Traductions2chansons.fr
Album Go

 
La traduction en français de l'autobiographie de Pat Benatar, sortie en 2010 aux Etats-Unis, est sortie aux éditions Camion Blanc !!!

Pour vous la procurer, il vous suffit de vous transporter vers le lien suivant :




 
Une rockeuse engagée éditions Camion Blanc




Bookmark and Share 




 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 
Les titres
 
 
 
GO
Vas-t-en !
 
Tu dis que tu seras toujours là
Mais je sais que c'est faux.
Tu dis que tu m'aimes, tu le jures même
Mais je sais que c'est faux.
 
J'ai mieux à faire, tu sais,
Que de perdre mon temps avec toi
Pourquoi tu ne t'en vas pas ?
 
Tu dis que j'ai tout faux
Que tout a changé
Mais je sais où est ma place
Et elle est loin, loin d'ici.
 
Prend-toi en mains, bouge-toi,
Ne tourne pas en rond, va de l'avant.
Tout ce que tu pourras dire
Ne pourra pas me faire changer d'avis.
Il n'y a plus qu'une chose à faire,
Je suppose que tu devras partir.
 
Tu dis que tu es un autre homme
Mais tu sais que c'est faux
La vérité va te rendre libre,
Et moi aussi !
 
J'ai mieux à faire, tu sais,
Que de perdre mon temps avec toi
Pourquoi tu ne t'en vas pas ?
 
J'ai mieux à faire, tu sais,
Que de perdre mon temps avec toi
Pourquoi tu ne t'en vas pas ?
 
 
BRAVE
Courageuse
 
Je me souviens de la nuit
Où le destin a fini par nous trouver.
Je me revois en train de m'accrocher,
Les étoiles tombaient autour de nous en s'accrochant.
Nous pensions que c'était la fin du monde
Tu sais que ce n'était pas vrai
Car je t'aimais toujours
Et je t'aime toujours.
 
Et je serai courageuse pour toi
Et tous les jours je prie pour toi
Dans les bras l'un l'autre, nous pouvons être forts
Et je serai courageuse,
Je serai courageuse pour toi.
 
Je sais que tu as peur
Et tu sais que moi aussi j'ai peur
Mais tu dois garder la foi
Tu dois écouter ce que te dit ton cœur
Tu sais que l'amour est une chose amusante
Il faut que tu le laisses faire
Comme toi et moi,
Toi et moi.
 
Et je serai courageuse pour toi
Et tous les jours je prie pour toi
Dans les bras l'un l'autre, nous pouvons être forts
Et je serai courageuse,
Je serai courageuse pour toi.
 
Contente-toi de regarder le ciel au-dessus de nous
Laisse le soleil briller sur nous.
Reste avec moi, ici, ensemble
Dans la lumière de l'amour, maintenant,
Et pour toujours.
 
 
I WON'T
Non, pas question (1)
 
Quand tu pleurais comme un bébé, j'étais là.
Quand tu avais l'impression que les choses
N'allaient pas comme tu voulais, j'étais là,
Quand tu me le demandais,
Juste parce-que tu me le demandais
Et je l'ai fait sans hésiter.
Maintenant que j'ai besoin de toi, tu me tournes le dos
Comme si je n'étais rien,
Comme s'il s'agissait d'une grosse erreur.
Allez, bébé, tu sais que ce n'est pas normal,
Dis-moi comment tu peux dormir la nuit ?
 
 
Je ne vais pas rester planter là,
Rester gentiment assise,
Pendant que tu me prends tout ce que j'ai à l'intérieur.
Je n'aurai pas peur,
Oh, non, ça, non !
Car il est hors de question que je reste ici
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Tu sais, je préférerais mourir.
 
Il n'est pas honnête de prendre le cœur de quelqu'un,
De le déchirer,
De s'en servir comme si l'on s'en moquait.
Quelle impression ça fait d'avoir mal ?
Ça va être pire
Ça va être affreux, je te le jure
Combien de larmes un être peut-il verser ?
A partir de quel moment peut-on estimer qu'il est temps
De se dire adieu ?
Allez, bébé, tu sais que ce n'est pas normal,
Dis-moi comment tu peux dormir la nuit ?
 
Je ne vais pas rester planter là,
Rester gentiment assise,
Pendant que tu me prends tout ce que j'ai à l'intérieur
Je n'aurai pas peur,
Oh, non, ça non !
Car il est hors de question que je reste ici
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Tu sais, je préférerais mourir.
 
