi

Je t'ai oublié, comme il se devait,

Évidemment, c'est sûr,

Sauf quand j'entends ton nom,

Ou quelqu'un qui a le même rire que toi

Mais je t'ai oublié, comme il se devait.

 

Eh bien, quelle idiote je fais

D'avoir pu penser que mon cœur brisé pouvait

Plaisanter avec la lune !

Que nous réserve l'avenir ?

Devrais-je une fois téléphoner ?

Non, il vaut mieux que je m'en tienne à mes impressions

Je me porte très bien sans toi

Bien sûr, c'est certain

Sauf peut-être au printemps, mais

Je ne devrais jamais songer au printemps

Car sans nul doute, cela me briserait le cœur en deux.

retour titres album

Give My Love To London  Sparrows Will Sing  True Lies  Love More Or Less  Late Victorian Holocaust The Price Of Love  Falling Back  Deep Water  Mother Wolf  Going Home I Get Along Without You Very Well

Bookmark and Share

                                                                      image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com

accueil artistes contact

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site