Traductions2chansons.fr
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com


 
SAT IN YOUR LAP
Assis tes genoux
 
Je vois les gens qui travaillent et je vois que, pour eux, ça marche
Et donc je veux en être, mais je découvre que ça me blesse.
 
Certains disent que le savoir est assis sur tes genoux
Certains disent que le savoir est une chose que tu n'as jamais
 
Je vois les gens heureux, alors pourquoi pas moi ?
Car quand je suis malheureuse, rien ne me motive.
 
Certains disent que le savoir est une chose que tu n'as jamais
Certains disent que le savoir est assis sur tes genoux
Certains disent que le paradis c'est l'enfer, d'autres que l'enfer c'est le paradis.
 
Je dois l'admettre, juste quand je crois être le roi (je commence juste)
Juste quand je crois être roi, je dois l'admettre (je commence juste)
Juste quand je crois être roi
(Je commence juste)
 
Je m'y attelle depuis des années, mon but sera bientôt atteint
Il me dit : « regarde, je suis là », puis il monte et disparaît.
 
Certains disent que le savoir est assis sur tes genoux
Certains disent que le savoir, c'est ho ho ho ho
 
Je veux être avocate, je veux être érudite
Mais je ne peux vraiment pas être dérangée, ooh il suffit
Que tu me le donne vite, donne-le moi, donne, donne, donne, donne
Certains disent que le savoir, c'est ho ho ho
Certains disent que le savoir, c'est ho ho ho
Certains disent que le paradis c'est l'enfer, d'autres que l'enfer c'est le paradis.
 
Je dois l'admettre, juste quand je crois être le roi (je commence juste)
Juste quand je crois être roi, je dois l'admettre (je commence juste)
Juste quand je crois que tout devient fantastique (je commence juste)
 
Eh, je respire un peu (1)
Eh, je vais tout prendre (je commence juste)
Quand je suis le roi
 
Dans mon dôme d'ivoire, un foyer d'activité
Je veux les réponses rapidement, mais je n'ai pas d'énergie.
Je tiens une tasse de sagesse, mais elle est vide,
Ma tasse n'a jamais débordé, et ça, je le déplore et le regrette
De la matière grise et blanche
(Donne-moi le karma mama
Un jet pour Mecca, le Tibet ou Jeddah,
Pour Salisbury, un monastère,
Le plus long voyage, à travers le désert,
A travers les flots, à travers les éléments,
A travers les flots).
 
(1) Dans le sens de avoir du répit, souffler un peu
 
 
 
THERE GOES A TENNER
Tiens, un billet de dix livres
 
Ok souviens-toi, ok souviens-toi
Qu'on ne s'est donné qu'une demie-heure
Pour entrer,
Agir, et puis sortir
 
Le sens de l'aventure
Se transforme en danger
Le signal a été donné,
J'entre,
Le délit commence.
 
Mon excitation devient frayeur
Toutes mes paroles se perdent
Que vais-je dire ?
Je ne dois pas abandonner la partie
 
On attend …....
 
Le boulot, on l'a pigé
Ce magasin est fermé au public
Le vigie a garé la voiture
Mais a laissé le moteur tourner
Deux coups de klaxon avertissent d'un danger imminent
J'espère que tu gardes en tête
De manipuler la gélignite délicatement pour moi
Je rêve que les choses tournent mal
Arrivons en avance ce soir.
 
Mes comparses
Jouent tels des acteurs
Tu es Bogart
Lui, c'est Georges Craft
Il reste Cagney et moi.
 
On attend …..
 
Tu fais sauter le coffre
Puis, tout ce que je sais, c'est que je me réveille
Couverte de débris,
L'un des gars
A besoin de Maman
Le gouvernement ne trouvera jamais l'argent.
 
J'ai passé toute la journée ici
Comme une star, bizarrement.
Mis à part une photo,
Ils n'auront rien de moi
Pas avant d'avoir vu mon avocat.
 