Oh, je m’assoirai ici et je contemplerai
La quantité de haine que j'éprouve pour toi.
Et rien n'est plus sacré que l'amour en ce monde
Mais tu n'en as pas conscience,
Et tu n'en vaut vraiment pas la peine.
 
Je ne vais pas rester planter là,
Rester gentiment assise,
Pendant que tu me prends tout ce que j'ai à l'intérieur
Je n'aurai pas peur,
Oh, non, ça non !
Car il est hors de question que je reste ici
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Je préférerais mourir que de t'aimer,
Tu sais, je préférerais mourir.
 
 
  1. titre intraduisible en l'état
 
 
 
HAVE IT ALL
Tout avoir
 
Tu crois que tu es le second avènement
Désolée de te dire que pour moi, ce n'est pas le cas.
Ce doit être un frein quand tu es si stupéfiant
Dans tout ce que tu fais et
Dans tout ce que tu espères devenir.
 
Tu peux tout avoir,
Tout prendre,
Tout briser,
Tout pardonner,
Tout désirer,
Tout choisir,
T'en servir sans aucun enjeu
Tout garder
Tout foutre en l'air
Tout mener de main de maître
Tout détester
Tout aimer, et, pourtant,
Ne rien posséder,
Yeh, yeh.
 
Tu crois que tu peux marcher sur l'eau
Méfie-toi, on s'enfonce.
J'aurais peur de mes propres pensées
Tu ne sais jamais qui serait volontaire
Pour faire le grand saut.
 
Tu peux tout avoir,
Tout prendre,
Tout briser,
Tout pardonner,
Tout désirer,
Tout choisir,
T'en servir sans aucun enju
Tout garder
Tout foutre en l'air
Tout mener de main de maître
Tout détester
Tout aimer, et, pourtant,
Ne rien posséder,
Yeh, yeh.
 
Quand tu regardes dans le miroir
Y vois-tu un peu plus clair
Ou bien es-tu aveuglé
Par ta propre image ?
Ou bien t'est-t-il venu à l'idée
Que peut-être tu te trompais
Ou bien persistes-tu
Dans ton illusion ?
 
Tu peux tout avoir,
Tout prendre,
Tout briser,
Tout pardonner,
Tout désirer,
Tout choisir,
T'en servir sans aucun enju
Tout garder
Tout foutre en l'air
Tout mener de main de maître
Tout détester
Tout aimer, et, pourtant,
Ne rien posséder,
Yeh, yeh.
 
Tu peux tout avoir,
Tout prendre,
Tout briser,
Tout pardonner,
Tout désirer,
Tout choisir,
T'en servir sans aucun enju
Tout garder
Tout foutre en l'air
Tout mener de main de maître
Tout détester
Tout aimer, et, pourtant,
Ne rien posséder,
Yeh, yeh.
 
 
SORRY
Désolés
 
Je me souviens quand tu m'aimais,
Je me souviens comme c'était.
Puis, tu m'as fait du mal et moi aussi
Nous avons été stupides, aussi stupides qu'on peut l'être
Même si toi tu pars, moi, je resterai.
 
Ici tu me fais encore saigner
Alors que, déjà, je suis en train de me noyer.
Et, ici-bas, quand l'air se raréfie,
Il n'y a pas de pitié.
Peut-être pourrions-nous réessayer
Laisser derrière nous le passé,
Et nous serions alors prêts à faire semblant
Et à dire que nous sommes désolés.
 
Je me souviens quand tu m'aimais,
Je me souviens comme c'était bien
Puis nous avons tout laissé glisser
Nous étions des rêveurs,
On prétendait que tout cela n'était pas réel
Même si toi tu pars, moi je resterai
J'attendrai que tu reviennes
Même si toi tu pars, moi je resterai.
 
Ici tu me fais encore saigner
Alors que, déjà, je suis en train de me noyer.
Et, ici-bas, quand l'air se raréfie,
Il n'y a pas de pitié.
Peut-être pourrions-nous réessayer
Laisser derrière nous le passé,
Et nous serions alors prêts à faire semblant
Et à dire que nous sommes désolés.
 
Tu me manquerais, oui, c'est certain
Tu ne saurais jamais à quel point, jusqu'à ce que je disparaisse,
Tel le doux souvenir de quelque chose que tu as aimé
Et qui ne peut être trouvé à proximité.
 
