Traductions2chansons.fr


Bookmark and Share


TITRES
Moribund the Burgermeister Solsbury Hill Modern Love
Excuse Me Humdrum Slowburn Waiting For the Big One
Down the Dolce Vita Here Comes the Flood
 
MORIBUND THE BURGERMEISTER
Moribond, Le Burgermeister
(1-Allusion à une maladie grave, endémique au Moyen-Age,
qui affecte les neurones et provoque des convulsions 
-2- Terme allemand qui signifie " Maire".
Ainsi, "Burgermeister" peut avoir les deux sens dans le texte :
allégorie du Maire, homme de loi, assimilé à une épidémie 
qui trouble l'ordre public
)

Survint le chaos sur la place du marché
Je ne sais quoi, je ne sais pourquoi, mais quelque chose cloche là-bas
Leurs corps se tordent et tournent de mille façons
Les yeux roulent encore et encore dans un regard lointoin
Ah, regarde cette foule !

D'aucuns s'envolent dans les airs - en disant
"nous nous noyons dans un torrent de sang"
D'autres tombent à genoux, ont vu un sauveur sortir de la boue

Oh, Mère, ça me dévore l'âme,
Détruisant la loi et l'ordre, je ne vais plus rien contrôler
Que puis-je faire pour arrêter cette peste qui se répand à vue d'oeil
Rien qu'un coup d'oeil, et puis un frisson,
Puis ils frissonnent jusqu'aux os
Ah regarde-les partir !

Bunderschaft,devenez-vous stupide ?
Mieux vaut condamner les fondations du château
Voici Moribond, le Burgermeister,
Je vais mettre ce monstre à terre,
Quelqu'un a envoyé l'élément subversif
Je vais le chasser de la ville
Nul ne dira de quoi il s'agit

Mais je le découvrirai
Je le découvrirai
Je le découvrirai

Cette chose est outrageante, je vous le dis honnêtement
Elle est vraiment contagieuse, ce doit être l'oeuvre du diable
Vous feriez mieux de partir maintenant, de rassembler les joueurs de flûtes
Et de leur dire de jouer
Il semble que la musique les apaise, il n'y a pas d'autre solution
Ah, ferme les portes !

Nous avons testé des potions et des poupées de cire,
Mais aucun de nous n'a pu trouver de remède
Mère, s'il te plaît, est-ce simplement une maladie
Qui les a fait briser toutes mes lois ?
Voies si tu peux en déconnecter l'effet et je m'occuperai de la cause
Nul ne dira de quoi il s'agit
Mais je le découvrirai
Je le découvrirai
Je le découvrirai
Mère, tu connais ton fils
Quand je dis que je le découvrirai, je le découvrirai
Seront-ils désolés ?
Je m'assurerai qu'ils le soient


SOLSBURY HILL
Solsbury Hill (la colline de Solsbury, dans le Somerset, en Angleterre)

En escaladant la colline de Solsbury, je voyais la lumière de la ville
Le vent soufflait, le temps restait immobile
Un aigle surgit de la nuit, c'était quelque chose, à observer !
A proximité, j'entendis une voix
Je restais là, chacun de mes nerfs en tension
Je devais écouter, je n'avais pas le choix
Je ne pouvais croire ce que j'entendais
Je ne devais me fier qu'à mon imagination
Mon coeur faisait boum, boum, boum,
"Fils !" disait-il, "rassemble tes affaires, je suis venu te ramener à la maison".

