Traductions2chansons.fr
 

Bookmark and Share

 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com


Les titres

 

Crucify Girl Silent All These Years Precious Things Winter Happy Phantom China Leather Mother Tear In Your Hand Me And A Gun Little Earthquakes


 
 
CRUCIFY
Crucifier
 
Chaque doigt de cette pièce pointe vers moi
Je veux leur cracher à la figure
Mais j'ai peur des conséquences de cet acte.
J'ai comme une boule à l'estomac
J'ai comme un désert dans la bouche
Des silhouettes que mon courage choisirait de vendre à présent

Je cherche un sauveur dans ces draps sales,
Je cherche un sauveur sous ces draps sales
Je lève mes mains
J'enfonce un autre clou
Dans ce dont Dieu a besoin : d'une victime de plus

 
Pourquoi tous les jours on se sacrifie ?
Moi-même, je me crucifie
Tout ce que je fais n'est jamais assez bien pour toi
Moi-même, je me sacrifie tous les jours
Et mon coeur est malade d'être enchaîné

J'ai été battue pour un chien qui quémandait de l'amour
Je dois avoir mon lot de souffrances
Pour pouvoir porter ma croix
Je connais un chat/un type qui s'appelle Pâques, me dit-il
Tu apprendras que tu n'es qu'une cage vide, petite
Si tu tues l'oiseau

Je cherche un sauveur dans ces draps sales
Cherche un sauveur sous ces draps sales
Je lève mes mains,
Y enfonce un autre clou

Je me sens assez coupable de commencer ma propre religion
Je t'en prie, sois-là
Sauve-moi
Je pleure …..........

 
GIRL
Fille

Des ténèbres, elle appelle
Et dans l'obscurité, elle trouve un passage,
Trouve un passage ...
Et dans les ténèbres, elle rampe
En étreignant sa photo fanée,
Mon portrait sous son pouce
Porteur d' un message pour mon coeur
Porteur d'un message pour mon coeur
Elle est la fille de n'importe qui
Peut-être qu'un jour elle s'appartiendra.

 
Elle est la fille de tout le monde  
Et ils se tiennent sur le pas de la porte,
Et rient quand les violons se gorgent d'eau.
Les cris provenant des campanules

Elle ne peut les éloigner.
Je n'ai pas dix-sept ans, mais je me suis fait des coupures aux genoux
En tombant, tandis que l'hiver emporte un cerisier de plus.


Elle est la fille de tout le monde
Peut-être qu'un jour elle s'appartiendra
La fille de tout  le monde.

Des rivières rugissantes tissent des limites si ténues,
Des rêves de cochons qui volent,
De bleu trouble,
Et les pharmacies si sauves dans leurs manteaux,
Dans leurs actions,
Ils étouffent nos coeurs.
Un oreiller sur mes points.

Un jour peut-être, un jour
Un jour, elle s'appartiendra

Et  dans la brume, là-bas, elle s'en va
Et des châteaux s'embrasent dans mon coeur
Et en tournant je me cramponne
Et je vais travailler chaque matin
Me demandant pourquoi « Reste assise et sois sage»
Et deviens tout ce qu'ils t'ont appris
Les blancs manteaux entrent dans sa chambre
Et j'appelle mon bébé, appelle mon bébé, appelle mon bébé
Appelle.....
Elle est bien la fille de tous les autres
Peut-être un jour elle s'appartiendra
La fille de tous les autres ....
 

SILENT ALL THESE YEARS
Toutes ces années, silencieuse

 
Excuse-moi, mais....puis-je être toi pendant un moment ?
Mon chien ne mordra pas si tu restes gentiment assis
L'antichrist dans la cuisine me hurle encore après
Oui, ça, je peux l'entendre !

Sauvée par le camion-poubelle
J'ai quelque chose à dire, tu sais, mais rien ne sort
Oui, je sais ce que tu penses de moi
Tu ne la fermes jamais
Je l'entends ...
Mais si j'étais une sirène portant ses jeans  

Avec son propre nom écrit dessus ?
Mais je m'en moque
Car, parfois, je le disais
Parfois j'entends ma voix
Elle est bien là ...
Silencieuse ... depuis tant d'années

Tu as donc trouvé une fille qui a de vraies pensées profondes
Qu'y-a-t-il d'étonnant avec les vraies pensées profondes ?
Tu ferais mieux de prier pour que bientôt je saigne
Et cette pensée, comment la voies-tu ?
Mon cri s'est perdu dans un gobelet de papier
Tu penses qu'il existe un paradis où les cris se perdent
J'ai 25 dollars et un cent
Crois-tu que cela suffira
Pour nous mener là-bas ...