Même si toi tu pars, moi, je resterai ici.
Tu me fais encore saigner
Alors que, déjà, je suis en train de me noyer.
Et, ici-bas, quand l'air se raréfie,
Il n'y a pas de pitié.
Peut-être pourrions-nous réessayer
Laisser derrière nous le passé,
Et nous serions alors prêts à faire semblant
Et à dire que nous sommes désolés.
 
 
 
PLEASE DON'T LEAVE ME
Ne me laisse pas s'il te plaît
 
Assise près de la fenêtre, je regarde passer les nuages
Chaque instant est un moment que je pleure de tout mon cœur
Car je ne suis pas à tes côtés.
Je me sens comme une idiote, j'éprouve tant de honte
Je sais que je devrais m'éloigner,
Mais que vais-je faire avec toute cette peine que je ressens pour toi ?
 
Ne me laisse pas s'il te plaît,
Pas cette fois
Je ne crois pas que j'y survivrai
Je n'ai plus rien,
Pas même mon orgueil,
Alors, s'il te plaît, ne me laisse pas
Pas cette fois.
 
J'ai passé tant de nuit dans ce lit,
Je regarde fixement l'endroit où tu posais ta tête,
Je me demande qui se couche à ma place à côté de toi
Je ne peux pas te le faire ressentir si ce n'est pas là
Pas moyen de t'en convaincre si tu t'en moques
Regarde dans ton cœur, peut-être pourrais-tu y garder une place pour moi.
 
Ne me laisse pas s'il te plaît,
Pas cette fois
Je ne crois pas que j'y survivrai
Je n'ai plus rien,
Pas même mon orgueil,
Alors, s'il te plaît, ne me laisse pas
Pas cette fois.
 
Ton message est bien passé,
Il est clair pour moi
Tu préfères être ailleurs,
Mais je ne supporte pas l'idée de la vie sans toi.
 
Ne me laisse pas s'il te plaît,
Pas cette fois
Je ne crois pas que j'y survivrai
Je n'ai plus rien,
Pas même mon orgueil,
Alors, s'il te plaît, ne me laisse pas
Pas cette fois.
 
Ne me laisse pas s'il te plaît,
Pas cette fois
Je ne crois pas que j'y survivrai
Je n'ai plus rien,
Pas même mon orgueil,
Alors, s'il te plaît, ne me laisse pas
Pas cette fois.
 
 
GIRL
Jeune fille
 
Aimes-tu cette sensation d'avoir mal ?
Peut-être devrais-tu examiner attentivement ce que tu vaut vraiment.
Tu as un vide en toi, il a commencé il y a des années
Tu essaies toujours de le combler
Pour toi, c'est un lieu familier où aller.
Un jour, il faudra que tu te réveilles, jeune fille.
 
Tu sais que tu as beaucoup à apprendre
C'est pour toi que tu dois le faire
Trouve ta propre voie
Ne te fies à personne d'autre,
C'est ton cœur qui doit te parler.
Tu dois tout construire avec l'amour
S'élever n'est pas difficile
Réveille-toi, tu n'as pas envie de trancher
Mais c'est pour toi que tu dois le faire.
 
Je sais que, parfois, on a l'impression que la solitude, c'est pire,
Et que chaque changement amène son lot de quête mélancolique,
Mais à présent tu peux t'en éloigner
Cela ne doit pas te déprimer
Crois en ton destin
Tu sais, on récolte ce que l'on sème
Pas la peine de rester pour le prendre, jeune fille.
 
Tu sais que tu as beaucoup à apprendre
C'est pour toi que tu dois le faire
Trouve ta propre voie
Ne te fies à personne d'autre.
C'est ton cœur qui doit te parler
Tu dois tout construire avec l'amour
S'élever n'est pas difficile
Réveille-toi, tu n'as pas envie de trancher
Mais c'est pour toi que tu dois le faire.
 
Tu n'as nulle part où aller
Tu n'as nulle part où te cacher
Cela viendra si tu ouvres simplement les yeux
Tu n'as nulle part où aller
Tu n'as nulle part où te cacher
Cela viendra si tu ouvres simplement les yeux
C'est pour toi que tu dois le faire.
C'est ton cœur qui te parlera
S'élever n'est pas difficile.
 
 
 
OUT OF THE RUINS
Par-delà les ruines
 
Tout a commencé par un été comme tous les autres,
Pleins d'espoir et d'émotions,
Les amoureux profitaient de leurs douces conquêtes,
Et se promettaient une dévotion éternelle.
 