Ooh, je me souviens
Le jour où tu m'as emmenée
Il y avait beaucoup de vent
Et les sacs flottaient dans la brise
Tiens ! Voilà un billet de dix livres !
Eh, regarde ! Un autre de cinq livres !
Il y aussi un billet de dix shillings
Tu t'en souviens ?
C'est quand nous votions pour lui.
 
 
PULL OUT THE PIN
Je dégoupille
 
En attérissant dans l'herbe,
Je n'ai jamais été aussi heureuse d'être en vie.
Sept miles à la ronde,
Tu peux sentir l'enfant,
L'odeur de la survie des lignes du front
Avec mon Bouddha d'argent
Et ma balle d'argent
(Je dégoupille)
 
Tu apprends à parcourir la Terre
Quand tu vis à plat-ventre
Et que l'ennemi, c'est la naissance de villes
Qui a besoin d'un radar ?
Nous nous servons de parfum
Ils puent l'ouest.
Puent la sueur
Puent l'eau de Cologne et le tabac
Et tout leur hachis yankie
Avec mon Bouddha d'argent
et ma balle d'argent.
 
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
J'aime la vie, j'aime la vie …
J'ai vu le manteau pour moi
Je le traquerai jusqu'à ce qu'il tombe
Puis je l'éclaterai, en voilà un qu'il ne verra pas
Il est gros et rose, et différent de moi
Il ne voit pas la lumière
Il ne voit aucune raison de combattre
Avec mon Bouddha d'argent
Et ma balle d'argent
(je dégoupille)
 
Je n'avais pas vu son visage
Jusqu'à ce que je m'éloigne un peu,
A l'insu de ma proie.
Je regarde dans les yeux des américains
Je vois une petite vie
Une petite femme
Il provoque la violence en moi
Avec mon Bouddha d'argent
Et ma balle d'argent
 
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
Une seule règle compte :
C'est moi ou lui
Et j'aime la vie
 
 
SUSPENDED IN GAFFA
Suspendue à du ruban adhésif
 
Dehors, dans le jardin, se trouve un demi-paradis
Et nous ne faisons que bluffer
Nous ne sommes pas du genre à défoncer les murs
Mais on nous a dit, à moins de prouver le contraire,
Que l'on ne peut pas tout avoir.
 
Il va trouver un moyen de sortir d'ici
Elle est une excuse
Et un témoin qui parlera quand on l'appelera.
Mais on nous a dit, à moins de prouver le contraire,
Que l'on ne peut pas tout avoir.
L'on ne peut pas tout avoir.
 
Soudain, mes pieds sont des pieds de boue
Tout va au ralenti
J'ignore pourquoi je pleure
Suis-je suspendue à du ruban adhésif ?
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Je ne pourrai tout avoir.
 
J'essaie de me rapprocher
Mais, tandis que tout va en s'éclaircissant,
Quelque chose se met en travers du chemin :
Une planche dans mon œil
Et un chameau qui tente de la traverser,
Suis-je en train de le faire ?
Puis-je à présent tout avoir ?
 
J'enlève la planche
Et dis : merci pour m'avoir
Rapidement ramener
Au fait qu'il y a toujours quelque chose à distraire
Mais, parfois, il est difficile
De savoir si je fais bien les choses.
Puis-je tout avoir ?
Puis-je à présent tout avoir ?
 
Soudain, mes pieds sont des pieds de boue
Tout va au ralenti
J'ignore pourquoi je pleure
Suis-je suspendue à du ruban adhésif ?
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Je ne pourrai tout avoir.
 
Je n'ouvre jamais les boîtes quand on me le demande
Je ne suis pas une Pandore
Je ressemble plus à cette fille dans le miroir
Entre toi et moi
Elle n'a aucune chance d'aller nulle part
Nulle part
Non, pas la moindre.
Elle ne peut pas tout avoir.
 
Soudain, mes pieds sont des pieds de boue
Tout va au ralenti
J'ignore pourquoi je pleure
Suis-je suspendue à du ruban adhésif ?
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Tant que je ne serai pas prête pour toi
Je ne pourrai tout avoir.
 