Mais si j'étais une sirène portant ses jeans 

Avec son propre nom écrit dessus ?
Mais je m'en moque
Car, parfois, je le disais
Parfois j'entends ma voix

Elle est bien là ...
Silencieuse ... depuis tant d'années


Les années passent, vais-je attendre encore longtemps qu'on me comprenne ?
Les années passent, si je me dénude de ma beauté ... ?
Et les nuages orange pleuvent sur ma tête
Les années passent, vais-je m'étouffer de mes larmes ?
Jusqu'à épuisement
Une victime de plus, tu sais
Nous sommes trop laxistes..........

J'aime bien notre manière de communiquer
Tes yeux se focalisent sur la forme amusante de mes lèvres
Ecoutons ce que tu penses de moi à présent
Mais, bébé, ne lève pas les yeux au ciel
Le ciel est en train de tomber
Ta mère s'exhibe avec cette vilaine robe
C'est à toi maintenant d'être là où je suis
Tout les gens qui te regardent ici me prennent la main
Je les entends.........

Mais si j'étais une sirène portant ses jeans 
Avec son propre nom écrit dessus ?
Mais, je m'en moque
Car parfois je le disais
Parfois j'entends ma voix

Elle est bien là ...
Silencieuse ... depuis tant d'années
 

PRECIOUS THINGS
De précieuses choses

Malgré ma corse effrénée,
Jai été bloquée ici.
Oui, mes loyautés se sont foulées
Comme ma cheville, au septième étage
En courant après Billy
En courant après la pluie

Ces précieuses choses, laissons-les saigner
Laissons-les tout purifier
Ces précieuses choses
Laissons-les briser leur étreinte sur moi

Il dit que tu es vraiment une vilaine fille
Mais j'aime bien ta façon de jouer
Et je suis morte
Mais je l'ai remercié
Trouves-tu cela malsain ?
De s'accrocher à son image
En s'habillant tous les jours

Je veux écraser les visages
De ces beaux garçons
Ces garçons chrétiens
Alors tu peux bien fabriquer du sperme
Cela ne fais pas de toi un Jésus


Ces précieuses choses, laissons-les saigner
Laissons-les tout purifier
Ces précieuses choses
Laissons-les briser leur étreinte sur moi

Je me souviens, en effet,
Dans ma robe de soirée couleur pêche
Personne n'osait,
Personne ne se souciait de me dire
Où les jolies filles ressemblent à ces demi-dieux
Avec leurs ongles de vingt centimètres
Et leurs petites culottes fascistes
Repliées à l'intérieur du coeur de chaque jolie fille
 
WINTER
Hiver

La neige peut bien attendre, j'ai oublié mes mitaines
Je me mouche, j'enfile mes nouvelles bottes 
Je ressens une douce chaleur dans mon coeur
Quand je pense à l'hiver
Je glisse ma main dans le gant de mon  père
Je m'enfuis quand les congères se creusent
La Belle au Bois Dormant me fait un croche-pieds
D'un froncement de sourcils
J'entends une voix : « tu dois apprendre à te tenir debout toute seule
Car je ne serais pas toujours là »


Il me dit :
Quand te décideras-tu ?
Quand vas-tu t'aimer autant que je t'aime ?
Quand te décideras-tu ?
Car les choses vont si vite changer
Tous les  chevaux 
blancs sont encore couchés
Je te dis que je te veux toujours près de moi
Tu dis que les choses changent, mon adoré(e)


Les garçons se découvrent quand la neige fond
Les fleurs luttent pour le soleil
Les années passent, et je suis toujours là, à attendre
A me flétrir, à l'emplacement d'un ancien bonhomme de neige

Miroir, miroir
Où est le palais de cristal ?
Mais je ne vois que moi qui patine autour de la vérité
Qui suis-je ?
Mais je sais, papa, que la glace devient glissante

Les cheveux sont gris et les feux sont brûlants
Tant de rêves sur l'étagère
Tu dis " je voulais que tu sois fière de moi"
Moi-même, c'est toujours ce que j'ai voulu


Il dit :
Quand te décideras-tu ?
Quand vas-tu t'aimer autant que je t'aime ?
Quand te décideras-tu ?
Car les choses vont si vite changer
Tous les blancs chevaux sont partis
Je te dis que je te veux toujours près de moi
Tu dis que les choses changent, mon adorée

 

Retour titres album


HAPPY PHANTOM

Joyeux fantôme


Et si je meurs aujourd'hui
Je serai le fantôme joyeux
Je poursuivrai les nonnes jusque dans la cour
Je courrai nue dans les rues sans mon masque
Et je n'aurai jamais besoin de parapluies sous la pluie