A garder le silence, je me résignai
Mes amis penseront que j'étais cinglé de transformer l'eau en vin
Les portes ouvertes seront bientôt fermées
Alors je errais de jour en jour, tandis que ma vie se trouvait dans une ornière
Jusqu'à ce que je pense à ce que j'avais dit
Quelle connection devrais-je couper ?
Je me sentais faire partie du paysage, je m'éloignai de la machinerie
Mon coeur faisait boum, boum, boum,
"Eh" ! disait-il, ;"rassemble tes affaires, je suis venu te ramener à la maison"

Quand l'illusion tisse sa toile
Je ne suis jamais là où je le souhaite
Et la liberté, elle fait une pirouette (terme en français dans le texte)
Quand je pense que je suis libre, observé par des silhouettes vides
Qui ferment leurs yeux mais peuvent toujours voir
Nul ne leur a appris l'é;tiquette (terme "etiquette" en français dans le texte)
Je montrerai un autre moi
Aujourd'hui je n'ai nul besoin d'un remplaçant
Je leur dirai ce que signifie le sourire sur mon visage
Mon coeur faisait boum, boum, boum
"Eh !" disait-il, "tu peux garder mes affaires, *
Ils sont venus pour me ramener chez moi"



MODERN LOVE
Amour moderne

Eh, je me sens si sale, tu paraîs si propre
Tout ce que tu peux offrir, c'est un cycle de ta machine à laver
Je prends l'avion pour Rome, rejoindre ma prima bella
Elle m'a laissé sous la pluie avec un parapluie repliable
Aah, la douleur !
L'amour moderne peut être une épreuve

Je croyais vraiment que ma Venus était intacte dans sa coquille
Mais les perles, les perles dans son huître étaient aussi poisseuses que l'enfer
Pour Lady Godiva j'arrivais incognito
Son chauffeur avait volé son aimant marqué au fer rouge
Aah, la douleur !
L'amour moderne peut être une épreuve

Je ne sais pas pourquoi ils m'ont laissé en plan pour poursuivre les recherches
Ca me conduit droit dans le mur
Dommage, quand je suis trop passionné
Le romantisme est démodé
Je suis incapable de gérer l'amour moderne

Eh, je vénère Diane au clair de lune
Quand je sors ma flûte, elle crie au diapason
A Paris, mon coeur coule quand je voie ma Mona Lisa
Elle m'adresse un clin d'oeil, puis elle me glace
Aah, la douleur !
L'amour moderne peut être une épreuve


EXCUSE ME
Excuse-moi

Excuse-moi,
Tu me dépouilles de ma joie de vie
(expression "joie de vie" en français dans le texte)
As repris ces belles années
Je veux être seul

Excuse-moi
je ne suis plus l'homme que j'étais
Quelqu'un d'autre s'y est glissé
je veux être seul

Excuse-moi, s'il te plaît
Je cherche les Anges Perdus (dans le texte "Lost Angeles")
Réabsorbant le péché
Je veux être seul, je veux être seul,
Je veux être seul, je veux être seul

Tu as récupéré l'argent, c'est bien
Qui a besoin d'une Cadillac de toutes façons ?
J'ai le remède,  te fais voir la lumière
Appelle-moi en Alaska si tout s'arrange

Excuse-moi, s'il te plaît
Tu perdures dans mes souvenirs
Tu dérobes à nouveau les souvenirs
Je veux être seul, je veux être seul,
Je veux être seul, je veux être seul
Je veux être seul

Tu as récupéré l'argent, c'est bien
Qui a besoin d'une Cadillac de toutes façons ?
J'ai le remède,  te fais voir la lumière
Appelle-moi en Alaska si tout s'arrange


HUMDRUM
Train-train (routine)

J'ai vu l'homme à l'aéroport J.F.K.
Il a pris ton billet hier
Dans le train-train, dans le train-train

Je roule en tandem au hasard
Les choses ne se déroulent pas comme je le prévoyais
Dans le train-train, dans le train-train

Eh, Valentine, veux-tu que je te supplie ?
Tu m'as cuisininé, je suis un oeuf dur
Dans le train-train, dans le train-train

L'esprit vide, je trouve que c'est dur de faire face
Ecoute mon coeur, pas besoin de stéthoscope

Il me semble que la télévision
Vient me tailler une profonde incision
Dans le train-train, dans le train-train
L'esprit vide, je trouve que c'est dur de faire face
Ecoute mon coeur, pas besoin de stéthoscope