 
LEAVE IT OPEN
Je le laisse ouvert
 
Avec l'égo à l'estomac,
Ma bouche bredouillante laverait tout
(Mais maintenant je commence à comprendre)
Je la laisse fermée
 
Ma porte n'était jamais verrouillée
Jusqu'à ce qu'un jour, ne surgisse une gâchette – d'armement
(Mais maintenant je commence à comprendre)
Je la laisse fermée
Des yeux ébahis laveraient et ôteraient la poussière
De ce qui se désagrège, de ce qui rouille.
(Mais maintenant je commence à comprendre)
Je les laisse fermés
Je les laisse fermés.
 
Le mal est en nous
Le mal, en nous, sans le pouvoir d'armer
Le mal est en nous
Le mal, en nous, sans le pouvoir d'armer
 
Un esprit étroit le persécuterait
Mourrait un peu pour y parvenir
(Mais maintenant je commence à comprendre)
Je le laisse ouvert
Je l'ai laissé dans une cage
Je l'ai regardé sangloter, mais je l'ai laissé
(Mais maintenant je commence à comprendre)
Je le laisse ouvert
Je le laisse ouvert
 
Le mal est en nous
Le mal, en nous, sans le pouvoir d'armer
Le mal est en nous
Le mal, en nous, sans le pouvoir d'armer
Le mal en toi et moi
Que fais-tu entrer ?
Dis-moi ce que tu fais entrer
Dis-moi ce que nous allons faire entrer
 
 
THE DREAMING
La rêverie
 
« Bang ! » et voilà un autre Kanga
Sur le capot de la camionnette
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Beaucoup confondent Aborigène et arbre,
Jusqu'à s'en approcher sur l'autoroute,
L'arbre se met à respirer
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Le matin, avec la lumière d'or, arrive
Avec la lumière d'or, arrive le Nouvel Homme
Avec la lumière d'or, arrive ma camionnette cabossée.
Woomera …
 
R.E.V.E.R.I.E
 
Les civilisés ravivent la guerre du territoire
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Eradiquent la race qui revendique la place
Et disent : nous creusons pour l'Ore
Ou ils font tanguer les Mauvais Hommes avec une bouteille
Pour les affranchir de la brousse
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Tu les trouves sur la route
(Vois la lumière qui fait rebondir les rochers sur le sable)
Sur la route
Ils arrivent, avec la lumière d'or – au matin
Ils arrivent, avec la lumière d'or – sans prévenir
Ils arrivent, avec la lumière d'or – nous apportons le derrick
Creusons, creusons, creusons encore.
 
R.E.V.E.R.I.E
 
Beaucoup confondent Aborigène et arbre
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Tu t'en approches sur l'autoroute,
L'arbre se met à respirer
Eradiquent la race qui revendique la place
Et disent : nous creusons pour l'Ore
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Ou ils font tanguer les Mauvais Hommes avec une bouteille
Pour les affranchir de la brousse
(Vois le soleil qui se couche dans la main de l'homme)
 
« Bang ! » et voilà un autre Kanga
(Vois la lumière qui parcourt les fossés de cette terre)
Tu les trouves sur la route
Sur la route
(Vois la lumière)
La Brousse
(Vois la lumière qui fait rebondir les rochers sur le sable)
Les affranchissent de la brousse
(Vois le soleil qui se couche dans la main de l'homme)
 
 
NIGHT OF THE SWALLOW
La nuit de l'hirondelle
 
La nuit ne l'aime pas
Pour moi,
Elle ressemble à ton visage
Sur la lune
Et je ne te laisserai pas faire
Ce que tu veux faire
C'est marrant comme, même maintenant,
Tu ris
Je ne te laisserai pas faire ça
Si tu pars, j'en aviserai la justice
Et ils te détourneront quand tu toucheras le sol
Ooh, je t'en prie, ne t'approches pas
Je n'aime pas le son que ça fait
C'est marrant comme, même maintenant,
Tu es à des kilomètres
Je ne te laisserai pas faire ça
Je ne te laisserai pas faire ça
Je t'empêcherai de t'approcher.
 
