Traductions2chansons.fr
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
 
Les titres
 
 

 
CHANGES
Des changements

 
Je ne sais toujours pas ce que j'attendais
Et ma vie défilait,
Un million de rues sans issues.
Chaque fois que je croyais avoir réussi,
On aurait dit que le goût
N'en était pas si doux.
Alors je me suis retourné pour me faire face,
Mais je n'ai jamais pu entrevoir
La façon dont les autres voient l'imposteur
Je suis beaucoup trop pressé pour passer cet examen.

 
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-ch-ch-changements
Je ne veux pas être plus riche
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-changements
Je dois juste être différent.
Le temps peut me changer
Mais je ne peux pas tracer le temps.

 
Je regarde les vagues changer de taille
Mais sans jamais quitter le ruisseau
De la tiède impermanence et
Les jours flottent à travers mes yeux
Et pourtant les jours semblent se ressembler.
Et ces enfants sur lesquels tu craches,
Quand ils essaient de changer leur monde,
Sont immunisés contre tes consultations.
Ils sont plutôt conscients
De ce qu'ils traversent.

 
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-changements
Ne leur demande pas de grandir, pour ensuite se sentir largués (1)
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-changements
Où est passée ta honte ?
Tu nous as mouillé jusqu'au cou.
Le temps peut me changer
Mais je ne peux pas tracer le temps.

 
Etrange fascination, qui me fascine
Les changements prennent le rythme,
Je passe à travers.

 
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-changements
Oh, faites gaffe, vous, les rockers
Des ch-ch-ch-ch-changements
(Retourne-toi et fais face à l'étrange)
Des ch-ch-changements
Très bientôt vous serez
Un tout petit peu plus vieux.
Le temps peut me changer
Mais je ne peux pas tracer le temps.
C'est ce que j'ai dit, le temps peut me changer
Mais je ne peux pas tracer le temps.

 

 
  1. cette traduction n'est peut-être pas correcte
     

 
HEY ! YOU PRETTY THINGS
Eh, vous, jolies choses !

 
Réveille ta tête endormie
Habille-toi
Secoue ton lit.
Met une autre bûche dans le feu pour moi
J'ai préparé le petit déjeuner et le café.
Je regarde par la fenêtre et que vois-je ?
Une fissure dans le ciel,
Et une main qui m'attrape.
Tous les cauchemars sont arrivés aujourd’hui
Et on dirait qu'ils sont là pour rester.
Que nous arrive-il ?
Pas de place pour moi,
Pas de distractions pour toi .
Je songe à l'imminence d'un monde
Où les livres étaient trouvés par les Golden
Écrits dans la douleur, écrits dans la crainte et le respect
Par un homme qui se demandait
Pour quoi nous étions ici.
Tous les étrangers sont arrivés aujourd’hui
Et on dirait qu'ils sont là pour rester.

 
Oh, vous, jolies choses
Ne voyez-vous pas que vous rendez fous
vos papas et vos mamans ?
Laissez-moi vous faire comprendre
(une deuxième fois : laissez-moi vous le répéter)
Vous devez laisser place
A l'Homo Superior.

 

 
Regardez vos enfants
Regardez leurs visages dans les rayons dorés
Ne vous leurrez pas, ce sont les vôtres
Ils sont le début d'une nouvelle race.
La terre est une garce
Nous avons terminé les nouveaux.
Homo Sapiens a dépassé leur utilité
Tous les étrangers sont arrivés aujourd'hui
Et on dirait qu'ils sont là pour rester.

 
Oh, vous, jolies choses
Ne voyez-vous pas que vous rendez fous
vos papas et vos mamans ?
Laissez-moi vous faire comprendre
(une deuxième fois : laissez-moi vous le répéter)
Vous devez laisser place
A l'Homo Superior.