De la femme, naît l'homme
Qui passe le restant de sa vie à revenir quand il peut
Comme une révérence, telle une colombe, en bas, puis en haut,
Du trou noir, surgit le tétard, l'âme sombre
Dans le charbon elle brûle, elle brûle

Tandis que je me dirigeais dans le soleil
Je n'osais regarder le chemin parcouru
Perdu parmi les échos des choses absentes
Regardant le son qui façonne des formes dans l'air ambiant
De l'étoile blanche surgit la voiture étincelante
Ma petite amibe, ma petite liebe Schon


SLOWBURN
Douce chaleur

Nous sommes les acteurs de personnages de la tour de Babel
Etourdis, à peine capables de nous consumer
Assis à califourchon sur le haut cable métallique
C'est dur de tenir en équilibre, un peu instable

A travers des yeux brisés et des lentilles de contact
Je t'ai regardé dessiner tes tensions futures
J'ai vu les baisers d'une flamme sortir de tes lèvres
Tu es revenu me raconter ton Apocalypse

Mais, comprends-moi bien, je serai fort
Quand la douce chaleur du crépuscule se répandra
Tu dois rester la nuit, je dois croire que ce serait possible

Nous avons essayé une poignée de projets de lois et une tête pleine de pilules 
Nous avons essayé de faire des films d'un album de photos
Les mots tombaient comme de la grêle, rebondissant à nos pieds,
Recouvrant nos sensations d'un drap gelé

Une occasion de bouger, je prends un cliché
J'ai froid - tu as chaud
Nous regardons dehors, couchés éveillés
Voyons les oiseaux qui brisent la surface sur un lac silencieux
Mais, comprends-moi bien, je serai fort
De retour sur l'île d'Avalon

Mais, comprends-moi bien, je serai fort
Quand la douce chaleur du crépuscule se répandra
Tu dois rester la nuit, je dois croire que ce serait possible

N'essaie pas de faciliter les choses, elles te rappeleront àl'ordre
Chérie, nous devons nous fier à quelque chose
Nous détruisons nos cieux
Détruisons, détruisons nos cieux
Détruisons nos ....


WAITING FOR THE BIG ONE
Attendre le grand jour

Tout le vin est bu, et moi avec (sous-entendu, "je suis saôul")
Ici, avec la populace, ne me demande pas pourquoi
Nous célébrons, anticipons, la fin de l'année
Tout le monde vient, tout le monde ici
- Enfin.... plus ou moins
Certains, déjà, dans la confusion
Je suppose qu'ils attendent le grand jour

Je me demande pourquoi j'ai froid
Comment puis-je faire cesser cela ?
Je n'avais pas d'argent, pas de voiture
Je prie pour que la neige se dissipe, pour être malade, si elle s'installe
Car je suis mon instinct et les pétales de rose séchées
- Comme dit l'homme,
J'espère vraiment que Moïse connaissait ses roses
Sinon, nous attendrons tous le grand jour

Autrefois, j'étais une créance pour ma carte de crédit
Je dépensais ce que je n'avais pas, ce n'était pas difficile
Aucune foi dans le jugement, aucune foi en l'argent
Un jour je me retrouverai telle une abeille trouvant du miel
Mais, en attendant, je passe du bon temps
A attendre le grand jour

Un de trop - quand l'égo part, je pars aussi
A la recherche de la vérité
Qui ne vient pas de mes actes
De mon visage, aucune véritable communication ne bouge
Je commence à penser, ouais, je ne suis pas à ma place
Je n'irai pas très loin, je veux trouver le sommeil
Pour être prêt pour le grand jour
Pour être prêt pour le grand jour


DOWN THE DOLCE VITA
A deux pas de la Dolce Vita

"Eh ! Mac, je te vois à deux pas de la Dolce Vita"
"Reviens, nous n'avons pas le temps
Car j'entends que nous expédions les héros
Quand l'année défile, ils sont loin de la baie
Essayant de trouver un moyen de lui donner vie"

"Au revoir", dirent quatre hommes à leur famille
"Soyez forts, jusqu'à notre retour
Et sinon, prenez soin de tous les enfants
Pendant ce temps, vous n'avez qu'à espérer et prier
Nous allons trouver un moyen de lui donner vie"

"Vous êtes fous les gars !"