Je les rejoins à Douvres
Je ne ferai que piloter le moteur
Je les amène au-dessus de l'eau
 
Avec un avion de location
En tout anonymat
Ce soir, c'est la nuit du vol
Avant que tu ne le saches,
Je survolerai l'océan, telle une hirondelle
Il n'y a aucun risque
Je les fouetterai, sans clair de lune
Et si les cochons peuvent voler,
Ils ne nous trouveront jamais
Nous faire passer pour l'obscurité
Et je serai de retour avant le lever du jour
 
A Malte, j'attrape une hirondelle
Pour tous les coupables, pour les libérer
Les ailes remplissent la fenêtre
Et elles battent et saignent.
Elles enlacent le ciel
De l'autre côté
Des frontières
Je ne te laisserai pas faire ça
Je ne te laisserai pas faire ça
Je t'empêcherai de t'approcher.
 
Je les rejoins à Douvres
Je ne ferai que piloter le moteur
Je les amène au-dessus de l'eau
Comme une hirondelle s'envolant vers Malte
 
Avec un avion de location
En tout anonymat
Ce soir, c'est la nuit du vol
Avant que tu ne le saches,
Je survolerai l'océan, telle une hirondelle
Il n'y a aucun risque
Je les fouetterai, sans clair de lune
Et si les cochons peuvent voler,
Ils ne nous trouveront jamais
Nous faire passer pour l'obscurité
Et je serai de retour avant le lever du jour
 
Laisse-moi du répit
Ooh, laisse-moi essayer
Donne-moi quelque chose à montrer
Pour ma misérable vie,
Quelque chose à prendre
Me briserais-tu même les aigles
Comme une hirondelle ?
Laisse-moi, laisse-moi partir
Mais tu n'es pas une hirondelle
 
 
ALL THE LOVE
Tout l'amour
 
La première fois que je suis morte
C'était dans les bras de bons amis
Ils m'embrassent de leurs larmes
On ne s'était pas vu depuis longtemps
Alors, pourquoi maintenant
Quand je ne suis pas là, je sors ?
« Nous avons besoin que tu nous aimes aussi,
Nous attendons que tu réagisses »
 
Seule la tragédie autorise l'expression
De l'amour et de la rancœur, habituellement invisibles
Je ne voulais pas qu'ils me voient pleurer
Je ne voulais pas qu'ils me voient faible
Mais je sais que je leur ai montré
Que je suis seule au portail
« J'avais besoin que vous m'aimiez aussi,
J'attends que vous réagissiez ».
 
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour,
Que nous aurions pu donner
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour,
Que nous aurions dû donner
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour ...
 
La prochaine fois, je dédicace l’œuvre de ma vie
Aux amitiés que je noue.
Je leur donne ce qu'ils ont envie d'entendre
Ils pensent que je trafique quelque chose de louche
Et voilà que pointe en moi la tête de la peur
Alors à présent, quand ils sonnent,
Je leur réponds (1)
« J'avais besoin que vous m'aimiez aussi,
J'attends que vous réagissiez ».
 
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour,
Que nous aurions pu donner
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour,
Que nous aurions dû donner
Tout l'amour, tout l'amour, tout l'amour
« Nous avons besoin que tu nous aimes aussi,
Nous attendons que tu réagisses »
 
(1) Deux sens possibles : soit ses amis téléphonent, et elle laisse le répondeur branché afin qu'ils puissent laisser un message, soit ils viennent lui rendre visite, et elle leur ouvre la porte. Je préfère ici traduire de manière à ce que les deux interprétations puissent être appliquées.
 