 

 
EIGHT LINE POEM
Poème de huit lignes

 
Le cactus plein de délicatesse, près de ta fenêtre
Surveille la prairie de ta chambre.
Le mobile tournoie jusqu'à se cogner.
Clara pose sa tête entre ses pattes
Ils ont ouvert des boutiques vers l'ouest
Tous les cactus trouveront-ils un foyer ?
Mais la clé de la ville
Se trouve dans le soleil qui épingle les branches jusqu'au ciel.

 

 

 
LIFE ON MARS ?
La vie sur Mars ?

 
C'est une petite affaire vraiment atroce
Pour la fille aux cheveux ternes
Mais sa mère lui hurle « Non ! »
Et son père lui a dit de partir.
Mais son ami reste introuvable
A présent elle marche à travers
Ses rêves qui ont sombré
Jusqu'au siège qui donne sur la vue la plus dégagée.
Et elle est accrochée à l'écran d'argent
Mais le film est d'un ennui mortel
Car elle l'a vécu au moins dix fois
Elle pourrait cracher aux yeux des imbéciles
Qui lui demandent de se concentrer.

 
Des marins qui se battent dans la salle de bal
Oh mec !
Regarde ces hommes des cavernes qui s'en vont
C'est le spectacle le plus effrayant
Jette un œil sur l'homme de loi
Qui s'acharne sur le mauvais gars
Oh mec ! Je me demande s'il saura jamais
Qu'il apparaît dans le spectacle le plus vendu
Y-a-t-il une vie sur Mars ?

 
Il est marqué sur le front torturé de l'Amérique
Que Mickey Mouse,
En grandissant, est devenu une vache.
A présent les travailleurs
Ont fait grève pour la gloire
Car Lennon est de nouveau à vendre.
Regarde les souris par hordes de millions
D'Ibiza à Norfolk Boards
« Rule Britania » est interdit
Pour ma mère, mon chien, et les clowns
Mais le film est d'un ennui mortel
Car je l'ai écrit
Au moins dix fois
Il est sur le point d'être réécrit
Pendant que je te demande de te concentrer.

 
Des marins qui se battent dans la salle de bal
Oh mec !
Regarde ces hommes des cavernes qui s'en vont
C'est le spectacle le plus effrayant
Jette un œil sur l'homme de loi
Qui s'acharne sur le mauvais gars
Oh mec ! Je me demande s'il saura jamais
Qu'il apparaît dans le spectacle le plus vendu
Y-a-t-il une vie sur Mars ?

 
Dring-dring-dring......
(Attention, le téléphone ...)

 

 
KOOKS
Cinglés

 
Demeureras-tu dans notre Histoire d'Amour ?
Si tu restes, tu n'as pas à t'inquiéter
Car nous croyons en toi.
Bientôt tu seras grand, alors saisis ta chance
Avec un couple de Cinglés
Suspendus à la romance.
Demeureras-tu dans notre Histoire d'Amour ?
Si tu restes, tu n'as pas à t'inquiéter
Car nous croyons en toi.
Bientôt tu seras grand, alors saisis ta chance
Avec un couple de Cinglés
Suspendus à la romance.

 
Nous t'avons acheté beaucoup de choses
Pour te garder au chaud et au sec
Et un drôle de vieux berceau sur lequel la peinture ne sèchera pas.
Je t'ai acheté une paire de chaussures
Une trompette dans laquelle tu peux souffler
Et un livre sur la bonne manière
De parler aux gens
Quand ils s'en prennent à toi.
Car si tu restes avec nous, tu vas toi aussi devenir un peu cinglé.

 
Demeureras-tu dans notre Histoire d'Amour ?
Si tu restes, tu n'as pas à t'inquiéter
Car nous croyons en toi.
Bientôt tu seras grand, alors saisis ta chance
Avec un couple de Cinglés
Suspendus à la romance.

 
Et si tu dois aller à l'école,
Souviens-toi de la façon dont ils ont démoli
Ce vieil imbécile.
Ne cherche pas des noises aux intimidateurs
Ou aux cadors.
Car je n'ai pas très envie de jouer au gendarme
Et à mettre des coups de poings aux papas des autres
Et si les devoirs de classe t'accablent,
Alors nous les jetterons au feu
Et prendrons la voiture pour aller en ville.