Chaque jour, je me réveillerai dans les champs de fraises
Et les atrocités de l'école, je pourrai les pardonner
Le fantôme joyeux n'a pas le droit de blasphémer
Ooh l'heure se rapproche
Ooh ooh l'heure d'être un fantôme
Ooh ooh chaque jour on s'en rapproche

Le soleil s'obscurcit, allons-nous payer
Pour ce que nous avons été ?
Alors si je meurs aujourd'hui
Je serai le fantôme joyeux
Et j'irai porter mes horreurs comme une parure
Elles seront mon sésame pour l'opéra universel
Là, Judy Garland prend Bouddha par la main
Et ici, ces sept petits nains se mettent à danser
Il paraît que Confucius fait ses mots croisés avec un crayon
Je demeure un ange pour une fille qui déteste pêcher

Ooh l'heure se rapproche
Ooh ooh l'heure d'être un fantôme
Ooh ooh chaque jour on s'en rapproche
Le soleil s'obscurcit, allons-nous payer
Pour ce que nous avons été ?
Ou te verrais-je, mon cher, et espère pouvoir revenir
Tu as trouvé une fille que tu pourras aimer encore vraiment
Pourras-tu encore m'appeler quand elle s'endormira
Ou bien oublierons-nous bientôt les choses que nous ne pouvons voir... ?
 

CHINA
 Chine

Chine ...
En route vers New-York
Je sens la distance qui se rapproche
Tu es tout près de moi
Mais j'ai besoin d'un avion
Je sens la distance quand tu respires ...
Parfois, je pense que tu as que je te touche
Comment le pourrais-je ?
Quand tu bâtis cette grande muraille autour de toi

Dans tes yeux
Je vois un avenir ensemble
Tu te contentes de regarder au loin
La Chine décore notre table
C'est drôle, on ne voit presque plus les fissures.

Verse le vin mon amour
Tu dis que nous allons prendre des vacances
Mais nous ne sommes jamais d'accord sur la destination


Parfois, je pense que tu as que je te touche
Comment le pourrais-je ?
Quand tu bâtis cette grande muraille autour de toi
Dans tes yeux
Je vois un avenir ensemble
Tu te contentes de regarder au loin

Chine ...
En route vers New-York
Peut-être es-tu perdu au Mexique
Tu es tout près de moi
Je pense que tu m'entends
C'est drôle comme la distance fait grandir
Je sens la distance
Je sens la distance ….. se rapprocher

Retour titres album

LEATHER
Le cuir
 
 

Regarde, je suis nue devant toi
Tu ne veux rien d'autre que mon sexe ?
Je peux hurler aussi fort que la dernière fois    
Mais je ne peux plaider l'innocence

Oh, mon Dieu, serait-ce la météo ?
Oh, mon Dieu, pourquoi suis-je ici,
Si l'amour n'est pas éternel ?
Mais ce n'est pas la météo ...

Donne-moi mon cuir
Je ne pouvais prétendre que tu m'aimais
La nuit perdrait tout sens de la peur
Mais pourquoi ai-je besoin que tu m'aimes ?                      
Quand tu ne peux  pas posséder ce que je possède, mon amour

Oh, mon Dieu, serait-ce la météo ?
Oh, mon Dieu, pourquoi suis-je ici,
Si l'amour n'est pas éternel ?

Mais ce n'est pas la météo ...

Donne-moi mon cuir
J'ai failli survoler un ange
Il avait un beau cigare, gros et gras
« Dans un sens », dit-il,
« Tu es seule ici, alors, si tu sautes,
mieux vaut sauter loin.... »

 



MOTHER
Mère

Sort sort sort sort du nid à présent, il en est temps
Sort sort sort à présent, fille de cirque, sans filet
Ici et maintenant, ne pleure pas
Tu t'es désignée pour cette mission
Mets tes rubans sous ton casque, sois un bon soldat
D'abord mon pied gauche, puis le droit, l'un après l'autre,
Des collants qui courent dans le froid


Mère, la voiture est là, quelqu'un a laissé les lumières allumées
Une limousine verte pour la fille rousse qui danse, qui danse
Et quand je danse pour lui, on laisse la lumière allumée
Juste au cas où j'aimerais cette danse
Je me souviens d'où je viens ...