 
HOUDINI
Houdini
 
J'attends à la table et tiens les mains
D'inconnus qui sanglotent
Dans l'attente que tu rejoignes le groupe.
Le tambourin tinte
Le médium erre de-ci de-là.
Incrédule,
Je brise le cercle.
Je veux que cet homme s'en aille à présent.
D'un baiser, je passerais la clé
Et sentirais ta langue
Qui reçoit, taquine
Avec ta salive encore sur mes lèvres – tu touches l'eau
 
Lui et moi dans la pièce
Pour prouver que tu es aussi avec nous
Il utilise un code que seuls toi et moi connaissons
Ce n'est pas l'un de ses tours
C'est ta magie.
 
Je ferais la queue pour te regarder,
Espérant que tu te trompes
Tout le monde pense que tu n'y arriveras pas -
Mais chaque fois que tu t'échappes
Rosabel, crois-le, pas même l'Eternité
Ne peut retenir Houdini
Rosabel, crois-le.
 
A travers le verre, je te regarderais respirer
Attaché et noyé
Et plus pale que jamais
Avec ta vie, la seule chose dans ton esprit -
Nous te tirerons de l'eau
Houdini
Toi, et moi, et Rosabel, nous y croyons.
 
 
GET OUT OF MY HOUSE
Sortez de chez moi
 
Quand tu es parti, la porte (claquait)
Tu t'es arrêté sur le seuil
Tandis qu'une pensée t'a dérobé
Je regarde le monde t'éloigner
(je la ferme)
Alors j'accours dans le couloir
(je la ferme)
Dans le corridor
Il y a une porte dans la maison (qui claque)
J'entends l'ascenseur qui descend
Je l'entends arriver
Je vois les poils sur le chat se hérisser,
Avec ma clé, je (la ferme)
Avec ma clé, je (la ferme)
Avec ma clé, je (la ferme)
Avec ma clé, je (la ferme)
 
Je suis la concierge chez moi, trésor
Je ne te laisserai pas entrer,
Ni pour l'amour, ni pour l'argent
Ma maison, ma joie
Je suis vérouillée et barricadée
Et je ne te laisserai pas entrer
 
(Sortez de chez moi)
Aucun pied étranger
Ne piétinera mon intimité
Je lave les vitres
Je nettoies les taches
 
Cette maison est aussi vieille que moi
Cette maison connaît tout ce que j'ai fait
Ils arrivent, flanqués de leurs diverses infortunes (1)
Mais ne peuvent pas enfoncer ma porte.
 
Avec ma clé, je (la ferme)
Avec ma clé, je (la ferme)
 
Cette maison est remplie de mon ba-ba-ba-ba-zar
Cette maison est remplie de f-f-f-fautes,
Cette maison est remplie de fo-fo-fo-fo-folie
Cette maison est pleine, pleine, pleine, pleine, de combats
Avec mon gardien je (nettoie tout)
Avec mon gardien je (nettoie)
Avec mon gardien je (nettoie tout)
 
Je suis la concierge chez moi, trésor
Je ne te laisserai pas entrer,
Ni pour l'amour, ni pour l'argent
Ma maison, ma joie
Je suis vérouillée et barricadée
Et je ne te laisserai pas entrer
 
(Sortez de chez moi)
Aucun pied étranger
Ne piétinera mon intimité
Je lave les vitres
Je nettoies les taches
 
Femme, laisse-moi entrer !
Ramène-moi les souvenirs !
Femme, laisse-moi entrer !
Laisse-moi pénétrer les Mauvais Rêves !
Je ne te ferai pas entrer
Ne ramène pas les rêveries
Je me transforme en oiseau
Et me transporte plus loin que le mot n'est entendu
Femme, laisse-moi entrer !
Je deviens le vent
Je te souffle un baiser froid
Plus fort que ne frappe la chanson
Je ne te ferai pas entrer
Je fais face au vent
Je me transforme en Mule
 
« Hi Han ! »
« Hi Han ! »
 
 
 
(1) « They come with their weather hanging around them ». Le terme « weather » signifie « climat, météo ». Dans le contexte, ce mot renvoie aux divers « climats » d'une vie, ses aléas, ses hauts et ses bas..
 
 
 
 
Bookmark and Share
 
 
 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 







 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site