Ils crient, et nous quittons le port
Dans le doute, ils se la jouent mystérieux
Et la mer fustige un accueil
Si l'enfer survient nous serons une proie facile,
Essayant de trouver un moyen de lui donner vie

"Vous êtes fous les gars !"

La main du capitaine saluait pour que les gars restent en place
Il dit, "Regardez au-delà des apparences"
(littéralement, "regardez derrière votre visage")
Ils étaient tous autour, recouverts, à chaque recoin
En attendant que retentissent les douze coups de minuit.

"Hors de porttée de vue", dit Aaron en sanglotant à travers ses lunettes
"Ne vous battez  pas", déclara le sourire de Groham
Pendant tout ce temps, sa main se trouvait sur mon épaule
J'avais peur d'être une proie facile,
En essayant de trouver un moyen de lui donner vie
Je ne serai pas une proie facile
Je dois trouver un moyen de lui donner vie.




HERE COMES THE FLOOD
Voici le déluge

Quand la nuit montre les signaux qui émergent sur les radios
Ils oscillent tels des avertissements précoces
Une étoile de mer échouée n'a pas d'endroit où se cacher
Toujours en attente de la grande marée de Pâques
Il n'y a aucun repère, nous ne pouvons même pas choisir une direction

J'ai pris l'ancien chemin
L'épaule creuse, à travers les flots
Sur les hautes falaises
Nous vieillissions, fils et filles
Le monde de jade sous-marin prospérait
Des vagues d'acier projetaient du métal vers le ciel
Et tandis que s'enfonçaient les ongles dans le nuage, la pluie était chaude
Et inondait la foule

Lord, voici le déluge
Nous allons dire au revoir à la chair et au sang
Si les mers redeviennent silencieuses
En quelque sorte, toujours en vie
Ce sera de celles qui ont offert leur île pour survivre
Buvez, rêveurs, vous vous desséchez

Quand appelle le déluge
Tu n'as pas de foyer, tu n'as pas de murs
Dans le coup de tonnerre
Tu représentes des milliers d'esprits, au sein d'un éclair
N'aies pas peur de pleurer sur ce que tu voies
Les acteurs partis, il n'y a plus que toi et moi
Et si nous nous brisons avant l'aube, ils consumeront
Ce que nous étions

Lord, voici le déluge
Nous allons dire au revoir à la chair et au sang
Si les mers redeviennent silencieuses
En quelque sorte, toujours en vie
Ce sera de celles qui ont offert leur île pour survivre
Buvez, rêveurs, vous vous desséchez
Lord, voici le déluge
Nous allons dire au revoir à la chair et au sang
Si les mers redeviennent silencieuses
En quelque sorte, toujours en vie
Buvez, rêveurs, vous vous desséchez
Buvez, rêveurs, vous vous desséchez


Il existe un mot en allemand qui s'écrit Bruderschaft, et qui signifie "Frère"

Peter  Gabriel joue sur les similitudes de sonorités dans son texte original  "As a bow so a dove, as below so above" Impossible à traduire en français.

Dans le texte original, Peter Gabriel joue sur les  sonorités "when ego i go too" = littéralement "quand l'égo je pars  aussi" ou bien "quand il part, je pars aussi" (= when he goes... dans le texte)



TITRES
Moribund the Burgermeister Solsbury Hill Modern Love
Excuse Me Humdrum Slowburn Waiting For the Big One
Down the Dolce Vita Here Comes the Flood



Bookmark and Share





Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site