Il sentit des vents chauds encercler son cœur,
Doucement et délicatement caresser
Tout son être, chaque partie de son être,
Son amour pour elle était éternel.
 
Elle était tout ce dont il avait rêvé toute sa vie ,
Pour elle, il n'y avait personne d'autre,
Comme ils étaient heureux, en tant qu'époux
Comme ils étaient heureux, cet été-là !
 
Mais tout donnait l'impression que ce n'était pas réel
Le monde était perdu dans l'indifférence
Et ce qui débuta par un petit incident
Se termina en un enfer.
 
Puis, sans crier gare, tout ce qu'ils connaissaient,
Tout ce qu'ils étaient ensemble,
Fut emporté, rapidement et cruellement,
Ce terrible soir d'été.
 
Par-delà les ruines, il criait son nom
Qui se répandait comme un écho
Il attendit en silence, mais personne ne surgit
Par-delà les ruines, cet été-là.
 
Et tout donnait l'impression que ce n'était pas réel
Le monde était perdu dans l'indifférence
Et ce qui débuta par un petit incident
Se termina en un enfer.
 
Par-delà les ruines, il marcha, seul
Vidé et pour toujours brisé
Sans rien d'autre que le doux souvenir
De la manière dont tout avait commencé, cet été-là.

 
 
IN MY DREAMS
Dans mes rêves
 
Je me trouve dans cet endroit isolé
Peu importe de savoir ou de dire depuis combien de temps (1)
Dans l'attente de la plus petite chance
De rencontrer peut-être quelqu'un comme toi.
 
Je t'ai observé presque chaque matin,
Prendre ton café, t'étirer, bailler,
Faire toutes ces petites choses que tu fais
Pour commencer ta journée.
 
Dans mes rêves, je te prends la main,
Je plaque ma joue contre la tienne,
Et tiens autant que je peux
Je ressens le doux mordant de ton baiser quand nos lèvres se confondent.
 
Je sais que tu m'a vue, aussi,
Autrefois, tu souriais quand je te regardais
Je me demande si tu penses à moi
Comme je pense à toi.
 
Peut-être que je fantasme trop sur des clins d'oeil éphémères,
Sur de fugaces éffleurements, peut-être suis-je une rêveuse,
Et toi aussi peut-être.
 
Dans mes rêves, je t'étreins,
Je t'aime tel que je l'avais espéré,
Je te dis ce que tu sais déjà,
Dans mes rêves, je fais comme si
Tu m'appartenais.
 
Je plaque ma joue contre la tienne,
Et tiens autant que je peux
Je ressens le doux mordant de ton baiser quand nos lèvres se confondent.
 
Dans mes rêves, je t'étreins,
Je t'aime tel que je l'avais espéré,
Je te dis ce que tu sais déjà,
Dans mes rêves, je fais comme si
Tu m'appartenais.
 
(1) traduction approximative
 
 
TELL ME
Dis-moi
 
Pourquoi de telles pensées me traversent l'esprit ?
Est-ce qu'elles surgissent de l'air ambiant ?
La suspicion me lessive telle une maladie,
Je ne peux pas partager, je ne peux pas ignorer
Ta manière dont parfois tu m'as traitée,
Alors, vas-y, essaie de me convaincre autrement.
 
Dis-moi que ça va, que tout va bien
Montre-moi qu'il est possible de ne pas pleurer,
Jure que tu ne partiras jamais et que tu préfèrerais
Mourir que me faire souffrir,
Dis-moi juste que tout va s'arranger.
 
Donne-moi une raison de rester
Une seule raison, que je ne regretterai pas après
Cette fois, dis quelque chose que je peux croire,
Quelque chose que tu n'as pas encore éprouvé,
Je ne peux ignorer la façon dont parfois tu m'as traitée,
Alors, vas-y et essaie de me convaincre autrement.
 
Dis-moi que ça va, que tout va bien
Montre-moi qu'il est possible de ne pas pleurer,
Jure que tu ne partiras jamais et que tu préfèrerais
Mourir que me faire souffrir,
Dis-moi juste que tout va s'arranger.
 
Tant de mots creux ont été prononcés aujourd'hui,
Tant de promesses que j'aimerais chasser de mes rêves,
Comme les vers murmurés dans quelque rituel ancien
Que les accusations volent, mais nous ne sommes pas loin de la vérité.
 