J'ai marché dans ton rêve, et à présent
J'ai oublié comment rêver mon propre songe

Tu es l'intelligence même
Ne sont-ils pas pour toi de jeunes mariées voilées ?
Nous t'avons révélé tous nos secrets, tous, sauf un
Alors n'essaie même pas, le téléphone a été coupé
Perlant de sang, et de temps qui passe, et de ton conseil
Empoisonne-moi contre la lune
Je m'enfuis dans ta fuite, dans notre course effrayée, préférée
Elle traverse le ciel et mon coeur, et je croise les jambes

Oh, mon Dieu, d
'abord mon pied gauche, puis le droit, l'un après l'autre
Des miettes de pain perdues sous la neige....

Retour titres album
 

TEAR IN YOUR HAND
Une larme dans ta main

Le monde entier à présent s'est arrêté
Tu dis que tu ne veux plus que nous restions ensemble
Laisse moi prendre une grande bouffée d'air chéri
Si tu as besoin de moi,
Moi et Neil passeront du temps avec le royaume du rêve
Neil dit "Salut" de toutes façons je ne peux pas croire que tu me quittes
Car moi et Charles Manson aimons la même crème glacée
Je pense que c'est cette fille-là, et je crois
Qu'il existe des morceaux de moi que tu n'as encore jamais vus
Peut-être est-elle des morceaux de moi que tu n'as jamais vus distinctement


Le monde entier est tel que je suis
Le noir du plus noir des océans, et cette larme dans ta main
Le monde entier est suspendu... suspendu... suspendu  pour moi chéri
Tu ne sais pas le pouvoir que tu détiends avec cette larme dans ta main,
Larme dans ta main ...


Sans doute ne suis-je pas habituée aux peut-être,
En déboulant dans une chambre froide,
En me tailladant les mains chaque fois que je te touche
Peut-être, peut-être est-il temps de dire au revoir à présent ?

Temps de dire au revoir à présent ...

Pars avec la lune , je te connais, je te connais bien
Bien mieux qu'auparavant
Quand la brume emplissait mon esprit  
Dans la confusion des pourquoi, des impossibles, c'est ce que tu dis,
Et j'affirme que tu sais
Que tu es rempli de souhaits et de  tes "ma chérie, ma chérie, ma chérie, mes chéries",
Je te dis
qu'il existe des morceaux de moi que tu n'as encore jamais vus
Peut-être est-elle des morceaux de moi que tu n'as jamais vus distinctement
 
Moi et un flingue

5 heures du matin, un vendredi matin
La nuit dernière, je n'ai pas dormi
Je suis toujours éveillée, au volant de ma voiture
Je ne peux pas rentrer chez moi, c'est évident
Alors je dois déménager, car bientôt ils sauront où j'habite
Et je veux vivre,
Je prends un bidon rempli d'essence et quelques provisions

C'était moi, et un flingue, et un homme couché sur moi, 
Et je priais en chantant pendant qu'il dégrafait son pantalon 

Moi et un flingue, et un homme couché sur moi,
Mais je n'ai jamais vu les Barbades, et je dois
m'en sortir
Oui c'est vrai, je portais un truc rouge sexy
Mais cela signifie-t-il que je dois écarter les cuisses pour toi,
Tes amis, ton père, Monsieur Ed ?

Et je sais ce que cela signifie, moi et Jésus, il y a longtemps,
Suspendu, il disait  "c'est ton choix chérie, souviens-toi,
Je ne pense pas que tu seras revenue dans 3 jours, alors réfléchis-bien"
Dis-moi ce qui est bien, est-ce mon droit d'être sur le ventre
De Fred's Seville ?

Et connais-tu la Caroline, où les biscuits sont suaves et sucrés ?
C'est le genre de choses qu ite traversent l'esprit
Quand tu as un homme couché sur toi
Et que tu es projetée sur le ventre,
Ce n'est pas une Cadillac courante .
 
Des petits séismes

Un oiseau jaune en plein vol est atteint d'une balle dans l'aile,
Bonne année pour les chasseurs et les fêtes de Noël !,
Et je hais, et je hais, et je hais, et je hais,
La musique des ascenseurs, la manière dont nous combattons,
La manière dont je suis abandonnée ici, silencieuse

Oh, ces petits séismes, nous y revoilà
Ooh, ooh, ces petits séismes, qui ont vite fait de nous mettre en pièces.

Nous dansions sur des tombes, avec des vampires, jusqu'à l'aube,
Nous rions à la face des rois, sans jamais craindre d'être mis sur le bûcher

Et je hais, et je hais, et je hais la désintégration qui nous regarde nous fâner,
Des roses noires ailées qui, en toute impunité, changent de couleur
Je ne peux t'atteindre, je ne peux t'atteindre
Donne-moi la vie, donne-moi la douleur, redonne-moi à moi...........

 

Bookmark and Share
 
 
 
 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
 
 
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site