 
Demeureras-tu dans notre Histoire d'Amour ?
Si tu restes, tu n'as pas à t'inquiéter
Car nous croyons en toi.
Bientôt tu seras grand, alors saisis ta chance
Avec un couple de Cinglés
Suspendus à la romance ….............

 

 
QUICKSAND
Sables mouvants

 
Je suis proche de l'Aube Dorée
Absorbé dans l'uniforme de Crowley,
De l'imagerie.
Je vis dans un film muet
Qui dépeint le portrait
Du royaume sacré de Himmler,
De la réalité rêvée.
Je suis effrayé par le but final
Attiré vers le trou effiloché
Et je n'ai plus le pouvoir
Non, je n'ai plus le pouvoir.

 
Je suis le nom déformé
Aux yeux de Garbo
Preuve vivante des mensonges de Churchill.
Je suis la destinée
Je suis tiraillé entre la lumière et l'obscurité
Là où les autres voient leurs cibles,
Divine symétrie.
Devrais-je embrasser le croc du serpent
Ou bien annoncer à voix haute la Mort de l'Humanité ?
Je m'enlise dans les sables mouvants
De ma pensée
Et je n'ai plus le pouvoir
Et je n'ai plus le pouvoir.

Ne crois pas en toi
Ne trompe pas avec conviction
La connaissance vient
Avec la délivrance de la mort.

Je ne suis pas un prophète
Ni un homme de l'âge de pierre,
Juste un mortel,
Avec le potentiel d'un surhomme.
J'ai les pieds sur terre,
Je suis attaché à la logique
De l'Homo Sapien.
Je suis incapable de détacher mon regard
Du grand salut,
De cette foi de merde.
Si je n'explique pas ce que tu devrais déjà savoir
Tu peux tout me raconter sur le prochain Bardo.
Je m'enlise dans les sables mouvants
De ma pensée,
Et je n'ai plus le pouvoir.

 
Ne crois pas en toi
Ne trompe pas avec conviction
La connaissance vient
Avec la délivrance de la mort.


 

 
FILL YOUR HEART
Remplis ton coeur

 
Remplissez votre cœur d'amour à présent
Ne jouez pas le jeu du temps.
Les choses du passé
N'ont eu lieu que dans votre esprit,
Rien que dans votre esprit.
Oubliez votre esprit, et vous serez libres.
C'est écrit,
Libres, oui !
Et vous pouvez tout savoir, si vous le choisissez.
Souvenez-vous simplement que les amants ne perdent jamais
Car ils sont dépouvus de pensées impures,
Et de malveillantes pensées.
La bienveillance éclaire l'âme,
L'amour nettoie l'esprit
Et le libère.

 
Le bonheur existe bel et bien,
Les dragons ont saigné.
La bienveillance est partout
La peur, c'est juste dans votre tête,
Rien que dans votre tête.
Alors, oubliez votre tête,
Et vous serez libres
C'est écrit,
Oui, libres !
Et vous pouvez tout savoir, si vous le choisissez.
Souvenez-vous simplement que les amants ne perdent jamais
Car ils sont dépouvus de pensées impures
Et de malveillantes pensées.
La bienveillance éclaire l'âme
L'amour nettoie l'esprit
Et le libère !!

 

 
ANDY WARHOL
ANDY WARHOL

 
Il aime bien manipuler un peu le béton
Etre un cinéma debout
Habiller mes amis
Juste pour le spectacle.
Il les voit tels qu'ils sont vraiment
Il met un judas dans ma cervelle.
Deux nouveaux Pence pour essayer
J'aimerais bien être une galerie
Et te mettre en entier dans mon expo.

 
Andy Warhol est à mourir de rire
Je le suspends au mur
Andy Warhol, Ecran d'Argent
Je n'arrive pas du tout à les distinguer.
 