Dis-moi que ça va, que tout va bien
Montre-moi qu'il est possible de ne pas pleurer,
Jure que tu ne partiras jamais et que tu préfèrerais
Mourir que me faire souffrir,
Dis-moi juste que tout va s'arranger.
 
Dis-moi que ça va, que tout va bien
Montre-moi qu'il est possible de ne pas pleurer,
Jure que tu ne partiras jamais et que tu préfèrerais
Mourir que me faire souffrir,
Dis-moi juste que tout va s'arranger.
 
 
BROKENHEARTED
Coeurs brisés
 
Je les vois tous les jours ; ils ressemblent à des ombres
Qui essaient de fuir la souffrance
Mais vous savez, la souffrance, elle vous suit toujours,
Alors on n'a nulle part où vraiment aller.
 
J'ai envie de les toucher parfois,
D'essayer de les libérer
Mais j'ai peur de les connaître,
Ou qu'ils me reconnaissent.
 
Où vont-ils, les cœurs brisés ?
Voyagent-ils seuls quand ils transportent ce poids ?
Disparaissent-ils sans laisser de traces ?
Je plonge dans le regard de ceux qui savent
Pouvez-vous me dire où ils sont allés ?
 
Ont-ils un endroit où aller ?
Un endroit pour eux tous seuls ?
Où les souvenirs sont sacrés
Et où le chagrin n'a pas de foyer.
Je les vois ici, dans le clair de lune,
Ils recherchent le signe
De l'amour qui attend alentour
Qui attend le moment propice.
Où vont-ils, les cœurs brisés ?
Voyagent-ils seuls quand ils transportent ce poids ?
Disparaissent-ils sans laisser de traces ?
Je plonge dans le regard de ceux qui savent
Pouvez-vous me dire où ils sont allés ?
Où qu'ils aillent,
Le pouvoir de l'amour leur donne la force de continuer.
 
 
 
CHRISTMAS IN AMERICA
Noël en Amérique
 
C'est Noël en Amérique,
Il y a des chants dans l'air,
Des chutes de neige,
Et le houx envahit tout.
 
Les gens aussi sont différents,
Leurs soucis mis de côté,
On dirait que leurs sourires sont plus radieux,
En période de Noël.
 
C'est Noël en Amérique,
Laissons les anges chanter,
C'est Noël en Amérique,
Laissons sonner la liberté,
Laissons la paix raisonner de par le monde entier,
Notamment en cette journée,
C'est Noël en Amérique,
Que Dieu bénisse l'Amérique !
 
Les gosses sont si excités,
Ils se préparent pour cette journée,
Leurs lettres à Saint Nicolas ont toutes été envoyées
Les cookies ont été préparés.
La crèche sous l'arbre de Noël
Attend le nouveau-né
Cette année, l'événement semble avoir beaucoup plus d'importance
Qu'il en aura dans un moment.
 
Car c'est Noël en Amérique,
Laissons les anges chanter,
C'est Noël en Amérique,
Laissons sonner la liberté,
Laissons la paix raisonner de par le monde entier,
Notamment en cette journée,
C'est Noël en Amérique,
Que Dieu bénisse l'Amérique !
 
Alors, cajolez vos enfants ce soir,
Enlacez votre mari, embrassez votre femme,
Soyez reconnaissant pour la vie que vous menez,
Nous avons de la chance de pouvoir partager,
Et n'oublions pas ceux que nous avons perdus,
Leurs souvenirs perdurent dans nos cœurs,
Ils resteront à jamais dans nos pensées,
Et pour toujours dans nos prières,
Au sein de ce monde, un enfant est né,
Tout le monde a reconnu son don,
La lumière de la paix continue de briller,
Et ne s'affadit jamais.
 
Amérique, Amérique, nous sommes indivisibles,
Une nation sous la domination de Dieu,
Et ça, ça ne changera jamais.
 
Car c'est Noël en Amérique,
Laissons les anges chanter,
C'est Noël en Amérique,
Laissons sonner la liberté,
Laissons la paix raisonner de par le monde entier,
Notamment en cette journée,
C'est Noël en Amérique,
Que Dieu bénisse l'Amérique !
C'est Noël en Amérique,
Que Dieu bénisse l'Amérique !
 
Bookmark and Share

 
image logo lien vers page Facebook site traductions2chansons.wifeo.com
 

accueil artistes contact

Afficher la suite de cette page
 
 



Créer un site
Créer un site