Andy qui marche, Andy fatigué
Andy fait un petit somme
Je l'attache une fois qu'il est profondément endormi.
Je l'envoie faire une agréable croisière.
Quand il se réveillera, en mer,
Certain qu'il pensera à nous deux
Il pensera à la peinture
Et il songera à la colle
Voilà une bien jolie chose ennuyeuse à faire.

 
Andy Warhol est à mourir de rire
Je le suspends au mur
Andy Warhol, Ecran d'Argent
Je n'arrive pas du tout à les distinguer.

 

 
SONG FOR BOB DYLAN
Chanson pour Bob Dylan

 
Oh, j'éentends ce Robert Zimmerman.
J'ai écrit une chanson pour toi
Sur un étrange jeune homme
Qu'on appelle Bob Dylan.
Avec sa voix sableuse et gluante,
Ses mots d'une vengeance pleine de vérité,
Peuvent nous clouer au sol
En ont provoqué quelques-uns,
Et effrayé tous les autres.

 
Ah, la voici,
La voici,
Et la revoilà,
Cette bonne vieille lady
Surgie du front d'un super cerveau
Elle mettra ce monde en pièces
Tant qu'elle viendra en amie.
Mais quelques chansons
Surgies de ton vieux carnet
Pourraient lui faire regagner son foyer.

 
Tu as donné ton cœur à chaque garçonnière
Au moins une image sur mon mur
Et tu t'es assis derrière des millions de paires d'yeux
Et tu leur as expliqué comment elles voyaient.
Puis nous avons perdu ton train de pensées
Les peintures sont toutes les tiennes
Quand les soucis s'accumulent
Il vaut mieux avoir peur
Ensemble, que seul.

 
Ah, la voici,
La voici,
Et la revoilà,
Cette bonne vieille lady
Surgie du front d'un super cerveau
Elle mettra ce monde en pièces
Tant qu'elle viendra en amie.
Mais quelques chansons
Surgies de ton vieux carnet
Pourraient lui faire regagner son foyer.

 
Alors j'écoute ce Robert Zimmeman
Même si je ne prétends pas l'avoir rencontré.
Demande à ton bon ami Dylan
Si un instant il a observé
La vieille rue.
Dis-lui que nous avons perdu ses poèmes,
Alors ils écrivent sur les murs
Redonne-nous notre unité,
Redonne-nous notre famille,
Tu es le réfugié de toutes les nations
Ne nous laisse pas avec leur bonne moralité.
Ah, la voici,
La voici,
Et la revoilà,
Cette bonne vieille lady
Surgie du front d'un super cerveau
Elle mettra ce monde en pièces
Tant qu'elle viendra en amie.
Mais quelques chansons
Surgies de ton vieux carnet
Pourraient lui faire regagner son foyer.

 

 
QUEEN BITCH
Salope de reine

 
Je me tiens debout, au onzième étage
Et je regarde les croisiéristes en bas.
Mon cœur est au sous-sol
Ma semaine est au plus bas.
Il est en bas, dans la rue
Et il s'efforce de tirer sœur Flo.

 
Car elle espère marquer des points
Je ne peux ainsi pas la voir
Le laisser partir
Et sortir de son cœur
Et sortir de son esprit.

 
Elle a l'air si chic avec ses habits de satin et toute sa camelote,
Avec sa redingote
Et son chapeau très rabada,
Oh, mon Dieu, j'aurais fait mieux !

 
C'est une ambassadrice à l'ancienne,
A la parole suave, aux jeux nocturnes
Et elle est connue dans les clubs les plus sombres,
Pour faire passer les dames devant elle.
Si elle dit qu'elle peut le faire,
Alors elle peut le faire,
Elle ne fait pas de fausses déclarations.
Mais c'est une Reine,
Et les reines sont telles
Que ton rire
Est aspiré dans leur cerveau.
Elle le fait marcher à présent
Et elle le met à terre.
Mais ça aurait pu être moi
Oui, ça aurait pu être moi
Pourquoi n'ai-je pas dit,
Pourquoi n'ai-je pas dit, non, non, non.

 
Elle a l'air si chic avec ses habits de satin et toute sa camelote,
Avec sa redingote
Et son chapeau très rabada,
Oh, mon Dieu, j'aurais fait mieux !

 
Alors je m'allonge un instant,
Et je regarde le mur de ma chambre d'hôtel
Oh, mon lit est si froid
Je n'ai pas l'impression d'être dans un lit.
Oui, je m'allonge un instant,
Et je regarde le mur de ma chambre d'hôtel
Mais lui est en bas, dans la rue,
Alors je lui jette ses deux sacs dans le couloir
Et j'appelle un taxi
Car je sens mon estomac tout petit
J'ai un goût dans la bouche,
Et qui n'a aucun goût.

 
Ca aurait pu être moi,
Oh, oui ! Ca aurait pu être moi
Pourquoi n'ai-je pas dit,
Pourquoi n'ai-je pas dit, non, non, non.

 
 

 
THE BEWLAY BROTHERS
Les frères Bewlay

 
Et ainsi, l'histoire continue.
Ils portaient les vêtements
Ils disaient les choses
De façon à la rendre improbable.

 
Le mensonge était gros comme une baleine, (1)
Comme il l'espéraient.
Et les Bienfaiteurs de Demain
Avaient les pieds dans la boue.
Et leurs têtes de fromage (1)
Étaient joliment tondues.
Et leurs positions, ils savaient l'acheter avec de la saccharine et de la confiance.
Et le monde était sourd
A nos latents scandales.

 
Soupirant, le tourbillon à travers les rues
Tel la croûte du soleil,
Les frères Bewlay
Dans nos ailes qui s'écorchent
Qui exhibent des dents de cuivre,
Immenses dans l'obscurité.
Oh, et nous sommes partis
Traînant avec vos petits hommes,
Nous étions si bouleversés
Par votre manque de conclusions.

 
J'étais la pierre et lui la cire
Il pouvait hurler,
En restant détendu, incroyable !
Et, de peur, les petits enfants nous fuyaient
Et notre conservation était vieille,
Et de la poussière coulait
Dans nos veines et voilà !
Minuit arrivait,
Derrière la porte de la cuisine
Comme le visage grimaçant
Sur le sol de la cathédrale.
Et le solide livre que nous avons écrit
N'a pu être découvert à ce jour.

 
Et vint le temps du harcèlement
Pour les garçons lunaires.
Les frères Bewlay,
Dos contre l'arche,
Dans le genre « le démon doit être ici »
Mais il ne peut pas le chanter.
Oh, et nous sommes partis,
Voyageurs vraiment tranquilles,
Nous étions si bouleversés
Vous pensiez que nous étions des imposteurs.

 
Maintenant l'habit est sur cintre,
Le ticket est mis en gage
Le Factor Max (2) qui le prouvait
Est désormais fondu
Et tissé sur le bord de mon oreiller.
A présent mon frère repose sur les pierres
Il pourrait être mort, ou pas
Ça pourrait être toi.

 
Il est camélien, comédien, corinthien et caricature
« Mettre à mal les promesses en l'air »
Les frères Bewlay
Dans le piètre et le mauvais.
Les frères Bewlay
Dans le béni et le froid.
C'est dans l'obscurité affamée
Que nous avons écorché notre marque
Oh, et nous sommes partis
Rois de l'Oubli,
Nous étions si bouleversés
Dans le pavillon de l'esprit emmitouflé.

 
Fais-moi une place et fais-moi cuire une tarte
Je meurs d'envie de moi-même Gravy/Je suis affamé de ma propre sauce
J'enlève mes chaussures, et je laisse la porte dévérouillée
Je dois m'esquiver
Juste pour la journée, eh !
Je t'en prie, vas-t-en, eh !

 
(1) (3) cette traduction n'est peut-être pas exacte
(2) allusion à la marque de cosmétiques Max Factor ?
 

Bookmark and Share

 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site